Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 janvier 2011 4 06 /01 /janvier /2011 09:46

La réalité du manque

Par le Collectif Ashtar
Reçu le 5 janvier 2011 par
Simon Leclerc

Nous vous saluons chers amis,

Il nous fait plaisir d’être présents à vos côtés en cet instant d’éternité. Nous sommes heureux de revenir vers vous pour vous offrir un autre volet de nos éclairages sur le tangible et l’intangible. Avant de débuter, prenez un temps pour ressentir les énergies autour de vous qui vous enveloppent en ce moment. Laissez-vous bercer par l’énergie de la Famille, de votre Famille.

Différentes réalités coexistent dans l’Univers et votre Terre, partie intégrante de cet Univers, présente cette multiplicité de la vie. Que des Êtres soient conscients ou non de ces cohabitations ne modifiera pas leur impact sur la matière. En réalité, ces mondes interagissent entre eux sous le principe des vases communicants. Ils s’influencent les uns les autres et contribuent ainsi à l’évolution et à l’expansion de chacun d’entre eux.

Il faut comprendre que de ces mondes en coexistence, la matière est l’aspect le plus dense d’entre eux. C’est la portion visible de tout un ensemble d’éléments intangibles et invisibles qui viennent influencer la vie dans la 3e dimension. Si vous ajoutez à cela d’autres éléments terrestres tout aussi invisibles comme les pensées et les sensations, vous obtenez un ensemble de paramètres qui influencent vos vies et votre monde.

Offrir librement
L’état d’harmonie sur Terre est directement affecté par les pensées plus sombres, les jugements de soi et des autres, les dénis et les oppositions que tant d’humains entretiennent entre eux. Mais l’élément qui affecte probablement le plus la vie à la surface est la réalité du manque. Très insidieuse, celle-ci amène les Êtres à croire qu’il leur faut continuellement se préoccuper d’eux avant de s’ouvrir aux autres, ce qui crée un déséquilibre dans les échanges naturels de la vie.

Plus un Être laisse circuler l’amour à travers lui, sous toutes ses formes, pour l’offrir librement aux autres, plus il expérimente l’abondance naturelle de l’Univers. Il expose du même coup son Être à la légèreté et à l’harmonie, ce qui le prédispose à élever son regard sur la vie en général. Ce faisant, il peut mieux observer ses pensées et ses croyances qui l’empêchent de vivre une véritable liberté. Et voilà que ses pensées plus sombres, ses jugements, ses dénis et ses oppositions se révèlent à lui sous la forme des messagers qu’ils sont, délivrant leurs enseignements qui sont alors reçus et compris par l’Être en observation.

Inversement, dès qu’un Être est plongé dans un état de survie, qu’il soit partiel ou total, il ne peut plus créer dans la légèreté. Il ne fait que projeter extérieurement ses peurs qui, tel un boomerang, sont appelées à revenir le hanter en se manifestant concrètement dans sa vie. Sans une élévation du rythme vibratoire offrant un changement de regard sur les défis rencontrés, il devient difficile de transformer la réalité du manque et les peurs qu’elle engendre. Mais d’où provient cette réalité ? Voilà une question fort intéressante à poser.

L’impact de la densité
Dès le début de l’aventure terrestre, vous avez su percevoir l’ampleur de l’expérience humaine et sa portée en tant que source d’apprentissage pour tous. Vous pouviez déjà envisager tout le potentiel de l’aventure et vous saviez que celle-ci répondait en tout point à votre envie d’exploration. Cependant, un élément « imprévu » est venu perturber l’équation. En effet, au moment où vous avez planifié avec enthousiasme l’expérience terrestre, vous avez sous-estimé l’impact que la densité de la Terre aurait sur vos énergies une fois entré dans l’incarnation.

Il faudra comprendre qu’à partir de la perspective « hors densité », la lumière est si intense que vous ne pouvez véritablement imaginer la sensation que vous allez ressentir une fois exposé à la contraction d’un corps physique. Même si la théorie vous suggère qu’il y a lourdeur, vous ne pouvez le comprendre dans vos cellules, puisque votre perspective est alors macroscopique.

Si nous tentions en ce moment de vous décrire la sensation que représente le fait d’être emprisonné dans une camisole de force, vous ne pourriez véritablement la comprendre avant d’en faire l’expérience réelle. Sans vouloir associer votre plan de conscience à un emprisonnement - association si souvent effectuée par les humains - cette image permet de concrétiser notre propos. Lorsque vous compressez vos énergies, cette contraction crée une lourdeur qui est associée à priori à une expérience éprouvante. Mais c’est en vivant concrètement l’expérience que vous ressentez la contraction, et non en réfléchissant sur celle-ci. Sans la pratique, la théorie ne permet pas de comprendre la sensation.

L’offrande amoureuse
À partir du plan de conscience où tout est uni, vous avez observé la matière et tenté d’imaginer comment vous alliez vous sentir une fois à l’intérieur. Mais sans l’expérience, il vous était impossible d’en comprendre la portée réelle. Et voilà qu’avec beaucoup d’enthousiasme, les Êtres se sont présentés dans l’incarnation, afin d’offrir leur lumière et leur amour à la vie autour d’eux. Ils sont venus guider les Êtres, leur offrir leur
étoile du berger. Ils se sont présentés sur Terre dans une envie d’offrir.

Tous les Êtres sur Terre sont venus pour offrir. L’offrande libre et amoureuse est ce qui caractérise la vie dans l’Univers, et votre plan de conscience ne fait pas exception à ceci. Toute conscience universelle cherche à s’exprimer en offrant ses dons et ses qualités au service du Tout. C’est ainsi que les Univers ont pris forme, dans un mouvement perpétuel de service désintéressé dans lequel chaque conscience ressent son élan individuel et l’envie de contribuer.

La recherche de sécurité
Le modèle d’égocentrisme que vous connaissez actuellement sur votre Terre amène les Êtres à croire qu’il leur faut d’abord penser à eux pour se sécuriser en priorité. Nous ne jugeons pas ceci, nous comprenons d’où provient cette idée et pourquoi elle est si bien implantée chez les humains. Elle puise sa source dans la réalité du manque que tous les Êtres sur Terre côtoient de près ou de loin; concept savamment institutionnalisé par vos structures sociales.

Paradoxalement, plusieurs Êtres demandent aux structures en place de les aider à vivre plus d’abondance et d’équité. Mais c’est précisément leur fonctionnement qui entretient le manque et la réalité qui y est associée. En nourrissant et exposant de façon massive la pauvreté, le manque et les iniquités sociales, ces structures amènent les Êtres à croire qu’il leur faut accumuler pour se protéger, et ultimement s’épanouir. Elles amènent les Êtres à croire que ces situations sont naturelles et qu’ils doivent s’en prémunir, un peu comme un virus qu’il faut éviter d’attraper.

En réalité, l’épanouissement véritable d’un Être provient de l’offrande libre et amoureuse, et non de la liberté illusoire qu’apporte l’accumulation et la sécurité qui y est associée. Dans vos sociétés, plus un Être possède et plus il croit être libre. Mais vous aurez compris qu’il s’agit véritablement d’un leurre, car c’est le fait d’offrir son énergie amoureuse qui permet à la force vitale d’un Être de circuler en son corps, et non son stockage. Cette liberté est illusoire, car elle n’apporte pas le bonheur. L’amour ne peut être emmagasiné. Il est libre, illimité et cherche continuellement à circuler. Ce fluide de vie en mouvement amène le véritable épanouissement d’un Être, car en circulant, cette énergi e d’amour pur permet de sentir son union à la vie universelle.

L’accumulation
Chers amis, soyons attentifs ici pour ne pas interpréter de nos propos que vos structures sociales sont responsables de cette situation. Elles ont répondu à une envie collective d’expérimenter l’illusion de la séparation et ont magnifiquement bien joué le rôle que vous leur avez offert. Elles vous ont amené à croire que vous deviez accumuler pour vous sentir épanouie, suggérant du même coup que vous étiez séparé de la vie sans cette abondance matérielle. Mais plus un Être se convainc qu’il doit se sécuriser en accumulant, plus il s’emprisonne de l’intérieur. Même si la tour est dorée et en apparence séduisante, l’Être ne pourra en sortir avant de renoncer à son illusion.

Vous aurez compris que ce n’est pas l’abondance en soi qui emprisonne, mais l’illusion qu’il faille l’accumuler pour se sécuriser et se sentir libre. À l’image de l’amour, l’abondance est une énergie qui circule librement. Son mouvement est naturel et sain. C’est son stockage qui la rend stagnante et stérile, et non son utilisation.

L’offrande fait partie de la vie. Même ceux et celles qui s’ouvrent actuellement à recevoir la guidance de leurs frères et sœurs venus leur enseigner - et les demandes seront de plus en plus importantes - sont venus pour offrir, à un moment ou un autre de leur vie. Ils sont sur Terre pour offrir leur lumière et leur amour, tout comme vous. Même si l’aventure est encore laborieuse pour plusieurs et que de nombreux humains ont besoin d’être accompagnés en ce moment, ces derniers sont venus sur Terre pour partager ce qu’ils portent de plus lumineux en eux. Il est donc intéressant de vous souvenir que les Êtres que vous êtes venus accompagner sont eux aussi venus offrir, même s’ils l’ont oublié. Et à un moment, ils seront les guides et enseignants du Nouveau Monde, tout comme vous.

La légèreté
Et voilà que dans cette envie d’offrir, les Êtres se sont projetés sur Terre dans une intention très noble de venir y éclairer la vie. Tous l’ont fait avec beaucoup d’enthousiasme et de détermination. Et pourtant, tant d’humains sont actuellement dans des contractions et des lourdeurs, à un point tel qu’ils ont oublié ce qu’étaient la légèreté, l’amour et l’union. Non seulement ils l’ont oublié au niveau de la conscience, mais leur corps et leurs cellules ont complètement occulté cela. Ils n’en ont plus aucun souvenir.

Plusieurs humains sont enlisés dans les structures sociales avilissantes qui emprisonnent les Êtres. Ils n’ont pas de recul suffisant pour élever leur rythme vibratoire et les observer avec discernement. Ils recevront alors cette lourdeur au premier niveau, sans détachement. « Voilà, le système est lourd, c’est ainsi, il doit en être ainsi. Pour permettre que certains soient heureux, d’autres doivent souffrir. C’est la loi naturelle, la vie est ainsi faite ». Vous savez, plusieurs Êtres sont convaincus que la pauvreté doit exister pour permettre la richesse, qu’il doit y avoir la famine pour que d’autres puissent manger adéquatement, qu’il doit y avoir des guerres pour pouvoir vivre en paix. Votre système social suggère cette réalité et plusieurs en sont profondément convaincus. Ils nomment cela « la n ature humaine ». Ils souhaitent une nouvelle réalité, mais ne voient pas comment elle pourrait prendre forme concrètement. « C’est la loi du plus fort », diront-ils.

La réalité du manque
Évidemment, cette conception est totalement distorsionnée. Elle prend naissance dans la réalité illusoire du manque, alors qu’en vérité, celui-ci n’existe pas. Vos scientifiques réalisent déjà que le vide est plein. Toute la vie, sur Terre ou ailleurs, cherche naturellement à s’équilibrer, à atteindre l’harmonie dans toutes choses. Et le manque est à l’opposé de l’équilibre.

En réalité, il est beaucoup plus facile de créer l’équilibre que le déséquilibre, puisqu’il faut alors s’opposer au mouvement véritable de la vie, alors que l’harmonie est si naturelle.

Sur les planètes de lumière, les Êtres ne vivent pas le manque, la faim ou la guerre. Ces concepts n’existent pas dans les dimensions supérieures. Ils ne peuvent exister que dans la densité de la matière. En vérité, tous les Êtres sont dans l’abondance, la paix et l’Amour, même s’ils n’en ont pas conscience. C’est l’état d’être naturel de chaque parcelle de vie universelle et c’est l’état qui est actuellement réveillé en chaque Être humain.

Vers la cinquième dimension
Maintenant, soyez attentifs pour ne pas recevoir nos propos comme un jugement, car le but de cet entretien n’est pas d’alourdir ce qui a déjà été lourd, mais véritablement de l’élever en lui offrant un regard universel. N’entendez pas que vous avez bifurqué ou erré dans la matière. Ce n’est pas le sens de ce message. Nous souhaitons rappeler aux humains que l’aventure dans l’oubli a engendré plusieurs expériences, dont la cohabitation avec la réalité du manque, et que celle-ci est à l’origine du maintien de l’illusion de la séparation dans la matière.

Pour recréer l’état d’union avec toute vie, vous serez amenés collectivement à rendre l’abondance naturelle et accessible à tous. Comment ? En débutant par un changement de regard individuel face à la réalité du manque. La vie existe partout, même dans les déserts les plus arides. Dès qu’un Être s’ouvre à la ressentir, son regard lui permet de transformer sa réalité limitée. Élevez votre rythme vibratoire et vous percevrez l’illusion associée à la réalité du manque. Vous percevrez l’abondance véritable qui est présente partout autour de vous et en vous. Par une intention consciente soutenue, vous serez amené à voir au-delà du vide apparent. Ouvrez les yeux du cœur et vous verrez.

L’abondance naturelle et partagée entre tous est le passage nécessaire qui vous permet de rejoindre les dimensions supérieures de l’amour et de la lumière. C’est probablement le plus grand passage que vous êtes invités à emprunter dans la transition vers le Nouveau Monde. Redonner à tous un accès libre et naturel à l’abondance de la vie, voilà le grand projet que le collectif humain est invité à concrétiser maintenant.

Devenez des phares
N’attendez pas que les structures de votre monde changent. Changez votre regard sur l’illusion du manque et vous percevrez l’abondance véritable de la vie. Ce faisant, vous deviendrez des modèles pour les Êtres autour de vous, vous influencerez lumineusement vos structures sociales et votre monde se transformera concrètement. Devenez des phares pour les Êtres que vous côtoyez, voilà l’invitation du moment.

Nous sommes actuellement à ensemencer un changement de regard en vous afin que de l’intérieur, des inspirations concrètes puissent émerger. Souvenez-vous que l’idée précède toujours sa matérialisation.

Plusieurs Êtres souhaitent participer aux changements concrets de votre monde, mais ils ne savent pas comment cela pourrait prendre forme. Par ce message, nous souhaitons réveiller en vous l’état d’être qui est associé à l’abondance, vous amenant ainsi à vibrer à la fréquence de l’Univers. Ce faisant, vous pouvez mieux percevoir la portée de la restructuration sociale en cours, et surtout, vous pouvez ressentir l’enthousiasme qu’elle suscite en vous. C’est alors que les gestes concrets vous sont inspirés de l’intérieur, car vous vibrez au diapason de l’amour et de l’union universels.

Durant le sommeil
De nombreux Êtres, Travailleurs de la lumière, sont venus sur Terre pour agir en tant que guide et phare du Nouveau Monde. Durant leur sommeil, ils reçoivent des formations plus élaborées pour se préparer à entrer en action de façon très tangible. Au moment venu, ils sauront poser les gestes concrets. Plusieurs qui lisent ce message se reconnaîtront ici.

Les ensemencements d’idées sont des germes qui vous inspirent à agir selon vos talents et qualités profondes. Plus les vibrations de votre monde s’élèvent, plus la clarté des actions à entreprendre est présente en vous.

L’invitation ici n’est pas d’attendre que tout se mette en place. Car déjà de l’intérieur, vous pouvez ressentir votre enthousiasme qui s’éveille à l’idée de cette participation concrète. Prenez le temps de conscientiser et de ressentir cette sensation en vous, car elle contribue à implanter les changements globaux que vous appelez à vous collectivement. À travers vous, vous leur donnez un corps, une substance qui se déploiera dans la matière par la suite, dans votre vie.

Chers amis, permettez à votre Âme de vous guider à travers les sensations ressenties et les inspirations qu’elles éveillent de l’intérieur. C’est ainsi que l’Univers communique avec vous. Il en a toujours été ainsi et il en sera toujours ainsi. Vous êtes au centre de l’Univers, de votre univers. Tout ce que vous ressentez et expérimentez est également vécu par l’Univers, à travers vous.

Chers amours, nous vous saluons et vous remercions d’avoir ouvert vos cœurs à nous accueillir en ce jour béni.

Salutations à vous

Le Collectif Ashtar et la Grande Fraternité Universelle

--------------------------------------

Reçu le 5 janvier 2011, par
Simon Leclerc (www.psychologiedelame.com)

Vous pouvez partager librement ce message à la condition d'en conserver l'intégralité, sans rien modifier ni enlever, y compris sa provenance et ces quelques lignes. Merci

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by AMOUR ET BENEDICTION - dans SPIRITUALITE
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : AMOUR ET BENEDICTION
  • AMOUR ET BENEDICTION
  • : REIKI AIDE AU DEVELOPPEMENT PERSONNEL, POUR ATTEINDRE SON BUT, AIDE POUR AMELIORER SA VIE BIEN ËTRE PROSPERITE
  • Contact

Rechercher

Pages