Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 juillet 2011 7 10 /07 /juillet /2011 15:46

Chers Amis : Ceci pourrait être l'un des articles les plus importants dont vous prendrez connaissance. Lisez attentivement – peut-être plusieurs fois. Le meilleur endroit pour commencer est par ces mots de la première interview en vidéo de Inelia avec moi, Bill.



Bill : Vous l'avez peut-être guérie ou soignée ou empêchée de se suicider ou résolu un problème ou un truc comme ça. Mais par quel procédé ? Comment ça fonctionne ? Comment pouvez-vous expliquer cela ? Comment pouvez-vous expliquer ce qui se passe ?

Inelia : la meilleure façon de le décrire serait de dire que je dirige [NdT :« my focus » – voir note finale*] mon attention/concentration vers elle. Et je suis là à 110% dans chaque dimension,chaque espace-temps de ce moment. C'est comme ça que je peux… Mais je ne fais rien. Je n'ai aucune intention. Je n'ai aucun attachement à l'idée d'un résultat. Je n'ai aucune curiosité. Rien. C'est juste une complète focalisation.Et ce qui semble arriver est que, il y a quelque chose d'autre – quelle qu'elle soit, la force divine, l'énergie, le Chi, quoique ce soit – passe à travers elle et directement en elle pour résoudre et faire quelque chose, ce que c'est je n'en ai pas la moindre idée. Et puis, c'est fait.

*********

Comme tant d'autres, j'ai été émerveillé par la description du travail que Inelia a accompli depuis qu'elle était une petite fille : comme un instrument transformationnel de quelque chose de bien plus grand et plus important que son personnage humain. Elle recevait régulièrement des « instructions » d'une source supérieure clairement bénévolente sur la manière de placer ce qu'elle appelle son« focus ». Et puis une sorte de magie s'est produite. Et, comme elle le décrit, c'est tout ce qu'elle a fait – durant des années sur des« cibles » grandes comme petites. L'effet a toujours été transformationnel. Et même Inelia a de la peine à expliquer qu'elle-même ne faisait rien. Il s'agissait de quelque chose de bien plus grand que n'importe quoi de simplement humain – opérant à travers elle comme à travers un objectif.

Dans plusieurs conversations en privé, je l'ai questionné sur ce processus. Qu'avait-elle fait ? Comment ressentait-elle l'expérience ? Comment choisissait-elle ses cibles – ou recevait-elle l'information où elle devait diriger son attention ? Qui ou quoi était derrière tout ça ? Qu'est-ce-qui était en train de se passer ? [ NdT : « What onEarth is going on ? Littéralement traduit donne : que se passe-t-il sur la Terre, mais exprime l'incompréhension totale suivi par un jeu de mots : ou peut-être pas du tout sur Terre !].

Plusieurs fois dans ses interviews, Inelia insiste sur le fait que ses dons extraordinaires sont le droit de naissance de chaque humain. Encore un extrait de son interview :

Inelia : Toute personne qui recherche un certain niveau de conscience peut faire ce truc. Cela fait partie de la trousse à outils humaine. Ce n'est pas quelque chose que j'ai ramené de l'extérieur. Tout cela est branché à l'être humain. Et cela fait partie de la trousse à outils qui a été opprimée, supprimée et invalidée en chacun de nous.Et on a appris aux gens que cela n'existait pas, on leur a appris qu'ils n'étaient pas capables de faire ces choses.

*********

Ces mots étaient encourageants à entendre.Mais comme des milliers de spectateurs de la vidéo, je pensais :« Bon, c'est pour quelqu'un d'autre que moi qui serait capable de le faire ». Pas moi. Combien j'avais tort. Laissez-moi vous raconter ce qui est arrivé il y a quelques jours. Inelia et moi venions juste de publier le premier article majeur de notre boite, « The Cry of Gaia ». Si vous ne l'avez pas lu, je vous le recommande. Il raconte le Cri du Cœur de Gaia elle-même, la Déesse-Gardienne archétypale de la Terre et de toutes les choses vivantes qui appellent la Terre leur maison. Comme je l'explique dans cet article, j'ai eu une expérience profonde qui m'a directement montré combien cette magnifique entité était réelle, et pas juste une métaphore pratique pour l'écologie.

Même immensément forte et certaine de survivre de loin à toutes les transitoires activités humaines, Gaia est sous pression : La race humaine est déséquilibrée, collectivement grossièrement inconsciente et irresponsable même lorsque l'on considère seulement notre accord passif et irréfléchi avec ce qui se passe autour de nous. Et la minorité d'humains – s'ils sont humains – ont tendance à détruire tout ce qui est beau et bien. Comme le dit Inelia :

Inelia : Il y a eu un grand appel de la planète en tant qu'entité et des êtres de lumière au sein de la planète disant : « A l'aide ! Pour faire ceci nous avons besoin d'aide ».

Et cet appel a suscité de la compassion et il ne s'agissait pas seulement d'un appel planétaire. Il venait aussi d'autres êtres aux alentours des galaxies qui pouvaient être affectés par ce qui se passe sur la planète, peut-être pas aujourd'hui, mais dans un million d'années et cet appel était ENORME. Un immense appel de consciences à haute sensitivité, à une sorte d'intervention sur la planète pour permettre – dans cette ligne de temps – la mutation qu'elle était supposée opérer et que la négativité tentait de stopper. Donc, il s'agissait d'un immense appel. Et c'est pour cela que les êtres comme moi sont venus dans l'espace-temps afin de faire ceci – parce que c'est la réponse à cet appel.

********

J'avais inséré quelques images afin d'illustrer cet article. Il y avait une image poignante – une vraie photographie, qui, malgré sa qualité surréaliste – avait été prise au Nigeria par un journaliste photo du National Geographic, Ed Kashi, que j'avais interviewé l'année passée.De toutes les images que j'ai jamais vues, celle-ci résume assurément le problème du massacre de la planète : avec pour toile de fond apocalyptique, une terre ravagée par une pollution destructive, un homme digne, désespéré – tentant,presque éperdument, de faire fonctionner les choses.

Je regardais fixement cette scène horrible,me demandant comment il serait possible de réparer cela. Ce problème est soluble, des gens existent vraiment qui ont du pouvoir et des ressources pour résoudre ces problèmes stylo en main, d'un claquement de doigts.

Et puis tout à coup, mon attention(NdT : my focus) – c'est la seule manière dont je peux l'expliquer – a pivoté comme l'aiguille d'un compas. Elle s'est fixée – comme un aimant – sur un individu que je pourrais (mais je ne le ferai pas) décrire. Je pouvais le voir à l'intérieur des yeux de mon esprit. J'ai vu son visage et la façon dont il était habillé. Une personne de pouvoir, mais une personne humaine qui disposait de ressources réellement susceptibles de guérir ces atrocités. Je l'ai regardé fixement… soudainement en totale conscience de ce qui était entrain de se passer. A l'arrière-plan, la pensée de l'homme courait dans mon esprit : « C'est cela que Inelia décrivait. Je suis en train d'expérimenter cela moi-même. Mon Dieu, cela s'écoule à travers moi aussi. »

Et tout ce que je faisais était de fixer du regard le mur de ma chambre. Mais je le regardais intensément. Il n'y avait aucun jugement, aucune intention, aucun attachement. A nouveau, comme le décrit Inelia :

Inelia : Et je me suis assise à côté de lui. Et je l'ai juste regardé et il me regardait. Je n'avais aucun plan. Je ne savais pas si quelque chose allait se passer. J'étais juste assise avec lui. Je suis devenue consciente qu'une énergie s'écoulait graduellement à travers moi, par derrière et au-dessus de moi, à travers moi, vers ma « cible ». Et pendant ce temps, je ne faisais rien du tout. Je maintenais juste mon attention sur lui – ou, pour être exacte, je permettais à mon attention d'être dirigée vers cette personne.

Il était clair, tandis que cela se produisait, que mon attention humaine fonctionnait comme le véhicule de quelque chose qui était entièrement différent de tout ce que j'avais expérimenté jusqu'ici. Une part de moi s'émerveillait tandis qu'une autre partie demeurait sereinement impartiale, calme, tranquille,concentrée, n'ajoutant rien du tout à ce qui se passait.

*********

J'ai maintenu ma concentration (my focus)pendant dix minutes (j'ai noté la durée quand ça a commencé). C'était la chose la plus facile du monde. Il n'y avait rien à faire. Et cette phrase est la clé. J'étais piloté, guidé, je m'étais permis d'être un instrument pour une sorte de processus bien plus grand que moi-même. C'était une sorte d'abandon, une symbiose avec un grand pouvoir.L'unique chose à ne pas faire :se mettre en travers de son chemin.

Il était clair comme du cristal que ce qui était nécessaire pour ce travail était de retirer tous les additifs de l'humain normal – l'intention, l'attachement, le jugement, l'égo, même le sentiment que tout ce qui arrivait était, d'une certaine façon, important. Les mystiques, les méditants et les étudiants de pratiques ésotériques qui lisent ceci comprendront immédiatement. Pour le reste d'entre vous, mon but en écrivant cet article est de vous aider à atteindre le point où vous aussi, pourrez expérimenter cela.

C'était d'une profonde simplicité. Nous les humains complexes, nous ne nous autorisons pas souvent à être suffisamment simples pour faire ce qui est nécessaire autour de nous.

Et voilà mon histoire. Je ne connais pas le nom de l'homme. Mais je connais la position qu'il occupe et son influence potentielle. Je n'aurai pas le moyen immédiat de savoir si tout ceci a eu un réel effet sur le monde. Mais je suis sûr que cela a été le cas.

Après ces dix minutes initiales, j'ai vérifié avec Inelia – réalisant que je pouvais placer les éléments humains quotidiens de mon attention dans d'autres activités pendant que le processus continuait à se dérouler en arrière-plan. Je lui ai décrit ce que j'étais en train d'expérimenter et elle a confirmé que j'avais reproduit son expérience. J'ai également vérifié mon intuition qui me disait que je pourrais véritablement me débrouiller avec mes affaires quotidiennes et que je n'avais nullement besoin de rester debout toute la nuit à fixer le mur.

En riant, Inelia m'a confirmé que je pouvais vraiment « laisser rouler » - et que le processus pourrait durer quelques minutes, heures, jours, semaines ou mois.Elle m'a dit que je saurais lorsqu'il sera complété. Le processus a continué –et je ne suis pas sûr s'il était complété ou non. C'est comme si j'attendais une sorte de signal, comme lorsque le toaster fait sauter un toast quand il est prêt. Rien ne semblait se produire et je me demandais si j'avais raté quelque chose. Je me suis même demandé si, d'une certaine façon, mon processus pouvait différer de celui d'Inelia. Mais lorsque ce matin-là je me suis réveillé –presque 36 heures après que tout ait commencé – j'ai pleinement réalisé que le processus s'était complété. Je savais juste que c'était le cas – exactement comme Inelia l'avait décrit.

Et peu après,j'ai eu deux expériences similaires suivantes à celle-ci. Inela m'avait expliqué que cela pouvait se produire de manière parallèle sans aucun problème,sans chevauchement et sans stress. Cela paraissait difficile à imaginer mais à peu près 40 minutes après le début de l'expérience initiale, je me suis fixé sur une autre cible d'un genre complètement différent (un humain qui était mort et dont je savais qu'il avait grandement souffert). Je me suis concentré sur son esprit, que je pouvais clairement percevoir, avec détachement et cependant une grande compassion. Ce processus aussi s'est terminé le temps que je me réveille ce matin.

Et finalement,j'en ai vécu un court – mon troisième en un jour et demi – dont Inelia a confirmé que ça lui arrive souvent : c'est arrivé soudainement ce matin et s'en est allé rapidement : ça a duré peut-être deux minutes. L'effet était subtil, mais distinct et j'ai reconnu ce qui se passait. Inelia a simplement dit : « Oui, certains peuvent être très brefs ». Et maintenant je comprends. Ce n'est pas une histoire compliquée. Au contraire, c'est tout simple. Mais ça me paraissait important de partager mon expérience avec vous.Et voilà la signification. Inelia et certainement beaucoup d'autres pareillement à elle, font ce travail tranquillement et sans histoires depuis des années. Le résultat est, comme Inelia le décrit :

*********

Bill : Et… et restaurer le libre-arbitre et l'auto-détermination pour les citoyens de la planète – où en sommes-nous jusqu'à présent ? Pouvons-nous mesurer cela ? Est-ce-que nous nous en sortons bien ?

Inelia : Nous nous en sortons TRES bien. Bien au-delà de toute attente et aussi, c'est grand ouvert maintenant. C'est grand ouvert. Il n'existe pas de limite à ce qui peut être accompli.

Bill : Alors, c'est grand ouvert en termes de degré du potentiel positif ?

Inelia : Oui.

***********

Mais ce n'est pas encore fini. Nous ne pouvons pas encore nous détendre. Il y a des centaines de personnes qui font déjà ce travail. Nous ne connaitrons peut-être pas leurs noms. Mais nous avons besoin de milliers. De dizaines de milliers.Et plus encore. C'est ici que vous pouvez jouer votre partie.Pour ceux d'entre vous qui lisent ceci, c'est ce que vous êtes venus faire ici. Cela pourrait être juste que lire cet article peut être le point de bascule vous permettant de commencer votre mission.

Rappelez-vous :profonde simplicité. Mettez vos intentions humaines, votre attachement,votre jugement, votre ego et même votre curiosité de côté. Si vous avez des pensées ou des émotions, apportez-leur la reconnaissance et laissez-les partir.Et laissez l'aiguille du compas magnétique de votre attention osciller librement afin de localiser sa cible. Vous n'aurez aucun contrôle sur le quoi,le quand, ou même le pourquoi. Abandonnez vous à quoi que ce soit qui opère à travers vous et permettez à vous-même d'être des lentilles limpides dont la seule fonction est de pointer dans une direction particulière.

Puis laissez un Pouvoir bien plus grand que le vôtre, ou le mien, faire tout le reste.

*Commentaires de Inelia :

L'expérience de Bill ci-dessus montre que c'est une capacité inhérente de la trousse à outils humaine. Car pour ce travail, il faut absolument l'accord de la personne qui se concentre et celui de la cible de l'attention. Sans cet accord, rien ne peut avoir lieu. C'est pourquoi nous ne pouvons forcer le changement, la métamorphose ou la guérison de quelqu'un qui n'est pas volontaire pour les recevoir. L'autre côté DOIT s'engager à un certain niveau. Obscur ou Lumineux, l'autre être doit être d'accord de s'engager. L'être obscur s'engagera souvent à un niveau impliquant de la violence. Par l'attaque. Dans ce cas, ils doivent être arrêtés au niveau dans lequel ils se sont engagés. Cela est appliqué avec les moyens qu'ils comprennent. Après les avoir fermement restreint, un choix leur est à nouveau proposé. De ce que j'ai pu voir, ces choix incluent la clémence (métamorphose complète au sein de la Lumière), la transmutation dans l'Unité, ou quitter le terrain de jeu en tant qu'être obscur afin de continuer son chemin ailleurs. Ce sont les résultats que j'ai constatés et cela ne signifie pas que ce sont les seuls. L'être de lumière s'engage souvent immédiatement à partir du niveau d'acceptation du flot de lumière et d'amour en lui, qui se traduit alors en lui par une meilleure capacité à s'aider lui-même et à être plus efficace dans son travail.

Le reflet de cette focalisation sur l'expérience dans la 3D peut être observé, si nous le demandons. Des synchronicités et parfois des informations directes nous feront connaitre ce qui est arrivé à la personne, l'être ou l'endroit sur lequel nous nous sommes focalisés.

N'importe quelle personne volontaire peut devenir un foyer (focus) pour la lumière.

Bill et Inelia

* Commentaires NdT : « my focus » peut, dans ce texte, setraduire de plusieurs façons. Inelia exploite toutes les subtilités du terme afin defournir une image subtile de la démarche qu'elle explicite. Le terme ayant uneimportance capitale dans la compréhension de l'article, je laisse le soin auxlecteurs de choisir la signification la plus adaptée à leur ressenti.

Focus :centrer, concentrer (son attention sur quelqu'un/quelque chose) ; mise aupoint (pour quelque chose de déréglé ou de flou) ; foyer (des lentilles).« My focus » peut encoresignifier « mon objectif ».

Texte d'origine: http://stevebeckow.com/
Traduit par Nicole pour lapressegalactique.com

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by AMOUR ET BENEDICTION - dans SPIRITUALITE
commenter cet article

commentaires

Marie 21/05/2012 22:31

Dommage qu'à cause du fond gris foncé, on ne puisse pas lire le texte en noir!!!
Quelle drôle d'idée ce choix de couleurs!!

Video du texte :http://www.youtube.com/watch?v=nLiNMBKi0ew

Présentation

  • : AMOUR ET BENEDICTION
  • AMOUR ET BENEDICTION
  • : REIKI AIDE AU DEVELOPPEMENT PERSONNEL, POUR ATTEINDRE SON BUT, AIDE POUR AMELIORER SA VIE BIEN ËTRE PROSPERITE
  • Contact

Rechercher

Pages