Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
30 novembre 2010 2 30 /11 /novembre /2010 18:48

Concrétiser notre vision de façon pratique et ordonnée. Rien n'est désordonné dans l'univers; tout système obéit à des lois strictes et intelligentes. Il en est de même pour la vie humaine. Nous avons à systématiser nos visions et à les mettre en application de façon concrète et ingénieuse. Pour réaliser cela, il faut un mental clair et discipliné qui comprend qu'il n'est pas le maître, mais plutôt le parfait exécutant de la réalité supérieure qui l'inspire.

 

I - Ne jamais bloquer la circulation de l'argent & illuminer nos peurs

Telle une rivière qui circule abondamment, il en est ainsi du courant de Vie qui nous anime. La vie est mouvement, la vie est changement. Nous ne pouvons retenir son énergie. Tout bouge, rien n'est figé. Il en est ainsi des saisons, des cycles, des étapes d'évolution, des stades de croissance. L'argent, en tant que moyen, fait aussi partie de ce grand mouvement de vie et d'échange qui existe dans l'univers. Nous sommes en effet en échange constant avec les éléments de la nature (terre, eau, air, feu); même l'air que nous respirons se transforme dans nos poumons et, grâce aux arbres et à la végétation, il nous revient purifié. L'échange fait partie du courant de vie. La peur de perdre et de manquer bloque le mouvement universel, comme les éléments qui polluent les eaux stagnantes. Oui, nous pouvons nous réjouir d'être en santé, de vivre le succès, de disposer de ce dont nous avons besoin. Mais nous savons qu'accumuler strictement pour le pouvoir de posséder ne fait que nourrir l'ego qui un jour, comme un ballon gonflé, éclatera ou se dégonflera, n'ayant plus d'espace pour emmagasiner. Compte tenu de l'inter- échange constant qui existe dans l'univers, l'excédent ou le trop plein qui est retenu, brise la circulation de l'énergie qui est à la base même de l'harmonie sur tous les plans.

 

II - Toujours donner, même si ce n'est que très peu

Pour faire le vide, il faut faire le plein. Quand une bouteille est remplie d'eau, elle déborde dès qu'elle n'a plus d'espace pour l'absorber. Pour la renouveler, il faut la vider. Le don fait partie de la loi du mouvement. Quand une chandelle brûle, elle donne une partie de sa cire pour éclairer. Ouvrir, c'est nous rendre disponible autant pour recevoir que pour donner. La main ouverte peut autant capter que verser. Et, quand nous donnons, nous apprenons à nous abandonner à la Vie. Nous apprenons en mettant en pratique la loi de l'équilibre: celui entre le plateau qui reçoit et le plateau qui donne. Mais, même si le plateau qui donne est plus rempli, ce n'est que bénéfique. La loi du retour n'en sera que plus favorable. Nous donnons sans attente de résultats, pour le plaisir de contribuer au grand mouvement de vie et de l'inter échange. L'univers ne tolère pas le vide.

 

III - Donner discrètement et sans attente

Il n'est pas nécessaire que les autres sachent à qui nous donnons, ce que nous donnons et quand nous donnons. Donner le meilleur et la qualité. Donner de l'argent bien sûr, mais aussi donner quelque chose de non palpable et qui ne s'achète pas : un sourire, une présence, une parole, une aide; donner avec amour et gratuité. Laissons parler notre coeur; laissons-nous guider par notre intuition pour donner au moment juste. Apprendre à donner, c'est aussi apprendre à discerner; l'amour ne signifie pas prendre la place des autres et les prendre nécessairement en charge. L'apprentissage du don fait aussi partie de l'apprentissage de la non-ingérence et du respect du libre-arbitre. En apprenant à donner, nous apprenons également à recevoir et à nous ouvrir à l'abondance sous toutes ses formes, dans le plus petit comme dans le plus grand. C'est dans cet équilibre du donner et du recevoir (de l'émissif et du réceptif) que nous apprenons à contenir l'abondance. Régler nos factures et nos comptes, c'est aussi contribuer à la circulation de l'énergie et à l'inter échange. Nous libérons l'énergie. Remercier à chaque fois que nous avons la possibilité de donner.

 

IV - Utiliser nos talents et notre abondance dans le BUT d'accomplir notre plan de vie

Notre plan de vie est notre raison d'incarnation et celle-ci est spécifique à chacun de nous bien que ses fondements soient universels. Nous sommes tous venus, chacun-e pour accomplir, intégrer l'application des lois universelles dans le monde de la forme et de la matière, et l'argent fait partie de cette matière. Les événements que nous créons, les personnes et les ressources que nous attirons à nous font partie des expériences qui reflètent nos affinités, nos pensées et nos désirs. Mais, la vérité se situe au-delà des apparences et de ce qui est extérieur. Elle est intérieure. Les résistances, les croyances et les valeurs désuètes reliées à la survie créent des délais et interfèrent avec la manifestation de l'abondance dans nos vies. Car, nous sommes faits pour le bonheur. C'est notre mission de vie que d'en trouver la clé pour ouvrir nos portes. Et, c'est au moment où tout vient à nous, où nous disposons de tout, que nous sommes les plus prêts à nous détacher, car nous avons intégré que le bonheur est d'abord en nous, un état d'être plutôt qu'un avoir à conserver à tout prix. Ce qui ne signifie pas de ne pas jouir de ce qui est à notre portée, mais d'en disposer comme d'une chose impermanente. Quand une expérience est terminée, une nouvelle débute avec son propre contexte d'énergie. Les habitudes tendent à figer la vie et ses formes d'abondance.

 

V - Considérer les autres comme les membres d'une même et grande famille

Nous faisons tous et toutes partie d'une même famille universelle car "l'âme des hommes est Une". À un niveau supérieur, nous sommes inter reliés. Nous sommes mutuellement chacun-e les miroirs et les facettes d'une même grande réalité. Nous provenons de la même Source de vie universelle qui est Une et aussi individualisée par chacun-e de nous. Ainsi, bien que nous soyons uniques, nous sommes en quelque sorte tous frères et soeurs d'âmes avec chacun nos dons, nos talents, nos ressources, nos cultures. D'où d'une part, l'importance de l'individualité afin que chacun-e se reconnaisse en tant qu'enfant unique, avec sa spécificité passée et présente; personne d'autre ne peut prendre notre place. Et d'autre part, l'importance de la différence et de la diversité dans l'unité. Cette diversité est la grande richesse de la famille que nous formons. Comme membres d'une grande famille, nous misons sur l'intégrité, la coopération et l'équité, afin que chacun bénéficie de l'abondance.

 

VI - Reconnaître que notre conscience Supérieure est la Source de notre abondance - être reconnaissants

La Source de vie est la Conscience supérieure qui nous habite et qui anime tous les règnes de vie. Il n'y a pas de plus grande loi que celle de la Vie, car elle est amour et elle ne faillit jamais. Coupés de cette Source, nous sommes assujettis au monde de la forme, avec ses mirages et ses illusions, sans pouvoir de les transcender et de voir au-delà. Dans un navire, il y a toujours un capitaine. Un proverbe dit; "Quand le chat n'est pas là, les souris dansent". Oui, il y a toujours un maître. Alors, qui est le maître dans nos vies? Nos émotions? Notre mental? C'est à chacun de nous de décider, de par notre libre-arbitre. Pour nous élever au-dessus des peurs et des doutes, pour les transcender, cela prend une grande force qui a le pouvoir d'agir sur tout et en toutes circonstances. Et cette force est en chacun-e. C'est notre grand Soi, cette Présence que nous sommes avec ses attributs: le Je Suis. Cette Présence sait et prend la direction de la manifestation de l'abondance dans nos vies. Elle sait comment, quand et par qui. Sa vision est à 360 degrés et sa perspective au-delà de nos provisions et planifications mentales. Il suffit de lui remettre consciemment les guides et de commander son autorité en dehors de toutes peurs, insécurités et doutes, en harmonie avec notre évolution. Il n'y a rien de mieux que de porter notre attention sur notre Être intérieur. La concentration sur lui, au lieu du problème et de son scénario, amplifie, de par la loi d'attraction, ses qualités et son action. La gratitude fait partie de l'amour envers cet Être qui nous aime de façon inconditionnelle et qui ne nous laissera jamais tomber, qui nous offrira toujours le nécessaire et même plus Š et, plus encore si tel est notre service que celui de gérer l'abondance au sein de l'humanité.

 

VII - Gérer l'abondance en accord avec notre intuition et non avec nos impulsions

L'intuition est le langage de notre guide ou Maître intérieur. Il n'est pas celui des émotions, car pour bien entendre ou reconnaître la petite voix intérieure, notre corps émotionnel a besoin d'être stabilisé. Lors de violentes émotions ou d'inquiétudes, le corps émotionnel sort de l'alignement avec sa nature profonde.. Il nous revient de discerner ce qui provient de nos impulsions de ce qui provient de notre intuition. Quand nous ne sommes pas sûr, il vaut mieux attendre avant d'agir, afin de clarifier nos motivations. En cas de doute, attendre! Bien aligné, notre corps émotionnel est un pur réflecteur, comme le miroir clair d'un lac calme. Notre mental, quant à lui, est à ce moment-là un commentateur juste de notre Conscience et il n'interfère pas par ses critiques, ses jugements ni par ses vieilles croyances et restrictions. Il est alors plus facile d'utiliser l'argent en tant que moyen et non en tant que fin et de saisir intuitivement les opportunités qui s'offrent à nous et que nous ne verrions probablement pas, à cause des limites que nous nous imposons. Et surtout, dans cette optique, de développer l'attitude de vivre le moment présent sans anticipation.

Cette page a été réalisée en collaboration avec Aline Grandmaison auteur du livre "LOIS HARMONIQUES UNIVERSELLES"

Vous pouvez reproduire ces textes et en donner copies aux conditions suivantes: Qu'ils ne soient pas coupés et qu'il n'y ait aucune modification de contenu. Que vous fassiez référence à notre site  www.lumieresdelaudela.com

 

Repost 0
Published by AMOUR ET BENEDICTION - dans CREATION
commenter cet article
30 novembre 2010 2 30 /11 /novembre /2010 18:38

L’abondance est une émanation directe de votre puissance Divine.

Elle est bien sur votre plein rayonnement dans votre expression pleine et totale de votre Je Suis de votre être véritable.

Considérez les choses ainsi, Soyez dans l’instant présent soyez y avec la plus ferme conviction la plus intime profondeur que vous êtes vous totalement.

Ce faisant visualisez votre propre réalité ce qui est votre expression de vie et ceci de façon multidimensionnelle

Chacun peut exprimer selon sa conscience cette existence d’être un être plein ou autrement dit dans l’instant présent.

Je reconnais que cela n’est pas choses facile mais vous le pouvez.

Maintenant que vous êtes en vous dans votre pleine expression de l’instant présent, regardez vous de l’intérieur

Regardez danser vos pensées vos émotions regardez vous vibrer sentez votre propre émanation et voyez la s’exprimer.

Ne cherchez pas de repère soyez là tout simplement, vous êtes ici et nulle part vous êtes une force vibrante dans le tout et vous êtes le tout.

Rester quelques temps dans votre espace intérieur ressentez votre propre amour pour vous-même pour tout ce qui est vous, voyez vous agir en pensé et ressentez les émotions quelles suscites.

EN procédant ainsi vous percevrez quel impact ses émotions ses pensées ont sur vous, amusez vous en soyez c’est enfant qui joue avec lui-même et qui apprend dans la joie.

Faites ainsi jusqu'à ce que vous aillez la certitude que cela est vous que vous êtes c’est être qui s’éveille doucement en lui qui reprend possession de ses pleins pouvoir de ce qu’il est véritablement.

Vous pouvez vous aider d’une musique très douce, car la musique est énergie et parole d’amour elle est l’expression merveilleuse.

Maintenant vous allez poser une intention, vous allez mettre en mouvement votre expression et ceci en pleine conscience.

Lorsque vous allez faire ceci, vous saurez intuitivement que vous agissez de vos pleins pouvoirs de votre pleine acceptation dans votre Je Suis.

Alors peut être allait vous vous poser quelques questions, comment faire pour animer cette expression qui est moi, comment faire pour mettre en mouvement cette masse d’énergie qui est ma manifestation peine.

Utiliser votre volonté, ne commander rien n’exprimer rien qui soit figé, ne demander pas soyez votre expression tout simplement dans votre entièreté.

Alors placer votre intention la avec votre cœur, laisser exprimer ce que votre cœur désire laisser le s’exprimer dans votre instant présent dans votre expression et soyez convaincu que votre intention sera exaucé

N’attendez rien mais regarder comment travaille les énergies vos énergies voyez les s’exprimer totalement et ce dans votre pleine expression votre pleine manifestation de votre instant présent.

Ressentez maintenant votre profonde connexion avec votre présence divine, voyer vous vous unir vous fondre en elle et ressentez cette douce impression de vous expansé vous diluer en elle vous ne faite plus q’un avec vous-même vous êtes complet dans votre pleine expression de vie.

Rester le temps qu’il vous plait dans ce moment délicieux, laisser vous porter vous êtes pleinement vous vous dans le grand tout et le tout est en vous.
 
Revenez maintenant a votre intention et imprimer lui votre volonté, ce faisant vous mettez en mouvement votre être complet tout ce que vous êtes ce que vous voyez ressentez de vous ce met en mouvement dans sa plus pure expression celle de votre conscience uni de votre fusion du moment.

Que souhaitez vous pour vous-même maintenant, Quelles sont vos réelles motivations que désirez vous pour vous-même ?

Voyez vos pensées ressentez vos émotions profondes en ayant ce détachement que vous auriez pour une situation ne vous appartenant pas.

Restez centre et voyez ce qui ce passe.


Peut être alors allez vous reconsidérer votre intention, certainement même.

Vous allez vouloir exprimer la pureté car cela est vous-même et vous ne désirez pas troubler votre paix intérieure, vous désirer la beauté la pureté dans votre pleine manifestion.

Restez le temps nécessaire pour profiter de ces merveilleux moments de conscience pure, faites une belles promenade dans votre être ainsi présent, c’est votre temple intérieur et il est sacré.

Maintenant que vous avez pris possession de votre pleine présence de votre manifestions de vie, tourner lentement votre regard vers le monde extérieur.

Etrange sensation car vous êtes peut être conscient que vous êtes l’intérieur et l’extérieur, ceci est bien juste puisque vous êtes le tout, vous etes la conscience de ce grand tout dans votre instant présent vous êtes le tout.

Alors et maintenant vous focaliser votre intention et donner l’impulsion la volonté pour que celle-ci s’exprime et devienne réalité.

Voyez votre intention devenir réalité, imprimez lui votre volonté d’être réalité en ayant conscience que celle-ci sera parfaite et sera en pleine harmonie avec les lois de l’univers.

Voyez la grandir et devenir réalité d’abord en vous elle est votre pure émanation de vie, vous êtes le créateur dans votre propre manifestions.

Comprenait que vous désirez créer par pur amour de ce que vous êtes, vous ne désirez pas produire créer la dysharmonie que ce soit en vous et que ce soit envers l’extérieur, vous désirer le pur le beau le parfait.

Invoquer votre présence divine et maintenant exprimer lui avec tout votre amour pour elle votre intention et demander lui que cela soit.

Faites le jusqu'à ce que vous soyer convaincu qu’elle vous a entendu et maintenant remercier là parce vous avez était entendu.

Refaite l’expérience aussi souvent que vous en ressentez le besoin mais sans jamais en attendre une quelconque manifestions focalisé.

Si vous demander l’abondance ne soyez pas dans la limitation, demandez l’abondance dans votre manifestation pleine, pas seulement votre incarnation présente pas seulement votre corps physique.

Prenez conscience de votre être multidimensionnel et demander l’abondance pour ce que vous êtes réellement, multidimensionnel même si vous ne n’avez pas conscience de votre entièreté.

Salutations du cœur des maîtres

 

Vous pouvez reproduire ces textes et en donner copies aux conditions suivantes: Qu'ils ne soient pas coupés et qu'il n'y ait aucune modification de contenu. Que vous fassiez référence à notre site  www.lumieresdelaudela.com

 

 

Repost 0
Published by AMOUR ET BENEDICTION - dans CREATION
commenter cet article
12 octobre 2010 2 12 /10 /octobre /2010 12:29

Phoebe : J’ai remarqué que, dans l’ensemble, les hommes autour de moi semblent connaître des temps plus difficiles que les femmes.
Puis-je avoir une certaine guidance à ce sujet ?


Bien-aimée,
Merci de remarquer cette situation et de demander des directives.
Tout d’abord, précisons que cette situation n’a rien à voir avec le fait d’être homme ou femme dans la forme physique.
Elle a trait au fait de fonctionner dans le monde d’une manière masculine ou féminine.
Autrement dit, on peut avoir une femme qui fonctionne davantage de manière masculine ou l’inverse pour un homme.
Au cours de ce message, lorsque nous parlerons des manières de fonctionnement masculine ou féminine, nous utiliserons parfois les mots homme ou femme afin de ne pas avoir à nous répéter.

Parlons maintenant de la manière masculine de fonctionner, qui consiste à essayer de produire des résultats désirés.
Autrement dit, l’homme est enclin à calculer et à produire des stratégies pour atteindre son but.
Vous pouvez vous représenter cela en pensant à un terrain de football, où chaque joueur essaie de marquer un but.
Un joueur concentre tout son esprit et son attention sur le ballon et le but. Il n’a qu’un seul objectif :
Arriver à ce qu’il veut. Il va se servir de tout moyen nécessaire, y compris frapper les autres joueurs, leur donner des coups de pied et les faire tomber.

La manière masculine de fonctionner consiste à essayer de produire des résultats désirés.

Parlons maintenant de la manière féminine de fonctionner, qui consiste à co-créer avec le Divin ce qu’on désire.
Autrement dit, la femme est capable d’aller profondément en elle-même pour découvrir ce qu’elle désire, et ensuite le co-créer.
Une représentation de cela est la grossesse, où il est très clair pour la femme qu’elle-même « ne fabrique pas un être humain », mais qu’elle co-crée avec le Divin. Une femme ne lutte pas pour créer une vie au cours d’une grossesse normale. Elle se met un peu à l’écart et observe son corps qui change, comme si quelque chose lui arrivait qu’elle-même ne produit pas. Elle espère que le résultat final sera ce qu’elle désire, à savoir un bébé en bonne santé.
Néanmoins, elle sait que chaque fois qu’elle en met un au monde, il y a un miracle quelque part.

La manière féminine de fonctionner consiste à co-créer avec le Divin ce qu’on désire.

Lorsque vous vous concentrez sur le ballon et le but, vous pouvez être tellement obsédé par l’atteinte des résultats désirés que vous ne vous rendez pas compte que ces résultats ne sont probablement pas du tout ce que vous voulez.
Prenons un exemple :
Supposons que vous décidiez de vendre votre maison, mais que vous ne soyez pas vraiment certain de l’endroit où vous voulez aller.
Et voilà qu’un jour vous rencontrez un acheteur et passez un contrat avec lui.
Cependant, tout semble aller de travers. Vous pouvez être très en colère contre l’agent immobilier ou l’acheteur parce que les choses ne se passent pas bien.
Vous ne cessez de pousser tout le monde au-delà de toute limite. Vous poussez, vous bousculez, mais vous voulez vendre votre maison à tout prix.
En utilisant cette méthode masculine, vous allez peut-être pouvoir la vendre, mais il est aussi possible que vous n’y arriviez pas.
Avez-vous remarqué que, lorsque vous programmez votre esprit pour faire quelque chose, bien souvent, cela ne marche pas ? Autrefois, cela marchait, mais plus maintenant.
En fait, qu’est-ce que l’homme veut ?
de l'argent !
Pourquoi ? Pour se sentir en sécurité !
Et d’où provient votre sécurité ?
Vous avez tous fait l’expérience du fait que votre sécurité ne provient pas de la quantité d’argent que vous avez.
Comment se fait-il qu’il y ait des millionnaires qui se sentent dans une grande insécurité, et des gens qui ont très peu de biens mais qui sont à l’aise et heureux ?
Nous ne disons pas que l’argent serait quelque chose de mauvais. C’est une bonnechose. C’est nécessaire.
C’est avec de l’argent que, pour la plupart, vous fonctionnez sur terre et obtenez ce que vous voulez.
Cependant, ce n’est jamais ce que vous désirez.

Revenons à notre exemple de la maison que vous essayez de vendre.
Il y a une autre manière d’approcher tous les problèmes.
Vous pouvez faire une pause et vous demander ce que vous désirez réellement ( spécialement lorsqu’il vous est de plus en plus difficile d’atteindre votre but en utilisant la manière de fonctionner masculine).
Il est possible que vous découvriez que vous ne voulez pas vendre votre maison avant de savoir où vous irez ensuite, ou que vous ne sentiez pas que c’est le bon moment.
Lorsque vous arrêtez le jeu, que vous lâchez le ballon et que vous faites une pause, vous progressez !
C’est au cours de « l’arrêt de jeu » que vous pouvez allez en vous-même et découvrir ce que vous voulez vraiment.
Posez-vous les questions suivantes : « Qu’est-ce que je désire ? »
« De quoi ai-je vraiment besoin, et qu’est-ce que je veux réellement ? »
Admettez que vous ne voulez pas ce qui est évident, à savoir vendre la maison par exemple, où obtenir de l’argent.
Lorsque vous saurez ce que vous désirez, vous vous sentirez en paix.
Tant que vous ne vous sentez pas en paix, c’est que vous n’avez pas encore découvert ce que vous voulez vraiment.
Continuez à « travailler » cela jusqu’à ce que vous sentiez profondément ce qui est juste pour vous.
Ensuite, c’est facile, parce qu’alors vous co-créez avec le Divin.
Dans le cas de la vente de la maison, vous allez peut-être vous rendre compte que vous avez besoin de plus de temps pour savoir ce que vous voulez.
Alors, affirmez cela. La plupart des hommes affirment qu’ils veulent plus d’argent, car il leur est plus difficile d’affirmer qu’ils ne savent pas ce qu’ils veulent !
L’énergie féminine est plus flexible et plus fluide. Elle peut davantage que l’énergie masculine se confronter à une certaine confusion et à des possibilités multiples.
Par ailleurs, les femmes réussissent mieux à savoir ce qu’elles ressentent en écoutant leur cœur.
Néanmoins, tout le monde peut bénéficier de ce message sur la co-création, aussi bien les hommes que les femmes.
Nous le redisons :
l’ancienne manière de manifester les choses ne fonctionne plus, parce que vous entrez dans un autre type de champ énergétique. Dans ce nouveau champ énergétique, seule fonctionne la co-création avec le Divin.
Les intuitions, les impressions et les pressentiments que vous avez font partie du système de guidance Divine qui vous maintient sur votre chemin. Suivez-les, et vous ne pourrez pas vous égarer.
Ne tentez pas d’obtenir de l’argent. N’essayez pas de produire un certain résultat.
La co-création fonctionne. Servez-vous-en. Voici la méthode, simple et directe :
Faites une pause.
Faites silence.
Demandez-vous ce que vous désirez ou ce dont vous avez besoin.
Pensez que le but que vous avez à l’esprit n’est probablement pas ce que vous voulez vraiment.
Attendez, jusqu’à ce qu’une réponse vous vienne en vous procurant un sentiment de paix.
Faites l’affirmation suivante :
«Je co-crée avec le Divin mon désir d’avoir davantage de temps dans ma maison pour investiguer différentes situations de vie, et je ne veux pas que ma maison se vende maintenant.»
L’important dans l’affirmation ci-dessus est ce que l’on veut, c’est-à-dire « avoir davantage de temps dans sa maison ».

Prenons un autre exemple.
Supposons que vous soyez pressé par des créanciers et qu’on vous poursuive pour obtenir certains paiements.
Dans l’apparence, vous avez besoin de davantage d’argent. Dites-vous que ce n’est probablement pas ce que vous voulez vraiment ou ce dont vous avez réellement besoin.
Faites une pause et faites silence. Vous découvrirez ce que vous voulez vraiment.

Vous pouvez trouver que vous en avez assez d’être en charge de toute votre famille, et que ce que vous voulez réellement soit quelqu’un qui vous aide à vous en sortir.
Alors, co-créez cela !
«Je co-crée avec le Divin mon désir d’avoir quelqu’un qui m’aide à faire face à mes responsabilités financières.»

Vous pouvez aussi vouloir vraiment un travail que vous aimez. Alors, co-créez-le !
«Je co-crée avec le Divin mon désir d’avoir un travail parfait pour moi.» (Vous n’avez pas besoin de mentionner que vous voulez gagner assez d’argent pour payer vos factures. Il s’agit d’un travail parfait pour vous et, automatiquement, vous gagnerez assez.)

Il se peut encore que vous vouliez payer toutes vos factures et être à l’aise dans la vie. Alors, co-créez cela !
«Je co-crée avec le Divin mon désir d’avoir ma situation financière assainie une fois pour toutes.»

Ou bien vous voulez arrêter totalement de travailler, tout vendre et aller vivre dans un autre pays. Alors, co-créez cela !
«Je co-crée avec le Divin mon désir d’aller vivre dans un autre pays où je puisse m’exprimer moi-même plus complètement.» (Nul besoin de mentionner que vous allez arrêter de travailler et tout vendre. Laissez le Divin prendre soin des détails.)

Ou encore, vous voulez arrêter de prendre des risques et cesser de jouer. Alors, co-créez cela !
«Je co-crée avec le Divin mon désir de cesser de prendre des risques inutiles et d’arrêter de dilapider mes biens au jeu. » Ou bien :
«Je co-crée avec le Divin mon désir d’être guidé à n’agir que d’une manière responsable. » (Remarquez que vous pouvez co-créer aussi bien ce que vous ne voulez pas que ce que vous voulez.)

Vous voulez peut-être créer votre propre entreprise. Alors co-créez cela !
«Je co-crée avec le Divin mon désir de créer ma propre entreprise.»

La liste est sans fin. Mais il est sûr que la dernière chose que vous désirez vraiment est l’obtention de plus d’argent.
Rappelez-vous que le manque d’argent est un état anormal.

Lorsque vous voyez clairement ce que vous voulez vraiment, co-créez-le !

Quand vous ferez silence, vous entendrez la petite voix en vous-même.
Vous sentirez dans votre cœur ce que vous voulez.
Ce ressenti – ou cette intuition – est le « Divin » qui vous inspire.
C’est ce que nous entendons par co-création.
Le Divin vous donne des messages.
Il vous aide à être guidé par vos ressentis, vos désirs et ce que vous voulez.
Lorsque vous avez un profond désir de quelque chose, c’est le Divin qui parle à travers vous.
Suivez votre inspiration.

La co-création avec le Divin est un processus qui s’apparente à la grossesse.
Tenter de produire des résultats désirés est un but,comme de marquer au football.

Lorsque vous co-créez avec le Divin, vous exprimez votre désir tout en étant dans un processus de manifestation.
Vous ne savez pas comment prendre la situation en main. Vous ne connaissez pas non plus la solution, si bien que vous ne pouvez avoir à l’esprit aucun but spécifique.
Lorsque vous êtes dans un processus, vous restez ouvert à toute possibilité.
Lorsque vous vous concentrez sur le but, il est quasiment certain que vous ne verrez pas les solutions qui vous seront présentées.

Une fois que vous aurez exprimé ce que vous désirez co-créer, c’est-à-dire vos désirs les plus profonds, laissez le Divin prendre les choses en main.
Chaque fois que vous essayez de vous saisir du ballon pour foncer vers le but, rappelez-vous que vous avez déjà exprimé votre désir et que le reste n’est pas de votre ressort.
Vous ne savez même pas où se trouve le but, ni comment y parvenir !

Il y a des myriades d’Etres de Lumière qui attendent de vous aider.
Pensez-vous être mieux équipé qu’eux pour résoudre vos problèmes ?
Permettez aux Etres de Lumière - aux Anges – de vous aider. Ils sont là pour cela. Et que disent-ils ? Demandons-leur.

« Nous avons entendu votre requête. A présent, laissez-nous faire le reste. »

Phoebe Lauren

 

Repost 0
Published by AMOUR ET BENEDICTION - dans CREATION
commenter cet article
7 octobre 2010 4 07 /10 /octobre /2010 08:31

MÉTHODE DE MANIFESTATION INFAILLIBLE (selon Gaïa)

Peu importe ce que vous souhaitez faire advenir dans votre vie, tout ce que vous envisagez demeure empreint de dualité. L’origine de cette dualité est inscrite au coeur même des deux hémisphères de votre cerveau qui, de ce fait, fonctionnent obligatoirement en mode binaire, c’est-à-dire émettant à la fois toute pensée ET son contraire, d’un même jet. Sur le plan énergétique, il arrive fréquemment que l’intensité et la puissance de votre aspiration soit moins grande que celle des doutes, des peurs et des résistances qui vous assaillent. C’est pourquoi certains de vos rêves et de vos désirs secrets ne sont jamais comblés.

Si les formes-pensées négatives que votre cerveau émet sont plus nombreuses et plus fréquentes que les formes-pensées positives, les premières auront assurément le dessus et détermineront ce qu’il adviendra dans votre vie. D’où l’impression parfois de « subir » les événements ou de ne pas avoir de prise sur eux. Le cerveau demeure la partie du corps la plus difficile à maîtriser. Tout comme pour le reste du métabolisme, la seule façon de devenir un « athlète » ou un « champion » de la pensée créatrice demeure de s’entraîner ardemment au quotidien à améliorer les programmations de notre cerveau. C’est un cheminement long et ardu qui risque fort d’être remis en question chaque fois qu’un événement inattendu et déstabilisant survient dans votre vie.

Heureusement, il existe une autre Voie : celle de l’intelligence du Coeur. Dans l’Amour, toute dualité est impossible. Une mère aimante refuserait-elle de donner du lait à son bébé ? Un père aimant refuserait-il d’ouvrir les bras consolateurs à son enfant chagriné ? Un prétendant refuserait-il d’accorder la moindre faveur à l’Amour de sa vie ? Même si vous avez eu une enfance ou une vie difficile, vous SAVEZ ce qu’est l’Amour ; il est impossible que vous ne l’ayez jamais éprouvé, ne serait-ce qu’un fugitif instant… L’Amour peut tout accomplir, tout surmonter, tout matérialiser, même l’impossible.

C’est pourquoi, toute demande faite dans l’Amour sincère envers vous-même et en communion avec l’Amour Divin présent de par tout l’Univers ne saurait être qu’exaucée. Il suffit de trouver une formulation qui éliminera la dualité du mental en neutralisant les forces positives et négatives qui s’opposent, pour laisser toute la place à la force de l’Amour.

Au départ, vous savez que, peu importe l’essence de votre demande, des doutes, craintes et résistances risquent de survenir. Nommez-les, énoncez-les dans la formulation même de votre demande, comme pour leur dire : « Ah, ha ! Je vous ai vus, je vous ai reconnus et vous ne me faites plus peur ! ». Choisissez les mots qui vous conviennent le mieux et qui refléteront le degré de confiance que vous investissez dans la puissance de matérialisation provenant de la plus grande force créatrice qui soit : l’Amour Universel (aussi appelé Énergie, Source de vie, Dieu Père/Mère, ou autre, selon le nom que vous donnez à la Source de l’Amour infini.).

Votre formulation pourrait ressembler à ceci : « Puisque JE SUIS Amour envers moi-même et tout ce qui vit, je CHOISIS de MANIFESTER ma puissance créatrice en faisant advenir (spécifier ici votre demande) ici et maintenant dans ma vie, MÊME SI, dans ma personnalité, il peut subsister quelques peurs, doutes ou résistances que ce soit ! ». Vous pouvez aussi trouver les mots qui résonnent le mieux en dedans de vous, en vous laissant inspirer par l’intelligence du Coeur, aussi nommée Intuition…

L’important, pour que la formulation fonctionne, c’est qu’elle soit RESSENTIE profondément dans tout votre Être, que le message se rende dans toutes vos cellules et qu’il y soit « scellé » par le feu de l’Amour. Ainsi, la meilleure démarche à suivre serait de d’abord se connecter au Créateur de toute Vie, à l’Énergie Universelle ou à votre Dieu Père/Mère avec qui vous entretenez une relation privilégiée.

Prenez le temps de vous installer confortablement dans un endroit calme. Respirez profondément et tentez du mieux que vous le pouvez de faire abstraction de toute pensée en vous concentrant sur un espace sacré à l’intérieur même de votre Coeur. Visualisez-vous comme si vous descendiez en vous-même dans ce lieu de Paix que nul ne saurait transgresser. Installez-vous en toute quiétude et aménagez-vous un nid douillet empreint de la présence Aimante du Divin Créateur, ce Père/Mère qui vous a engendré dans l’Amour.

Ressentez l’intensité de cet Amour, qui vous réconforte comme si une douce chaleur s’installait partout dans votre corps, du haut vers le bas. Affirmez à haute voix que vous êtes Aimé et vibrez pleinement dans cette flamme d’Amour vivante qui grandit en vous et s’inscrit chacune de vos cellules. Au besoin, visualisez cette flamme telle une douce lueur dorée enveloppant tout votre corps, du dedans vers l’extérieur.

Ressentez à quel point votre Père/Mère ne souhaite que le meilleur pour vous, anticipant avec joie qu’Il/Elle ne saura résister à l’Amour que vous éprouvez en retour. Tel un enfant comblé et apprécié pas ses parents, visualisez que votre demande reçoit un accueil inconditionnel avant même d’être entendue et que le cadeau est déjà là, prêt à être déballé…

Puis, formulez votre demande en toute confiance. Énoncez à voix haute la phrase que vous avez établie et visualisez que le message se diffuse dans votre Être tout entier, s’inscrivant profondément dans chacune de vos cellules. Tel un puissant laser, veillez à ce que chaque mot s’imprègne partout à l’intérieur de vous-même et autour de vous, rayonnant à des milliers de kilomètres.

Puis, visualisez tout simplement que le rayon de la transmutation, la Flamme Violette, descend sur vous et effectue une puissante alchimie dans toutes vos cellules. Vous devenez vous-même le Créateur de toute chose. Vous faites Un avec la Source de toute Vie. Vous vous « fondez » dans l’Amour Céleste Infini. Vous savez que vous êtes Illimité. Votre mémoire cellulaire se souvient d’avoir déjà accompli des miracles, d’avoir manifesté cette demande déjà, en d’autres temps et d’autres lieux. C’est comme si vous vous éveilliez d’un long sommeil pour redevenir vous-même : l’Achimiste divin que vous êtes.

Le pouvoir de matérialisation s’est éveillé dans tout votre Être et tout est désormais accompli selon votre Volonté, dans l’Amour et le Respect de vous-même et de tout ce qui vit. Permettez-vous de ressentir un profond sentiment de Gratitude pour cette ouverture renouvelée à l’Amour Créateur et savourez l’élan d’Allégresse qui prend naissance dans votre Coeur pour se communiquer à votre Être tout entier… pour ensuite se répandre à travers votre rayonnement lumineux et, par « contagion », à tout ce qui vit.

Il est proposé, pour bien garder cette nouvelle programmation à la Conscience, de la consigner par écrit sur une feuille blanche et de déposer celle-ci sous une chandelle allumée durant 24 heures. Constatez ensuite par vous-même les merveilles qui adviennent dans votre vie… au-delà même de vos espérances ! En accumulant les traces écrites de vos matérialisations réussies, cela aura, sur les deux hémisphères de votre cerveau, le même effet d’entraînement que si vous vous conditionniez à le programmer chaque jour positivement. De cette manière, à la longue, votre cerveau aussi deviendra, dans l’Amour, un « champion » de la Manifestation ! Bon succès !!


Repost 0
Published by AMOUR ET BENEDICTION - dans CREATION
commenter cet article
5 septembre 2010 7 05 /09 /septembre /2010 18:34

Mes bien-aimés, je vous salue à nouveau dans la joie éternelle.
Reprenons notre discussion sur l’émotion et la fréquence.
Comme nous l’avons discuté, vous manifestez vos expériences de vie incarnée par le biais de vos émotions, plutôt que par votre esprit pensant ou votre connexion spirituelle supérieure. Tout ce qui vous arrive est le résultat de ce que vous ressentez.
Il ne peut en être autrement. Emotion égale fréquence, et c’est cette dernière qui détermine la nature de l’expérience, - que ce soit la votre, celle des autres ou votre expérience collective de vie terrestre.
Tous, vous avez entendu la directive de l’esprit qu’il est maintenant temps de choisir l’amour de préférence à la peur.
L’émotion de la peur est encore trop présente dans votre expérience terrestre cependant. Pour plusieurs d’entre vous, l’idée de vivre sans peur dans votre être dépasse les confins de votre imagination.
Vous interprétez chacun à votre façon cette directive de passer outre à la peur et d’adopter l’amour et la plupart de ces interprétations ne sont pas en accord avec la véritable nature de ce qui vous est demandé.
L’amour et la peur sont des mots décrivant 2 bandes de fréquence. Votre planète a été pendant longtemps dans la bande de fréquence de la peur et, vous êes maintenant en train d’émerger de la vieille énergie.
Cela ne veut pas dire que la terre sort enfin d’une terrible impasse ; cela ne veut pas dire non plus que la terre est sauvée et que vos problèmes cessent soudain d’exister. La vieille énergie, l’énergie de la peur dans laquelle l’humanité a manifesté la nature de la vie sur le plan terrestre, est d’une fréquence/vibration inférieure.
Maintenant que l’humanité a déclenché, collectivement, une hausse de fréquence, la réponse et l’assistance vous ont été accordées par nous, des royaumes supérieurs, parce que vous l’avez demandé, parce que vous l’avez revendiqué.
L’humanité est en train d’entrer dans une bande de fréquence supérieure, celle de l’amour.
Pour la plupart d’entre vous, ce n’est rien de nouveau.
Le nouveau consiste en l’amour étant une bande de fréquence, plutôt qu’une chose à faire ou a ne pas faire.
Votre alignement personnel sur une bande de fréquence vient de votre émotion, de ce que vous ressentez à tout moment. Etant des êtres de vibration sonore, d’un instant à l’autre, vous fluctuez à différents degrés dans cet alignement.
Dans les énergies changeantes de votre plan terrestre, la fluctuation de fréquence s’accélère plutôt rapidement.
Vous passez d’une à l’autre, selon ce que vous expérimentez à chaque instant.
Si vous regardez le bulletin de nouvelles à la télé, il se peut que vous vous retrouviez sur la bande de fréquence inférieure de la peur en voyant ce qui se passe dans votre monde.
Si vous assistez à un événement spirituel, entouré de gens avec qui vous avez une affinité et un intérêt commun, vous vous élèverez à la bande de fréquence de l’amour.
Vous ressentirez l’énergie supérieure qui vous pénètre et il en résultera un bien-être.
La majorité d’entre vous continuent de changer d’une bande à l’autre et à ce qu'il vous semble, cela se produit un peu comme au hasard.
Votre énergie se promenant à répétition d’une bande à l’autre, les expériences de votre vie semblent également être plutôt imprévisibles.
Ce n’est pas la vie et les changements d’énergie qui engendrent vos expériences, mes bien-aimés.
C’est votre point de vue personnel et le choix de fréquence que vous faites à chaque instant.
C’est vous qui créez ces expériences que vous jugez comme survenant par hasard. Vous les créez afin de vous prouver quelque chose à vous-mêmes relativement à votre vie terrestre, afin d’apprendre à connaître la nature de cette incarnation physique.
Vous êtes de puissants co-créateurs avec l’Esprit et en tant qu’Esprit.
Comme nous l’avons discuté, la pauvreté et le manque sont des manifestations de la bande de fréquence de la peur ; tandis que l’abondance et la prospérité sont des manifestations de la fréquence de l’amour.
Vous choisissez la bande de fréquence avec laquelle vous aligner, en choisissant comment ressentir.
Ressentirez-vous l’amour ou la peur ?
Ce choix – croyez-le ou non, mes bien-aimés – est tout a fait sous contrôle.
Tel que vous l’avez peut-être appris à la suite de notre récent petit exercice, il est possible de percevoir une situation ou un événement de deux façons tout a fait différentes. Un sujet aussi simple que le dîner familial peut être vu de multiples façons.
Vous avez le choix de vous aligner sur l’émotion de la crainte/peur ou sur celle de l’amour/joie.
Vous pouvez donc, mes bien-aimés, décider comment vous sentir face a n’importe quelle expérience ou événement de votre vie.
Quand vous le réaliserez, vous aurez fait le premier pas vers la récupération de votre propre pouvoir divin de co-créateur.
Le droit de choisir comment vous sentir est un don divin.
Tout âme qui a choisi d’expérimenter l’incarnation physique, maintenant et dans le passé de l’histoire terrestre, a conservé ce droit.
Oui, c’est plus difficile de choisir comment vous vous sentez quand les énergies planétaires se maintiennent dans la bande de fréquence inférieure de la peur. Toutefois, ce n’est pas impossible.
Vous qui formez maintenant ce groupe avec moi avez la chance de vous élever à une bande de fréquence supérieure, celle de l’amour. C’est maintenant plus facile pour vous d’exercer votre choix : choisir comment vous sentir. Il n’en tient qu’a vous de choisir de réclamer ce droit.
Afin de vous aligner sur la fréquence d’amour et de joie et ainsi faire entrer l’abondance et la prospérité dans votre vie, vous devez choisir de le faire.
Aucune de vos expériences n’arrive par hasard, par accident.
Vous n’êtes victime de personne ; nul ne vous persécute et ne vous oblige a vivre dans la souffrance et le manque.
Il se peut que certains aient un différent point de vue que le mien et qu’ils le trouvent également difficile à avaler.
Si vous êtes résolus à entrer dans la bande de fréquence d’amour, c’est ce que vous devez faire.
Etre dans une haute fréquence spirituelle, en soi, ne sera pas suffisant pour vous hausser à l’état de divin humain.
Vous devez aussi vouloir aligner vos mois humains avec la fréquence supérieure. Vous le faites en décidant consciemment comment vous sentir. C’est votre émotion, dans l’instant présent, qui détermine sur quelle fréquence vous êtes aligné en tant qu’humain incarné et qui, en conséquence, détermine la nature de votre expérience extérieure.
Jusqu’à maintenant, vous avez vécu sur un plan de dualité. Votre vie, votre système social, vos religions et pratiques spirituelles ont été basés sur des jugements relatifs à ce qui est bien ou mal.
Apposer une étiquette et juger, c'est aussi une manifestation de la bande de fréquence de la peur au sein de laquelle votre planète a vécu. Quand vous jugez quelque chose comme étant mauvais, cela doit donc être craint et évité.
Quand vous jugez quelque chose comme étant bon, cela doit donc être encouragé et adopté.
Cependant, de par sa nature, la dualité fait qu’un aspect conduit à l’autre.
Il existe une loi de Physique Supérieure qui gouverne le processus de co-création de l’Esprit. Celle-ci décrète que votre expérience et votre manifestation proviennent de ce sur quoi vous vous concentrez, de là ou se porte votre attention.
Si vous craignez de vivre une expérience particulière, vous vous attirerez tout aussi assurément cette expérience que si vous l’aviez désirée et choisie.
C’est la nature de la dualité ; peu importe le jugement et l’étiquetage.
Quelque soit ce que vous jugez, cela vous sera reflèté comme étant les deux côtés de la même pièce de monnaie.
Les énergies de la dualité et celles de l’amour et de l’unité ne sont tout simplement pas compatibles.
Il existe un principe de base en opération ici, mes bien-aimés : L’amour et la peur ne peuvent pas coexister dans le même espace vibratoire.
La fréquence de votre planète est en train de monter, et vous pouvez choisir de devenir l’énergie de l’amour.
Quand vous vous alignez sur la bande de fréquence de l’amour, par la vertu des lois de la Physique, la peur et ses manifestations n’existent plus.
Si vous voulez devenir amour, vous devez donc dépasser la peur.
Vous devez choisir d’élever votre propre fréquence ici, sur le plan terrestre, afin de pouvoir vivre dans ces nouvelles énergies, tout en faisant ce choix de manière consciente et délibérée.
Plusieurs d’entre vous ont encore la notion qu’avoir de l’argent et des possessions est en quelque sorte une mauvaise chose, une entrave à votre cheminement spirituel.
La plupart d’entre vous pensent encore que, quelque part, vous n’êtes pas dignes et ne méritez pas de combler tous vos besoins et désirs terrestres.
Vous voyez, mes bien-aimés, si vous choisissez de vous élever pleinement dans les énergies de l’amour et le désirez, vous devez changer de point de vue.
Ce faisant, votre expérience de vie changera. Vous ne manifesterez plus la pauvreté et le manque, la douleur et la souffrance issues de la bande de fréquence de la peur. Vous manifesterez ce que vous choisissez d’expérimenter, à partir de votre alignement avec la fréquence de l’amour.
Je voudrais que vous visualisiez un instant, chacun de vous, ce que ce serait si vous étiez sans peur. Comment vous sentiriez-vous si, en vous réveillant chaque matin, vous n’aviez qu’une attente, celle d’expériences agréables générant la joie ? Comment vous sentiriez-vous si vous passiez chaque instant a faire ce qui vous passionne ?
Comment vous sentiriez-vous si vous aviez suffisamment d’argent pour satisfaire tous vos besoins et désirs ? Pouvez-vous concevoir une telle existence ? Quelles émotions une telle existence susciterait-elle ? Passez outre au mental, aux visualisations/pensées ; concentrez-vous sur le ressenti que le choix d’une telle existence provoquerait.
J’espère que chacun de vous passera du temps a faire ce petit exercice, car l’émotion, le ressenti, voilà ce qui détermine votre niveau de fréquence et la nature de votre expérience terrestre.

L’amour et l’argent

Mes bien-aimés, je vous salue aujourd’hui dans la joie éternelle.
Je sais que j’ai captivé votre attention par le titre de ce message. Ce sont deux sujets de haut intérêt pour vous.
Selon le raisonnement de la plupart d’entre vous, l’un n’a pas grand chose à voir avec l’autre.
Vous associez l’amour à vos relations personnelles ou à un intangible qu’il est souhaitable à l’humanité d’expérimenter. Vous percevez généralement l’argent comme étant tout à fait à l’opposé de cela.
On regarde généralement de haut ceux qui aiment l’argent en soi sur votre planète et on les considère comme étant avaricieux et insensibles.
Les vibrations sonores des mots argent et amour ne résonnent pas de la même façon à l’intérieur de votre être.
J’aimerais démontrer aujourd’hui comment ces mots sont liés et comment – ensemble – ils s’appliquent à vous, dans votre désir d’avancer dans votre ascension, de devenir un divin humain et de vivre une expérience d’abondance et de prospérité. Vous connaissez ce dicton “L’amour est ce qui fait tourner le monde”.
L’amour, la fréquence de l’amour, fait définitivement tourner le cosmos, toute la création.
C’est la force motrice derrière la création.
Tout ce que vous pouvez juger et considérer comme étant mauvais, méchant, inférieur, erroné, tout cela fait également partie de la création.
Tout ce qui existe à l’intérieur de la bande de fréquence de la peur a commencé comme une création d’amour, en provenance de la pensée du Dieu Père/Mere. Vous aussi, mes bien-aimés, provenez de l’esprit et de la pensée du Dieu Père/Mere. Vous êtes également crées dans l’amour.
La fréquence ne s’abaisse que lorsqu’il y a jugement de ladite création.
En jugeant votre propre co-création, portion de l’esprit du Dieu Père/Mere, la fréquence diminue et vous commencez à en avoir peur.
L’argent donc ne fait-il pas partie de la création ?
L’argent n’a aucune valeur intrinsèque, nous l’avons déjà dit.
C’est simplement un moyen tangible d’échange. C’est l’énergie derrière l’échange même, mes bien-aimés, - venant soit d’une bande de fréquence d’amour ou d’une de peur, - c’est l’énergie que, de vous-mêmes, vous choisissez de véhiculer, qui déterminera la nature de votre expérience relative à l’argent.
Si vous opérez selon la fréquence supérieure d’amour et de joie, ainsi seront vos émotions et vos expériences avec l’argent.
Si vous opérez selon la bande de fréquence de la peur, si vous jugez l’argent comme étant mauvais, si vous vous inquiétez de votre survie, c’est aussi ce que vous reflèteront vos expériences.
Mes bien-aimés, vos expériences avec l’argent et les autres avec qui vous échangez vous reflètent vos perceptions de vous-même. La clef qui vous permettra une plus grande stabilité dans la bande de fréquence supérieure et vous fera agir en divin humain, réside dans votre propre coeur.
Vous aimez-vous vraiment vous-même ?
La vaste majorité d’entre vous ne s’aiment pas.
Vous vous jugez et vous trouvez de quoi à redire sur vous-même et votre existence humaine incarnée.
Vous regrettez le passé et vous vous inquiétez du futur.
Vous vous comparez aux autres de facon defavorable et devenez envieux.
“Bien entendu, dans ce monde, c’est ainsi que cela fonctionne!”
Ce n’est pas une obligation qu’il en soit ainsi, mes bien-aimés.
Vous êtes des co-créateurs. Quand vous vous aimez vous-même, vous ne pouvez faire autrement que d’attirer des expériences d’amour et de joie dans votre existence.
Les semblables s’attirent : c’est une loi cosmique de la co-création.
Au fond, c’est une question d’alignement de fréquence.
C’est le grand défi et aussi la grande bénédiction des temps dans lesquels vous vivez, mes bien-aimés.
Vous pouvez définitivement vous aimer vous-même.
Dans les temps plus reculés et à cause de la fréquence inférieure qui régnait sur votre planète, c’était pratiquement impossible à faire pour des êtres incarnés.
Seuls les maîtres qui se retiraient dans des ashrams et des monastères pouvaient atteindre le véritable amour de soi.
Maintenant que de nouvelles énergies sont présentes sur terre, il vous est possible d’ouvrir votre coeur, de vous aimer et de vous honorer vous-même, tout comme nous – des plans supérieurs – vous aimons et vous honorons. Il est question ici d’être un divin humain, de vous aimer vous-même de façon absolue et sans jugement, autant dans votre incarnation terrestre qu’en tant qu’esprit.
Ces nouvelles énergies sont des énergies d’unité, mes bien-aimés. La clef vous permettant d’expérimenter l’unité réside premièrement en vous.
Il est impossible de vous accorder avec tout le monde ; il se peut même que vous ne vous appréciez jamais l’un l’autre.
Vous pouvez cependant, mes bien-aimés, accepter toutes les portions de vous-même.
Vous pouvez vous accepter tel(le) que vous êtes, même dans votre humanité incarnée.
Vous pouvez embrasser ces parties de vous-même que vous avez jugées et libérer ce qui ne vous sert plus.
L’unité consiste en un amour de vous-même si absolu que nulle autre portion de la création ne représente une menace pour vous.
Tout est UN.
Vous découvrirez alors que les autres seront au diapason de votre fréquence.
Vous ne serez plus influencés, ni d’un côté ni de l’autre, par la fréquence des autres. Vos expériences de vie vous reflèteront alors ce que vous savez être vrai à votre sujet : que vous êtes un divin humain qui vit son moment présent en un flot continu, dans l’harmonie et l’aisance.
Mais qu’est-ce que cela a à voir avec l’argent ? C’est une grande nécessite dans votre monde. Ceux d’entre vous qui essaient d’en éviter l’usage autant que possible, en trouvent toujours le besoin à l’occasion.
Si vous n’avez pas d’argent, il est fort probable que vous ne vivez pas très bien.
Oui, il en existe quelques-uns sur terre qui peuvent vivre sans cela et demeurer dans la fréquence d’amour et de joie, mais ils sont peu nombreux et vous n’en faites pas partie.
Autrement, vous ne seriez pas ici avec moi, au sein de ce groupe.
Renoncer à un confortable niveau de survie sur le plan terrestre, c’est renier votre propre mérite, votre propre valeur.
Si vous vous reconnaissez comme étant l’être de lumière incarné que vous êtes, pourquoi choisiriez-vous de souffrir et de lutter dans le monde matériel ?
Souvenez-vous que pour vivre dans l’unité, vous devez accepter toutes les portions de vous-même. Au sein des nouvelles énergies, renier votre humanité ne vous servira pas.
Votre moi humain incarné est tout aussi divin que votre conscience spirituelle. Pourquoi ne l’honoreriez-vous pas également ?
L’argent – n’ayant d’autre valeur intrinsèque que celle que vous lui attribuez - est un précieux outil que vous pouvez mettre à votre service.
Celui-ci vous permet d’acheter du papier, de l’encre, de l’équipement ; il permet l’accès à l’Internet, à la radio et à la télévision comme moyens de répandre votre message.
Ne pourriez-vous pas servir plus efficacement, si vous n’aviez aucun problème de survie ? Si vous ne vous rendez pas, à vous d’abord, le service d’accepter l’élégance et l’aisance que l’argent génèrerait, pensez-vous pouvoir servir les autres au plus haut degré ? Non, vous ne le pouvez pas.
L’on vous a enseigné à tous que de vous servir d’abord était une erreur ; que c’était être matérialiste et égoïste.
Il est maintenant temps de déprogrammer cette pensée.
Vous devez vous occuper de vous en premier.
Si vous ne vivez pas bien, si votre existence ne vous procure aucun sentiment d’enthousiasme et de joie, vous ne servez pas les autres aussi bien que vous le devriez.
C’est le sentiment de joie qui est la clef ouvrant la porte à un état d’être supérieur. Vous n’êtes pas venus sur le plan terrestre pour servir dans la souffrance.
Vous êtes venus ici pour vivre dans la joie et revendiquer votre divine humanité, au nom de la race humaine toute entière.
Ceci étant clarifié, vous me direz : “Metatron, comment pouvons-nous nous servir et bien vivre quand nous rencontrons tous ces problèmes de pénurie d’emplois, de clients, de mauvaise économie, etc. ? L’argent se fait rare, vous savez !” Ces pensées et considérations font partie de la vieille énergie, mes bien-aimés.
Dans la nouvelle énergie, vous détenez la clef de votre propre rôle de co-créateur. Votre tache consiste à vous aimer et à vous accepter, à considérer simplement votre moi propre comme étant le merveilleux être divin incarné que vous êtes ; c’est la solution et la réponse à vos problèmes.
Ce n’est pas vous aimer vous-même que de vous inquiéter de la pénurie d’emplois, de clients et d’acheteurs pour vos produits ; ce n’est pas non plus aimer les produits et services que vous dispensez.
Vous n'aimez pas l'argent pour ce qu'il est quand celui-ci ne circule pas a souhait dans votre vie.
L’amour fait tourner le monde.
C’est aussi l’amour qui fait circuler l’argent.
Si vous détestez l’argent, si vous détestez ce qu’il représente dans votre monde, vous n’en aurez pas beaucoup.
Chérissez l’argent et ce que vous pouvez en faire, et constatez combien harmonieusement et aisément il circulera.
La plupart d’entre vous recherchent la satisfaction de vos besoins, matériels et autres, à l’extérieur de vous. Tant et aussi longtemps que vous agirez ainsi, vous vous débattrez et serez insatisfaits. C’est le ressenti à l’intérieur de vous, plutôt que le monde extérieur, qui influence ce que vous expérimentez dans votre vie.
Faites ce que vous aimez et l’argent viendra est un concept qui vous est peut-être également familier.
Combien d’entre vous le font-il ou l’ont-il essayé ?
Vous vous demandez aussi pourquoi cela n’a pas fonctionné : parce que vous n’avez pas vraiment ouvert votre coeur pour y laisser entrer l’amour ; parce que vous vous jugez encore et refusez d’accepter le mérite de recevoir.
Vous niez votre propre valeur et votre propre mérite et adoptez la même attitude face à vos propres produits et services.
Quand vous demeurez dans la bande de fréquence de l’amour, vos expériences de vie vous renvoient effectivement la même fréquence ; elles se doivent de le faire. Chacun de vous a un produit ou un service valable sur le plan terrestre, peu importe son degré de spiritualité.
Mes bien-aimés, que vos produits ou services soient spirituels ou matériels, cela importe peu.
Toutes créations viennent de la même source.
Elles sont toutes spirituelles.
Chaque instant de votre vie terrestre est spirituel.
L’énergie en expansion recherche l’équilibre.
Elle se soucie peu de l’étiquette que vous lui apposez : c’est un flot.
Peut-être ne servez-vous pas autant que vous le pensez, en donnant autant de votre temps/énergie/ressources, sans aucun échange, sans un retour du flot d’énergie. Vous n’attribuez aucune valeur à votre propre temps, à votre propre énergie et vous contribuez à la création d’un déséquilibre chez ceux que vous tentez de servir. Quand les énergies sont en déséquilibre d’une façon ou de l’autre, que ce soit par un trop donné ou un trop reçu, vous ne vous rendez pas service et, par conséquent, vous ne vous aimez pas. Et, de ce fait, vous vous privez des nouvelles énergies qui circulent maintenant sur terre.
Mes bien-aimés, j’aimerais que vous réfléchissiez un peu à ce dont nous avons parlé. En quoi cela s’applique-t-il à vous? Comment vous y prenez-vous pour vous servir vous-même? Et comment vous y prenez-vous pour reniez ce que vous êtes et, de ce fait, renier aussi votre nature divine ? Que souhaitez-vous faire maintenant à ce sujet ? Comment pouvez-vous changer vos pensées?

En conclusion:
un nouveau commencement

Mes bien-aimés, en ce dernier jour de notre travail de groupe, je vous salue dans la joie éternelle.
Notre temps ensemble, dans ce cercle particulier d’énergie collective, tire a sa fin. Cependant, vous avez tous, d’une manière ou l’autre, appris davantage sur vous-même et votre existence humaine incarnée.
Tous, vous avez été affectés par le changement.
L’énergie électromagnétique de vos pensées a changé et s’est rajustée à une fréquence supérieure. Pour certains, le changement a été prompt et drastique ; pour d’autres, il a été plus subtil.
Cela a été une glorieuse aventure pour nous tous, - moi y compris - et cela l’a été assurément pour ce Channel, Reniyah.
Certains peuvent penser que je sais tout, que je sais ce qu’il arrivera à chacun en tant qu’individu et en tant que collectivité.
J’ai changé au même rythme que vous, puisque je suis dans un état de constante évolution et d’expansion, tout comme vous.
Vous vous apprêtez maintenant à terminer votre participation dans l’énergie de ce groupe.
Vous vous en retournez à votre vie incarnée munis d’une nouvelle perspective concernant l’argent et comment celui-ci peut vous servir.
Vous savez maintenant que l’argent n’est ni bon, ni mauvais en soi.
Vous savez que c’est votre jugement de l’argent qui déterminera vos expériences avec celui-ci.
Ceux d’entre vous qui ont été très fidèles à servir la lumière au cours de votre incarnation sur terre et qui avez souffert pour survivre, verront peut-être comment ils peuvent s’aligner avec le flot supérieur de l’abondance.
Ce sera, bien sur, un choix personnel, puisque chacun de vous possède ce droit de co-créateur.
En guise de conclusion, discutons un petit peu des émotions de honte et de blâme. Combien d’entre vous ont ressenti ces émotions, en combinaison ou séparément, en rapport avec l’argent et votre survie humaine ? Je crois qu’il convient de dire que vous tous les avez ressenties.
Vous vous êtes sentis honteux à cause du manque d’argent et, par association, avez eu honte de votre rang social. Vous avez blâmé les autres, - votre gouvernement peut-être, parce qu’il vous obligeait à payer des taxes.
Vous avez blamé vos percepteurs vous pourchassant à cause de l’argent qui leur était du, ceux-la qui s’emparent de votre maison et de vos possessions en guise de paiement.
Le blâme et la honte sont, encore une fois, deux côtés de la même pièce de monnaie et sont profondément enracinés dans la peur.
Est-ce la peur qui gît au plus profond de votre être, la peur de ne vraiment rien mériter, qui engendre la honte ?
C’est une émotion tout à fait désagréable et très angoissante que la plupart d’entre vous ne choisiront pas de vivre volontairement.
Par conséquent, c’est beaucoup plus facile de trouver quelqu’un d’autre à blâmer pour les expériences douloureuses de votre survie terrestre.
La honte et le blâme – l’une ou l’autre, ou les deux combinés – sont des énergies incompatibles avec votre statut de divin humain.
Elles font partie des émotions de la vieille énergie.
Si vous choisissez d’embrasser les nouvelles énergies et d’expérimenter votre divine humanité, vous devez élever la fréquence de vos émotions et les sortir de la bande de honte et de blâme.
A plusieurs niveaux, cela représentera un défi pour la plupart d’entre vous, puisque vous êtes tellement habitués a opérer dans les vieilles énergies.
Toutefois, mes bien-aimés, vous pouvez des maintenant commencer à prêcher par votre vécu, selon le dicton.
Combien d’entre vous parlent du pouvoir de l’amour dans vos conversations, dans vos listes de discussions, dans votre travail de services personnels ? La plupart certainement.
Il est maintenant temps que vous compreniez et appliquiez l’expression vivre dans l’amour dans son véritable sens.
Comme nous l’avons expliqué, vous ne pouvez pas vivre dans l’amour et vraiment aimer les autres sans vous aimer vous-même. Et il est impossible de vous aimer vous-même quand vous ressentez la honte et sa contrepartie, le blâme.
Il est possible cependant de vous aimer vous-même et d’aimer ensuite vos percepteurs de taxe, ceux à qui vous devez de l’argent, ceux qui n’hésiteraient pas à fermer votre établissement ou à vous enlever votre demeure.
Encore une fois, l’argent n’est qu’un moyen d’échange.
Vous avez certaines ententes entre vous, dans votre société, par rapport à ce que sera l’échange d’énergie monétaire pour certains biens et services.
Collectivement, vous avez accepté, par exemple, de soutenir votre gouvernement en payant des taxes. Vous vous êtes également entendus mutuellement, dans votre vie personnelle, à payer pour la nourriture, le vêtement, le logement et autres choses nécessaires et désirées. Si vous n’avez pas pu maintenir vos engagements, mes bien-aimés, ce n’est pas vraiment la faute de personne d’autre.
Il n’y a aucune raison - aucune ! - d'avoir honte de quoi que ce soit.
Votre nature est divine ; votre héritage est divin.
Tout comme dans votre film “La Matrice”, la réalité que vous expérimentez est virtuelle.
Ce dont vous faites l’expérience dans votre vie humaine, sur ce plan-ci, n’est pas ce que vous êtes réellement.
C’est un ensemble d’expériences que vous avez choisi de vivre.
Vous avez bien choisi, mes bien-aimés, car ces temps sont extraordinaires dans l’histoire cosmique.
Vous êtes au sein d’une expérience à grand déploiement dans l’expansion de la création même.
La douleur et la souffrance ont été bénéfiques à plusieurs d’entre vous, car vous êtes parvenus à changer le schéma directeur (blueprint) de votre conscience planétaire, pour les générations de l’humanité qui viendront après vous.
Vous avez accepté, à un niveau supérieur, de vivre certaines expériences et de les résoudre de manière supérieure, afin d’éclairer le chemin pour ceux qui marcheront dans vos pas.
Ces temps sont derrière vous maintenant, si tel est votre choix.
A cet égard, votre travail – celui d’expérimenter la douleur et la souffrance pour le bénéfice de l’humanité - est terminé.
Vous avez maintenant une nouvelle tache, un nouveau défi en harmonie avec les nouvelles énergies.
Cette tache consiste, bien sur, à devenir un divin humain en embrassant à la fois votre divinité et votre humanité. C’est une opportunité qui n’a pas été disponible de cette façon auparavant pour les humains incarnés.
Afin de vous prévaloir de ces nouvelles énergies, et d’y participer pleinement, mes bien-aimés, vous devez toutefois apprendre à vous aimer vous-même.
Vous devez vous libérez des émotions de honte et de blâme qui sont encore en vous.
Nulle part ailleurs, dans votre vie et votre société, ces émotions ne font autant de ravage que lorsque vous pensez à l’argent. La majorité d’entre vous ont découvert, grâce à notre travail en groupe, ou réside ces émotions au sein de votre être.
Elles gisent au coeur même de vos difficultés avec l’argent et l’abondance.
Quand vous les libérerez de votre être, vous découvrirez que vos transactions relatives à l’argent – qu’elles soient avec ceux que vous payez ou avec ceux qui vous paient - seront beaucoup plus agréables.
En vous alignant, à l’intérieur de vous, avec les nouvelles énergies, les autres vous les réfléchiront à nouveau. La honte et le blâme étant absents, vos besoins et vos désirs seront comblés sans effort. Dans vos transactions monétaires, vous découvrirez que l’argent vous sert vraiment pour ce qu’il est - un moyen d’échange - et qu’il n’a plus le pouvoir de définir qui vous êtes.
Pour conclure, j’aimerais que vous vous arrêtiez quelques instants pour voir combien vous avez changé au fil de votre participation à ce groupe.
Quelles réalisations avez-vous faites sur vous-même par rapport à votre abondance et à vos transactions avec l’argent ?
Quelles réalisations avez-vous faites concernant la nature de l’argent en tant que flot d’énergie ? Comment vous sentez-vous face à ces nouvelles énergies au sein desquelles vous pouvez opérer ?
Et êtes-vous prêts à accepter votre divine humanité personnelle ?
Notre travail en groupe est terminé, mais vous pouvez maintenant vous en retourner et commencer à vivre comme un divin humain, dans l’amour, la joie et l’abondance. Le choisirez-vous ?

 
 AFFIRMATION DE METATRON

Je revendique les énergies du Dieu Père/Mère, de l’Archange Metatron et de _______________________________ (si vous le désirez, vous pouvez insérer ici d’autres anges, maîtres et guides de votre choix).
Je choisis de participer à la divine transformation alchimique de ma vie terrestre.
Je m’ouvre pour recevoir toutes les bénédictions terrestres et je choisis de vivre ma vie dans l’élégance et l’aisance.
Je libère et transforme toutes les énergies inférieures qui me lient, quels que soient le temps, le lieu, l’espace ou la dimension d’ou qu’elles viennent.
Elles sont transmutées en or alchimique, par la flamme violette/argentée.
Je suis amour, je suis joie, je suis potentiel infini.
Je revendique maintenant, en cet instant, l’héritage de ma divinité en son entier.
Qu’il en soit ainsi, au nom du Dieu Père/Mère, de Metatron et de _________________________________________ (voir plus haut).

Et ainsi en soit-il !

 

Vous devez donc faire les décrets et ensuite laisser agir ce que vous avez employé, sans jamais revenir sur ce que vous avez demandé. Remerciez sans plus attendre pour sa parfaite réalisation, sans quoi vous coupez l’alimentation d’avec le Divin qui est, à lui seul, la réalisation de votre demande. Voilà bien des cas d’échecs expliqués, n’est-ce pas!
Pour être bien sûrs que ce que vous voulez soit correct dans votre cheminement, prenez bien le temps de penser avant d’en faire la demande. Est-ce que ce que je demande est justifié et important dans ma vie? Que va faire sa réalisation pour l’évolution de mon âme? Justice vous sera rendue en acceptant d’être prêts à faire ce décret pour les autres autour de vous. Sans quoi, rien n’a d’importance pour ce que vous pouvez demander, excepté si cela sert à tout le monde autour de vous. Voilà pas mal de compromis réglés n’est-ce pas! Car aucune réalisation ne peut et ne doit être uniquement personnelle. Elle doit également servir à d’autres, sinon à quoi peut servir une demande? De plus, cette demande est elle-même dans sa complète réalisation.
Regardez bien les choses que vous désirez. Sont-elles pures? Peuvent-elles être partagées? Pourquoi être prêt à demander quelque chose clairement, si c’est uniquement pour satisfaire l’ego?
Plus vous serez présents en votre demande, plus la réalisation sera exempte d’échec. Vous avez tous la possibilité de devenir des bienfaiteurs si vous le voulez. Prenez les précautions nécessaires et demandez. Ensuite oubliez et recevez. Chaque fois qu’une demande est faite dans ces conditions, elle se réalise instantanément. N’attendez plus pour être parfaits en demandant bien plus que votre intellect peut percevoir. Car, effectuer une demande garantit le succès de cette demande.
Voilà pourquoi il se peut que vous ayez appris avec des méthodes moins efficaces et que vous pensez ne pas pouvoir matérialiser quoi que ce soit! Par contre, si vous prenez le temps de faire une demande consciente et bien équilibrée, elle se matérialisera après que votre conscience l’aura perçue, c'est-à-dire avant que les mots n’aient franchi votre bouche. Me comprenez-vous bien? Rien n’est besoin d’être un Maître Ascensionné pour avoir l’avantage de matérialiser la forme de votre demande. Uniquement en pensées, vous avez ce pouvoir : utilisez-le. Il fera voir à votre entourage bien des changements en reconnaissant votre sagesse.
Revenez à votre enfance et rappelez-vous comment vous obteniez chaque élément que vous vouliez. Voilà la vraie foi : celle d’un enfant! Il désire quelque chose et réalise en même temps son désir. Ce sont d’excellents magiciens. Croyez-moi! Bien que jeunes, ils ont ce pouvoir que bien des adultes ont perdu. Faites comme eux. Apprenez à matérialiser dans la matière dense, sans quoi rien n’aura de poids dans vos démarches.
Prenez le temps le matin de faire le programme de votre journée. Bien appliqués, ressentez le chemin que vous avez à faire. Reprenez la route de votre travail. Allez voir l’état de votre santé. Acceptez de vous reprendre si vous avez programmé un changement. Car vous devez être concrets et faisable sera votre programme.
Prenez ce temps chaque matin : même quelques minutes suffisent. Ayez conscience d’être guidés et soyez fiers d’être accompagnés. Rien ne fait plus de plaisir à vos guides et anges protecteurs que de percevoir, en chaque être qu’ils assistent, la prise de conscience de leur présence. Cela, je vous assure, change beaucoup l’assistance. Prenez l’habitude d’être centrés, en pensant que l’assistance vous est offerte et acquise en même temps. Voilà ce que signifie partir du bon pied le matin.
Je prends cette liberté de vous expliquer ce cheminement, car je pense que vous apprécierez, chacun à votre façon bien sûr, l’aide que je vous apporte ainsi que celle de nombreuses personnes autour de vous. Soyez conscients que cette aide vous est dispensée en permanence. Acceptez d’en prendre possession : elle vous appartient. Donc, le pire des cas est de ne pas la prendre en compte. Comprenez l’assistance permanente mise à votre disposition et, quand cette assistance est ignorée, nous en sommes tous affectés.
Comprenez-vous bien la différence entre seuls et accompagnés? Voir la différence nous est toujours agréable. Croyez moi! Pour faire le changement d’attitude, prenez l’habitude de nous parler, de nous convoquer en chaque demande : elle est représentée par le Maître ou la personne désignée pour vous assister. Prenez l’habitude de nous faire appel dans chaque organisation, chaque réalisation : nous sommes là! Bien que responsables, vous avez le devoir d’être des êtres assistés en permanence. Voilà l’espoir que je formule ce matin et, chaque fois que vous m’apercevrez, je serai fier d’avoir permis à un étudiant de me contacter.
Plus nombreux vous serez et bien moins de chemins seront dans des chemins de noirceur. Et bien, est-ce que je vous ai donné envie de me rencontrer? Je suis sûr que oui. Alors, je vous convie à ce changement dans votre temps de la matière et je remets entre vos mains la réalisation permanente de vos demandes. Voilà la réussite de l’abondance achevée!

Cela représente pour vous, gens de la terre, un certain bien-être que vous ne devez pas confondre avec le bien-être de l’Être Ascensionné. Bien que votre monde soit parallèle au nôtre, bien des changements il vous reste à accomplir pour avoir cette abondance financière permanente.
Quand vous comprendrez que l’énergie qui régie l’argent n’a aucun pouvoir à part celui, bien sûr, que vous lui donnez. Alors en comprenant cela, vous devez penser que cet argent qui vous fait souvent défaut doit être abondant sans faire de casse dans une banque, bien entendu.
Vous devez fixer vos dépenses, pas plus que nécessaires mais confortables, bien entendu sans exagération. Ensuite, prenez le temps nécessaire pour écrire ce montant total. Puis, faites le décret approprié qui vous convient le mieux et arrêtez d’y penser en disant < Dieu pourvoit à mon abondance journalière maintenant>. Et n’arrêtez plus de penser que cette abondance est présente dans chaque geste de votre vie.
Car plus vous ressentirez cette abondance proche de vous, moins le manque a des chances de s’installer. Voilà ce que doit être l’attitude d’un Étudiant de la Lumière. Ensuite, ne vous comportez plus en pauvres. Faites confiance à l’univers, car chaque demande accomplit ce pour quoi elle est faite. Donc, la demande réalise l’abondance instantanément. Sans plus vous en occuper, ne remettez jamais votre demande en cause : elle serait annulée purement et simplement.
Alors, allez faire les achats nécessaires et arrêtez de voir les choses chères et démesurément à la hauteur où il vous est impossible de les obtenir. Chaque chose est et sera accessible si vous y croyez. Sans attendre, prenez la liste de vos achats prévus pour l’année et faites vos décrets. Ensuite, gardez votre liste dans votre sac ou votre portefeuille et oubliez la.

Vous allez voir que, en peu de temps, une chose que vous avez demandée, soit vous est donnée ou vous allez pouvoir l’acquérir tout simplement. Arrêtez de vous voir pauvres : c’est la pire des attitudes à avoir, car votre attitude attire dans votre vie la pauvreté plus sûrement que n’importe quel événement que vous croyez responsable. Dans bien des cas, deux personnes, qui ont les mêmes besoins et qui font le même travail, en programmant les mêmes dépenses, l’une voit la richesse et l’autre la pauvreté. Et pourtant, c’est le même salaire pour les deux.
Alors, vous allez voir à la fin de l’année la personne qui pense pauvreté aura supprimé de sa liste nombre de ses demandes sans savoir pourquoi. Elle va accuser les taxes, les hausses des prix, plus l’accident qui a causé la perte de sa voiture; et elle ne peut plus la remplacer donc a des problèmes de déplacement pour tout. L’autre personne, par contre, qui a toujours la joie de l’abondance, ne critique jamais une augmentation, qu’elle soit juste ou non ou exagérée, elle prend ce qu’elle a besoin en sachant que ce qui est payé en plus de son budget va lui être remplacé par autre chose. Et sans attendre la fin de l’année, ses demandes sont toutes réalisées sans prendre ombrage de ses taxes et de ses dépenses habituelles. La seule différence entre ces deux personnes est l’attitude et non leurs salaires ou leurs dépenses. Nous avons dit qu’elles étaient identiques.
Donc, remarquez bien la prochaine fois que vous sortez faire des achats et que votre attitude est l’habitude de la première personne avec toujours de la critique pour tout. Et c’est elle également qui veut tout payer moins cher, alors que la deuxième achète ce qui lui est nécessaire sans faire de commentaires et sans regarder vraiment les hausses de prix. Ce qui fait que cette deuxième personne attire dans sa vie une énergie d’abondance financière égale à l’abondance universelle, puisqu’elle ne fait jamais de barrières à ce qui est augmenté par un sentiment de frustration ou de colère que tout est trop cher.
Si vous prenez cette habitude en faisant très attention à vos pensées et à vos sentiments, vous allez voir se réaliser l’abondance universelle dans votre vie, car l’univers coopère toujours avec votre bon vouloir. Ce que vous demandez vous le recevrez. Il n’y a aucune forme de blocage, puisque l’abondance dans votre vie devient une habitude conforme aux rentrées d’argent qui vous sont nécessaires. Voilà la seule et unique raison pour que vous attiriez une abondance financière permanente en ce beau jour de printemps.
Je vous offre l’abondance financière inépuisable, indestructible, puisqu’elle est instantanée. Plus besoin vous est donné de la stocker. Voilà ce que je vous offre avec mon cœur de père à tous ses enfants. Profitez tous bien de votre printemps et de votre été dans l’univers de l’abondance incommensurable qui est votre besoin comblé dans chacune de vos demandes, quelles qu’elles soient.
Je vous adombre de mon argent jusqu'à la fin de vos jours sur cette terre, puisque, ailleurs, ce sera inutile. Vous aurez appris que ce que vous désirez vous appartient déjà. Cela, je vous le promets!
Prenez la ferme décision d’accepter mon cadeau et rien jamais ne va vous manquer, malgré les prix qui montent. Enfin, faites attention à vos pensées et vos paroles : bien équilibrées, elles demeurent des moyens efficaces dans votre richesse. Cela est.

La Transmutation
Si vous n’aimez pas la situation dans laquelle vous êtes, transmutez-la. La transmutation est une autre loi, elle a pour effet d’annuler le karma. Les effets peuvent être instantanés ou progressifs. Pour payer une dette vous pouvez, par exemple, vendre votre voiture. Mais si vous avez besoin de votre voiture, vous allez préférer sans doute rembourser par mensualités. Par transmutation vous pouvez obtenir par exemple que les taux d’intérêts soient baissés ou qu’une personne qui vous doit vous rembourse complètement, etc. Ce que vous devez vous rappeler c’est d’utiliser sciemment les Lois.
Lorsque vous transmuter par exemple, demandez pour la situation, ne vous accrochez pas sur la façon. La façon appartient à la Conscience Supérieure (les guides). Dans l’exemple précédent, si vous talonnez la personne qui vous doit de l’argent, vous allez entrer dans une relation tendue avec elle et un imprévu peut survenir qui fait que le paiement de votre auto ne se fasse pas. Or c’est ce que vous voulez en réalité. Donc allez au plus simple. Dites : « J’accepte que mon auto se rembourse plus rapidement à la banque » par exemple et laissez les moyens à Dieu. Car si vous vous pensez à une solution en particulier sans trop savoir si c’est la bonne, Lui voit plus d’une possibilités, dont certaines vous sont parfaitement inconnues. Plusieurs font aussi la demande en terme de travail, plutôt que d’argent. Ils disent : « J’ai besoin de travail supplémentaire » avec l’arrière-pensée d’avoir plus d’argent de cette façon. Or souvent ils obtiennent le travail en question, un second emploi, subissent une perte de salaire dans l’autre et finalement travaille soixante heures semaines pour pratiquement pas plus qu’avant! Mais ils ont effectivement eu, selon leur demande, beaucoup de travail!
Vous pensez beaucoup à l’argent en termes de « obtenir » et « posséder » :
- Je vais avoir tel salaire
- Si je veux m’acheter cela, je devrai obtenir tant $
- J’ai tant $ à la banque
Ou bien en terme de « faire » :
- Si j’ai tant $ en fin de semaine, je vais faire telle chose… etc. C’est votre bien personnel
Mais il vous arrive plus rarement de penser à l’argent en termes de « circulation » et en terme d’énergie de travail par l’humanité. Mille dollars représentent combien de temps de travail pour vous, combien pour un ouvrier ou un professionnel de votre pays, ceux d’un autre pays?
Si vous bloquez la circulation d’énergie de l’argent, vous bloquez le courant et cela crée le chômage, avec les maux qui y sont associés. De même si vous transigez de façon inégale avec le commerce intérieur et extérieur d’un pays, vous créez des pertes, du chômage ou de l’appauvrissement. L’argent est un moyen, non une fin en soi. Ceux qui prennent le fameux chiffre d’affaire pour une fin en soi, s’aperçoivent que ce n’est pas suffisant pour motiver le bien fondé d’une entreprise. À trop donner au corps on appauvrit l’âme et l’inverse est aussi vrai. Tendez vers l’équilibre.
Il y a eu une vogue il y a quelques années où certains enseignants spirituels vous disaient de payer avec un papier monnaie plié de telle façon, ou encore avec le visage sur le billet tourné en votre direction de sorte que l’énergie de l’argent vous revienne. Ceci n’est pas donner sans attente, c’est égoïste. Ce n’est pas reconnaître que ce fait l’autre comme travail mérite rémunération. Ceci ne vient pas de la Lumière.
L’argent peut très bien porter un courant d’amour. Regardez ce qui se passe à Noël, comme la générosité délie les cœurs et les porte-monnaie. Oui l’argent est aussi une énergie qui peut s’associer à la spiritualité, sans arrière-pensée qu’on paie pour un pouvoir idéologique d’enrôlement de la part d’un groupe, mais simplement par reconnaissance qu’un travail bien fait dans ce domaine mérite son salaire.
L’argent n’est pas non plus le seul moyen d’échange. Soyez reconnaissant pour tout bien reçu et donné, tout bien qui ne vous sert plus et qui est encore utilisable pour quelqu’un d’autre. Considérez aussi le temps donné et reçu. Vous êtes si obnubilés parfois par l’argent que vous oubliez souvent les autres aspects d’échanges d’énergie. Les bénévoles sont des gens libres, ils peuvent très bien choisir « de passer le temps » autrement, si c’est cela votre conception du bénévolat : un passe-temps. Pourtant le bénévolat dans une société est nécessaire pour permettre non pas « la bonne conscience de faire la charité » mais pour apprendre de façon désintéressée la Loi du « donner et du recevoir », l’Amour Inconditionnel de Père et Mère.
(voir plus loin exercice de transmutation)


La Manifestation

Par ailleurs ne demandez pas à Dieu dix fois par jour la même chose, sept jours semaine, c’est inutile. Vous étirez ainsi l’énergie « demande », vous grossissez artificiellement votre karma et vous repoussez d’autant l’échéance de la manifestation souhaitée. Les guides se rendent bien compte alors que vous ne leur faites pas confiance, que vous manquez de foi et d’amour dans les lois divines. Sur votre Plan, vous appelleriez cela du harcèlement! Nous le répétons : le Ciel ne vous doit rien!
Jésus demandait ainsi : « Père accomplit à travers moi ceci _______, si cela est selon Ta Volonté. Je te rends grâce car je suis ton Fils Bien-Aimé et je sais que tu m’exauces toujours. »
La Loi est une seule demande, formulée clairement et répétée trois fois, sans plus. Les trois fois sont là pour être imprégnées dans votre aura. La première invocation est une supplication au Ciel, la seconde une prière d’intention et la troisième l’esprit de volonté. Tout cela doit être fait par le cœur. Ensuite lâcher prise et laisser les guides faire leur travail, le vôtre est fait pour ce qui est de la demande. Ensuite soyez en éveil, vigilant pour la manifestation. Là encore plusieurs se fourvoient. La matérialisation est tout un art! Saï Baba en sait quelque chose! Un être pur matérialise des choses pures des Plans de Pureté.
Acceptez d’être d’abord des apprentis et non des maîtres en la matière, sinon vous allez renoncer.
Donc les phénomènes suivants de manifestations peuvent se produirent :
- les signes
- les « tests » ou « fausses alarmes »
- les présages
- la réponse jugée inadéquate
- la réponse jugée adéquate
Comme vous avez le libre-arbitre, rien ne vous est jamais imposé tant qu’à ce qui vous parvient.
Les signes sont de petits indices de confirmation que votre demande a bien été envoyée « à qui de droit ». Par exemple un ami vous appelle et il vous parle d’une situation tout à fait semblable à la vôtre.
Si vous êtes vraiment à l’écoute, vous allez lui demander des renseignements sur sa façon de procéder pour résoudre son problème. Peut-être est-il l’outil du divin pour vous orienter? Vérifiez. Si cela n’est pas le cas, c’est tout de même un signe.
Les « fausses alarmes » : « Vous avez gagné un montant X$. Abonnez-vous à ______ et vous toucherez votre prix ». Votre demande est passée par l’astral et ils sont bien contents de vous répondre…
à leur façon! Vous êtes testés : Allez-vous patienter jusqu'à la manifestation divine? Allez-vous gardez confiance dans le Très Haut ? L’astral est le pays des impatients, sachez-le.
Les présages. On vous envois un petit montant imprévu de vous, ou bien un rabais non négligeable, ou l’ami qui vous devait vous a fait une petite avance, etc. C’est le signe que ça prend forme. Alors remerciez!
La réponse jugée inadéquate. Vous cherchez une maison. Vous avez trouvé sur la fiche de vente toutes les caractéristiques de ce que vous cherchez depuis longtemps : le prix convenable, la grandeur, le style, l’endroit, etc. Vous allez voir. Déception! C’est à côté d’une autoroute bruyante et poussiéreuse. Le ciel vous a joué un tour? Non point, remerciez encore! Le ciel vous a répondu! Sachez que les guides font leur possible avec ce qu’ils y a sur terre à leur disposition. Ce ne sont pas eux qui construisent les maisons, dans l’exemple précédent. Que faire alors? Tirer une leçon et refaites votre demande plus clairement. Avez-vous à éliminer du bruit et de la poussière dans votre vie intérieure ou extérieure présentement? Faites votre examen de conscience dans ce que vous avez obtenu et ressaisissez-vous! Vous êtes des apprentis dieux, souvenez-vous.
La réponse adéquate. Vous avez refait votre processus et là se présente quelque chose d’intéressant.
Est-ce adéquat? Il y a ceci qui ne me convient pas et cela qui ne va pas selon mes goûts, mais dans l’ensemble c’est plutôt bien. Es-te vous devenu perfection? Vous voulez du « sur mesure » selon vos critères du moment? Dans le fond vous êtes plutôt content, mais n’osez pas trop vous l’avouez. Un petit jeu de cache-cache avec le divin? Et si je faisais semblant que ce n’est pas l’idéal… pour obtenir encore plus, encore mieux. Si le Ciel « répond », je peux me permettre quelques caprices, non?
Le sentiment de gratitude est la source de la fontaine de l’abondance. Si vous êtes d’éternels insatisfaits, vous aurez beau vivre dans le luxe, il vous manquera toujours quelque chose. Puis un jour tout cela s’en ira et vous vivrez l’initiation de Job, celle du dénuement… cela pour votre plus grand bien! Ceux qui éprouvent la gratitude sont les bien-aimés, et ceux-là vivent dans l’abondance providentielle. Ceci ne signifie pas le luxe, mais ils ont ce qui leur faut, quand il leur faut, pour eux et leurs protégés.

Vos demandes doivent être plausibles, en ce sens que lorsque vous les faites elles correspondent à vos besoins réels autant qu’aux aspirations auxquelles vous êtes en mesure de répondre actuellement. Par exemple, ne demandez pas les niveaux supérieurs d’instructions si vous n’avez pas terminé votre cours élémentaire. Par ailleurs si vous désirez quelque chose d’énorme, es-te vous prêt à tout quitter? À bouleverser votre vie actuelle, à réviser votre moi de personnalité, pour y accéder? Si oui, osez!
Si vos demandes spirituelles sont claires et précises, les guides s’enlignent pour vous donner des réponses dans le même sens, avec des gens qui seront tout aussi clairs avec eux-mêmes. Si tout est embrouillé en vous, les réponses seront aussi nébuleuses, voire incohérentes. C’est pourquoi certains disent : « Les choses de l’énergie ne fonctionnent pas pour moi! »

L’argent et les nombres
L’argent véhicule d’innombrables courants de chiffres qui circulent constamment entre vous par des milliards de formes de combinaisons. Les nombres sont porteurs de vibrations, comme les couleurs et les sons. Leurs combinaisons aussi. Les chiffres et les mathématiques sont des énergies très pures, divines. Le maître Pythagore a enseigné cela dans l’Antiquité. Considérez les chiffres comme des entités aussi naturelles et importantes que les éléments de chimie par exemple. Les nombres ne sont pas de provenance humaine, mais divine.
Or avec l’argent les nombres sont entrés dans une énergie que vous avez corrompue. Car maintenant vous êtes entrés dans une ère d’économie virtuelle, avec l’argent de plastique et toutes les transactions informatisées. Le danger ici c’est que l’argent glisse sur la pente de la perte des réalités humaines. Les nombres deviennent des simulateurs et associés à l’argent virtuel ils sont déviés de leur effet naturel primaire. Prenez en comparaison la nourriture. Autrefois elle était très « nature », sans agents de conservation comme vous dites, et donc très saine. Les formules chimiques dont elle était constituée étaient simples et définies. Maintenant vous avez de la nourriture hyper-transformée chimiquement, dont les effets sur la santé sont très discutables. Il est en train d’arriver la même chose avec les nombres, vous leur enlever progressivement leur « substance éthérique» propre à agir de façon coordonnée et naturelle. En plus clair, si nous disons par exemple que 4 correspond à telle fréquence de vibrations et 7 à telle autre, donc la combinaison 47 donne telle fréquence et sur votre plan matière cela correspond à toute une zone potentielle de matérialisation. Mais si le 4 ne vibre plus à 4, mais à 3,8 et le 7 à 7,2, eh! bien 47 ne donnera plus la même matérialisation. Saisissez-vous le principe?
L’argent doit garder le reflet de la réalité humaine. Pour le moment cette réalité n’est pas très reluisante! Vous dites :
« Maudit argent! »
« Ceci est de l’argent sale »
« Il y a un trafic de blanchiment de l’argent pour la drogue »
« Les riches sont encore plus riches avec les paradis fiscaux »
« Si tu n’as pas un sous, tu es un exclu social »
… et ainsi de suite…
Où est passé le temps où l’ouvrier ou bien l’artisane ou encore l’apprenti ramenait ses quelques écus à la famille avec un sentiment de fierté du travail accompli et un sentiment de participation active à l’édification de sa communauté ? Maintenant que l’égrégore de l’argent est miné, tous réclament à tous comme une meute de loup autour d’un os, alors que le filou se régale du gibier juste derrière le bosquet et que les chacals auront les restes!
Mes pauvres enfants! Pauvres riches! Vous réclamez l’abondance alors que vous avez l’embarras du choix dans vos sociétés industrialisées. Tout est devenu produit de consommation, même ce qui ne devrait pas l’être : vos corps, l’eau, l’air, le feu et la terre, la beauté, l’aide urgente, etc. Nous vous donnons donc ici un exercice de transmutation.


Exercice de transmutation
Prenez une pièce de monnaie, de préférence dorée, non pas un billet, et envoyez le rayon violet sur la pièce de monnaie en priant Dieu qu’Il transmute l’énergie de cette pièce et de toutes les autres qui lui sont semblables. Que tous les chiffres de l’argent reprennent leur vrai pouvoir originel et qu’ils brûlent tous ceux qui veulent les utiliser à mauvais escients, conte la Volonté du Plan du Créateur des Mondes, du Père Lui-même. Remerciez pour cette réalisation, cet accomplissement dans votre vie.
Étape initiatique
Tous les grands Maîtres ont passé par une grande Initiation avec cette réalité de votre monde qu’est l’argent, y compris le Bouddha et Jésus-Christ. Ce dernier avait même un percepteur d’impôt parmi ses apôtres, l’évangéliste Mathieu, et il s’est fait trahir par son trésorier, Judas. Alors voyez comme tout a été prévu par le Père pour vous guider.
Il s

’en vient un enseignement des Maîtres pour vous permettre de travailler avec les énergies des rayons pour purifier et aligner vos demandes sur le Divin. Le canal vous donnera les renseignements utiles pour recevoir cette formation lorsqu’elle sera disponible.
Il y a encore beaucoup à dire, mais encore plus à faire sur ce thème de la relation à l’argent qui vous interroge en si grand nombre. Notamment toutes les questions sur les karmas associés à l’argent, les relations de pouvoir, les réalisations matérielles spectaculaires qui furent faites à partir de peu, les systèmes, etc. Ce sujet est rarement abordé en spiritualité, pourtant il est « riche » d’expériences humaines à tous les niveaux. Mais tout vient en son temps…

 

Donnez et vous recevrez

Enseignement du rayon vert
Chers frères et sœurs, vous devez veillez à cette circulation énergétique en vous, à libérer ce qui bloque.
C’est la même chose pour la santé que vis à vis de l’abondance, de votre prospérité et de votre richesse.
Plus vous allez à l’intérieur de vous rechercher l’essentiel de vos qualités et plus vous allez vous enrichir car vous allez retrouver votre propre trésor.
Vous avez à l’intérieur de vous, de nombreux trésors qui ont été cachés, perdus, étouffés.
Retrouvez-les et vous retrouverez votre richesse.
Pour la prospérité c’est la même chose, vous devez comprendre pourquoi certains sont prospères et pourquoi d’autres ne le sont pas.
Certains sont indigents, pauvres, parce que tout vient du mental, des croyances limitatives. Il y a assez d’énergie dans l’univers, pour que vous soyez tous multimilliardaires ! Mais vos sociétés ne le désirent pas, et vous suivez ce que disent les sociétés depuis des milliers d’années.
Aujourd’hui libérez vous, libérez la société de toutes ces entraves de croyances.
Certains ont, reçoivent et dépensent beaucoup, beaucoup plus que ce qu’ils ne reçoivent, ils s’endettent et ensuite disent qu’il n’y a pas d’abondance.
C’est un manque de gestion intérieure, de la même manière que certains aiment une personne, s’unissent à cette personne, et puis vont à droite, à gauche et chercher s’il trouveraient mieux ailleurs et perdent l’amour et ne savent plus ou ils en sont.
Pour l’argent vous faites pareil, vous ne mettez pas votre idée, votre énergie sur un plan, sur un concept. Si vous voulez être dans la prospérité, vivez la prospérité, soyez la prospérité, ne soyez pas l’inverse. Lorsque vous donnez, donnez, bénissez ce que vous donnez avec joie. Sachez que tout reviendra, c’est important de comprendre cela car c’est un circuit énergétique.
Vous donnez et vous êtes obligés de recevoir. Sauf si vous bloquez cette réception par vos croyances : « je ne mérite pas », « dans ma famille nous n’avons jamais été riches », « la société est ainsi », tout ce que vous mettez comme croyances limitatives vous bloquent comme des écluses bloquent le passage d’une péniche.
Ouvrez vos écluses et le bateau passera, ce bateau qui peut être plein de trésors, oui vous avez la possibilité d’être riche, d’avoir tout ce qu’il vous faut pour avancer, mais il y a une grande condition, c’est que cet argent ne servent pas uniquement vos désirs égoïstes, mais qu’il serve l’univers. C’est la clé, c’est le service à l’univers.
Vous prenez de la source et vous redonnez à la source.
Donnez ce que vous pouvez, votre temps, votre talent, votre cœur, votre sourire.
Donnez, donnez et vous recevrez.
Si vous avez donné et que vous n’avez rien reçu, c’est parce qu’il y a une partie de vous qui vous empêche de recevoir. Vous n’avez pas ouvert l’écluse et derrière cette écluse, il y a ce bateau qui attend pour vous rendre.
Comment ouvrir l’écluse ?
par l’acceptation et par l’amour, il n’y a pas d’autres solutions.
Aimez-vous, aimez l’univers, donnez à l’univers ce que vous pouvez.
Offrez un chant, offrez un poème, une danse, offrez simplement vos bras grands ouverts au soleil, oui recueillez la vie et offrez votre amour à la vie.
Tout cela va créer une circulation énergétique qui se manifestera dans tous les plans et dans le plan monétaire aussi.
Chaque fois que vous donnez, bénissez ce que vous avez dans la main et offrez avec plaisir cette énergie en souhaitant le bonheur de celui qui reçoit, quel qu’il soit, même une administration, même l’état. Bénissez pour que l’état puisse se servir avec plénitude de cet argent là.
Beaucoup trop de personnes critiquent l’état dans lequel ils sont, ‘nous payons beaucoup d’impôts et cela ne sert à rien ! » eh bien non ! cela sert pour beaucoup de choses. Après, le choix des dirigeants va vers des orientations qui ne vous plaisent pas toujours, mais tout ce que vous donnez sert pour les routes, pour votre éclairage, pour votre utilité quotidienne.
S’il n’y avait pas cet échange, vous n’auriez rien, vous seriez comme au moyen âge, dans votre lopin de terre, et vous payiez et vous n’aviez rien, et aujourd’hui, vous payez, mais vous avez un échange, alors arrêtez de critiquer votre état, arrêtez de critiquer ces lois, même si elles ne vous semblent pas justifiées, ce n’est pas cela qui est important pour votre prospérité, ce qui est important c’est de donner avec plaisir.
Vous recevez une facture, bénissez cette facture.
Si vous recevez cette facture, c’est que vous avez eu quelque chose en échange, souvent les gens critiquent pour une facture, mais ne remercient pas pour ce qu’elle leur a donné.
Si vous avez eu une facture d’électricité, remerciez pour cette lumière qui vient à vous, qui vous permet de faire de multiples choses chez vous.
Si vous recevez une facture d’eau, c’est que vous avez consommé de l’eau, que vous avez pu vous laver avec cette eau, alors arrêtez surtout de maugréer sur ce que vous recevez.
Oui, il y a de multiples factures ? alors payez. Payez vos amendes, si vous les avez reçues, c’est que vous n’avez pas respecté la loi, pourquoi ne respectez vous pas les lois ? Pourquoi ne vous respectez vous pas ?
C’est cela qu’il faut analyser, pas si c’est juste ou pas, c’est ainsi, mais là ou vous pouvez changer intérieurement c’est votre état d’esprit.
Si vous payez simplement, sans maugréer, en disant, ‘ je paye, et de toute façon je sais que je recevrais, je sais que l’abondance arrive, je sais que ça va servir à l’état, je sais que ça va servir à l’univers’ là vous entrez dans une nouvelle chaîne d’amour, une nouvelle chaîne pour vous, un nouveau circuit énergétique.
Comprenez vous cela ? comprenez-vous votre attitude ?
Là votre prospérité viendra, car il faut que vous expérimentiez aussi cet état de prospérité pour pouvoir ensuite vous en passer d’une manière externe, sachant que vous aurez d’une manière interne. Vous aurez tout, toujours ce qu’il vous faut.
Les maîtres ont toujours ce qu’il leur faut.
Vous êtes tous des maîtres en devenir, vous êtes tous capables d’avoir tout ce qu’il vous faut à tout moment.
Ayez la conscience de l’affirmer, ayez la conscience d’agir toujours avec joie, toujours avec plénitude de ce que vous avez et sachez que si vous donnez, l’univers peut vous donner encore plus. N’ayez pas peur de perdre, au contraire, libérez ce qui vous retient mentalement.
Quel que soit le sujet une voiture, une maison, un appartement, un animal, si vous sentez que c’est cela qu’il faut que vous vous sépariez pour être bien, faites-le, donnez s’il le faut et cela vous libèrera totalement, et vous recevrez dix fois plus d’une autre façon.
Comprenez bien cela, c’est difficile car vous avez l’instinct de propriété qui est fort ‘on ne peut pas donner ce qui nous appartient, on a travaillé pour l’obtenir’ eh bien, moi je vous dit ceci, libérez-vous et vous recevrez davantage en échange.
Faites une bonne action avec ce que vous avez. Vous avez un meuble qui vous gène ? Offrez-le à une personne qui n’en a pas, et vous libérerez de la place, de l’énergie et de la mémoire. Et cette personne va avoir ce meuble nouveau qui peut l’aider.
Ainsi vous allez faire une nouvelle circulation énergétique qui vous libérera et qui vous remplira de joie.
Si vous avez bien compris cela, alors sachez que la prospérité est vraiment là devant vous et que vous pouvez en être comblés.
Je vous souhaite de tout cœur de bien intégrer cet enseignement et je vous bénis, je vous remercie de votre écoute.

 

Repost 0
Published by AMOUR ET BENEDICTION - dans CREATION
commenter cet article
17 août 2010 2 17 /08 /août /2010 16:21

En affirmant 100 fois par jour (j'adore le faire) : "Je m'aime et m'accepte infiniment  comme Dieu m'aime et m'accepte infiniment; je m'autorise à vivre une vie fantastique, extraordinaire, merveilleuse", j'ai vu les miracles arriver de plus en plus grands dans ma vie.

J'ai actuellement des conditions de vies tout à fait exceptionnelles. Tout s'est arrangé comme par magie.

J'ai envie de partager cela avec le plus grand nombre car si nous sommes de plus en plus à penser et à fonctionner ainsi, cela va amplifier le processus et tous ensemble nous allons basculer dans une autre réalité qui sera d'une beauté dépassant toute imagination.

Moi, j'ai ma formule mais vous pouvez prendre celles de l'hoponopono ou celles du Cours, cela revient au même. L'important, c'est que l'émotion soit la plus intense possible.

Plus on donne sans calculer, plus on reçoit sans mesure. Retrouver et perpétuer, intensifier cette joie en donnant, en lâchant le mental, en s'abandonnant à l'Esprit Saint.

Donner sans aucune mesure et comprendre enfin qu'il n'y a aucun problème

Repost 0
Published by AMOUR ET BENEDICTION - dans CREATION
commenter cet article
16 août 2010 1 16 /08 /août /2010 11:40

Ce que l'on réprime s'imprime

Ce à quoi on résiste, persiste

Ce qui nous affecte, nous infecte

Ce que l'on fuit nous poursuit

 

En revanche, heureusement

Ce à quoi l'on fait face, s'efface

Ce que l'on visualise se matérialise

Et ce que l'on bénit nous ravit !

Repost 0
Published by AMOUR ET BENEDICTION - dans CREATION
commenter cet article
10 août 2010 2 10 /08 /août /2010 15:50
Maladie et santé
  Ce message a été présenté en public le 9 octobre 2005 à Haaren, Pays-Bas.
Les paroles ont été légèrement modifiées  pour en améliorer la lisibilité.
Chers amis, je vous accueille chaleureusement et vous envoie tout mon amour. Je vous aime tant. Mon amour pour vous n'est pas seulement de nature universelle mais il a aussi une touche personnelle, car j'ai connu beaucoup d'entre vous lorsque j'étais sur terre.
Je suis Jeshua. J'ai vécu sur terre en tant que Jésus pour témoigner de l'amour dont chacun dispose en puisant à sa Source intérieure. A présent, le temps est venu pour vous de reprendre le flambeau. Vous êtes les semences qui fleurissent aujourd'hui. Telle est la signification de la renaissance du Christ. Moi, celui qui a vécu autrefois sur terre, je ne suis pas celui qui est destiné à revenir ; au lieu de cela, c'est l'énergie universelle du Christ qui renaît en vous. Je suis si heureux de vous soutenir dans ce processus en étant ainsi avec vous.
Au début de cette séance, Pamela et Gerrit m'ont demandé quels seraient les sujets dont j'aimerais parler et je leur ai dit : « cela n'a pas d'importance, je veux juste être avec eux. » je veux simplement vous toucher avec mon énergie et vous rappeler votre grandeur. En vous manifestant mon énergie, mon seul propos est que vous ressentiez la flamme de clarté qui est en vous, la flamme de votre vérité. C'est l'essence de l'énergie du Christ. J'ai été un précurseur mais à présent, il est temps pour vous de continuer à porter ce flambeau.
Il est important de reconnaître ce que vous êtes au fond de vous. Vous êtes porteurs de ce flambeau et vous devez réaliser qu'il est temps de le présenter au monde car le monde l'attend. C'est un temps de transformation, un temps de grands changements qui présente de multiples visages, à la fois sombres et lumineux. Le temps est mûr pour les gens qui ont une vision plus globale, pour ceux qui sont capables d'observer toutes les manifestations provenant des ténèbres et de la lumière depuis un état mental calme et paisible et de pouvoir rester présents dans l'amour, sans jugement.
Je vais parler aujourd'hui de la maladie et de la santé. Mais rappelez-vous : à la base, mon propos est de vous laisser ressentir que je suis présent, que vous m'êtes égaux et que suis votre égal. Nous sommes Un, nous sommes porteurs d'une énergie de Lumière particulière et nous avons longtemps travaillé, pendant de nombreuses vies, pour enraciner cette énergie et l'ancrer à la terre. C'est votre oeuvre. C'est votre mission.
Le temps est venu de lâcher prise du fait de me considérer comme quelqu'un à vénérer. Je suis pour vous un frère et un ami, pas un maître que vous devriez suivre. Je veux vous entourer d'énergies d'amour et de vérité. C'est tout ce que je peux faire. C'est à votre tour à présent de vous affirmer et de laisser briller la Lumière de votre flambeau.
La maladie et la santé. C'est un sujet qui revient dans la vie de chacun un jour ou l'autre. Je voudrais d'abord dire un mot sur ce qu'est la maladie en réalité. Toute maladie a une origine spirituelle. J'expliquerai cela en faisant une distinction entre vos différents corps. En plus de votre corps physique visible par tous, vous possédez aussi un corps émotionnel, un corps mental et quelque chose que vous pourriez appeler un corps spirituel.
La maladie débute principalement dans le corps émotionnel. C'est de là que certains blocages s'installent dans le corps physique au niveau matériel. Bien souvent, des croyances provenant du corps mental contribuent au développement de blocages émotionnels et à la manifestation de maladies. Je parle de croyances profondément enracinées ou d'habitudes mentales. Ce sont souvent des croyances à propos de ce qui est bon ou mauvais en vous.
Les jugements peuvent littéralement créer un blocage dans votre système énergétique émotionnel. Aux endroits où surviennent ces blocages, là où l'on ne permet pas à l'énergie émotionnelle de circuler librement, une sorte d'énergie sombre est visible dans l'aura. Cette énergie peut s'installer dans le corps. Il n'est pas nécessaire qu'il en soit ainsi, car le processus est assez lent et il y a suffisamment d'occasions pour ramener les choses à un équilibre au niveau émotionnel, avant qu'une maladie se déclare.
Généralement, vos émotions vous signalent quand l'énergie ne circule pas et lorsque vous prêtez attention à leurs messages et les suivez, le blocage se dénoue. Par exemple, si vous êtes agacés ou en colère chaque fois que vous avez une certaine chose à faire et que vous regardez de plus près ce qu'il en est, ils vous diront que vous vous forcez à faire des choses qui n'affirment pas vraiment ce que vous êtes et ce que vous voulez être. Mais si vous ignorez systématiquement votre colère et que vous vous forcez à faire des choses qui ne vous correspondent pas vraiment, alors les émotions vont sous terre, pour ainsi dire. Elles disparaissent de votre conscience et s'expriment dans votre corps physique. L'émotion refoulée est une énergie qui réclame votre attention. Lorsqu'elle s'exprime par l'entremise de votre corps, elle le fera sous forme d'une maladie physique.
Généralement, une maladie physique signale une émotion en vous dont vous êtes en grande partie inconscients. Le symptôme physique le rend visible à un autre niveau et ainsi, vous aide en fait à entrer en contact avec le blocage. On peut dire que les symptômes physiques ou la douleur sont le langage de l'âme. L'âme aspire à une communication complète entre toutes ses facettes. L'âme se sent heureuse lorsque l'énergie circule librement et se renouvelle constamment dans tous ses aspects. Les blocages empêchent l'énergie de s'écouler librement et cela déprime l'âme.
La maladie a par conséquent une fonction d'indicatrice : elle vous montre ce qui a besoin de guérison. Bien que la maladie semble négative dans ce sens que vous êtes ennuyés par toutes sortes de symptômes et de douleurs, la clé est d'interpréter la maladie comme un message ou un signal. En faisant cela, il est plus facile de coopérer avec le malaise plutôt que de lui résister.
L'âme a plusieurs manières de communiquer avec vous. Sa préférée est de vous parler au moyen de votre intuition : des tonalités de sentiment paisibles, des pressentiments, de doux murmures du coeur. Si elle n'arrive pas à vous atteindre de cette façon, vous serez alertés par vos émotions. Celles-ci parlent plus fort. Elles vous montrent clairement que vous devez regarder en vous et trouver ce qui déclenche cette réponse émotionnelle. Chaque fois que vous êtes fortement affectés émotionnellement, il est nécessaire que vous trouviez pourquoi et ce que cela signifie pour vous. Si vous faites silence et que vous écoutez attentivement, votre âme vous le dira. Si vous résistez ou déniez vos émotions, votre âme vous parlera par l'intermédiaire de votre corps. Le corps est un être intelligent, qui réagit fortement non seulement aux choses matérielles (comme la nourriture et les liquides) que vous ingérez, mais aussi aux émotions, aux sentiments et aux pensées que vous avez. Le corps est fait pour communiquer. Ce n'est pas un simple récipient que vous habitez. Il a un rôle intelligent à jouer en aidant l'âme à s'exprimer et à se connaître dans la matière.
Comment pouvez-vous apprendre à comprendre le langage de votre âme s'il passe par le corps sous forme de maladie ? Au moment où la maladie se manifeste, le message qu'elle vous communique ne sera peut-être pas clair. En fait, vous avez dénié depuis longtemps l'émotion qu'elle représente, avec une certaine constance, donc par définition, ce que votre maladie a à vous dire n'est pas évident. Comprendre la signification spirituelle d'une maladie est un processus. C'est une quête, un voyage intérieur au cours duquel vous rétablissez peu à peu le processus de communication.
Pour embarquer dans ce processus, il vous faut tout d'abord accepter votre maladie. La première réaction à une maladie est souvent celle du déni ou de la résistance. Vous préfèreriez qu'elle disparaisse dès que possible parce qu'elle vous fait peur. Vous avez peur de l'échec, du déclin, de l'imperfection et finalement, de la mort. La panique qui vous saisit lorsque vous êtes confrontés à l'échec physique ou à la maladie vous empêche de vous ouvrir à une perspective plus globale de votre maladie. Vous pourriez considérer la maladie sous un autre éclairage. Il se pourrait que vous la viviez comme une messagère du changement, une invitation à revenir à quelque chose de précieux que vous avez perdu.
Pour comprendre la fonction de signal de la maladie et coopérer avec elle, il est très important de dire « OUI » aux symptômes et douleurs qui se manifestent dans votre corps. En disant « oui », en acceptant l'état de votre corps physique et en étant d'accord pour écouter le langage de votre âme à travers cela, vous avez déjà résolu la moitié du problème. Le vrai problème n'est pas la maladie en elle-même, mais ce qu'elle représente, le(s) blocage(s) sous-jacent(s). La maladie vous agrippe, pour ainsi dire, et vous force à regarder le blocage sous-jacent. En faisant face au malaise et en lui disant oui de tout votre coeur et de toute votre âme, vous aurez déjà résolu une part du blocage sans même savoir précisément ce que ce malaise veut vous signifier. Une partie de la communication est rétablie juste par votre bienveillance, votre patience et votre détermination à assumer ce voyage intérieur.
Mais dire « oui » et accueillir la maladie n'est pas facile pour vous. Il se peut que vous y résistiez, que vous soyez en colère ou désespérés et par conséquent, que vous n'écoutiez pas ce que ce dysfonctionnement vous dit déjà. Bien souvent, vous obtiendrez des indices spécifiques. Par exemple, les incapacités du corps sont l'indication que vous devez lâcher prise de certaines obligations, passer plus de temps en compagnie tranquille avec vous-même, être moins actifs et plus attentifs à vos besoins. Même si vous ne savez peut-être pas encore comment interpréter votre situation physique sous un angle spirituel, très souvent, le comportement que votre indisposition vous force à adopter est un bon indice. En vous limitant dans certains secteurs, il met en lumière des choses qui étaient auparavant dans l'obscurité. Quel est votre degré de patience et de gentillesse à votre égard ? Êtes-vous capables de prendre réellement soin de vos besoins physiques et émotionnels ? La maladie vous ramène toujours à ces questions ; affronter et accepter les émotions qui surgissent font partie du processus de guérison.
Pour amorcer réellement le processus de guérison, il vous faut dire « oui » à tout : la douleur, l'inconfort, l'anxiété, l'insécurité et la colère. Il vous faut regarder tout cela dans les yeux, l'accueillir et lui tendre la main. Cela vient à vous pour être guéri. Ce n'est pas quelque chose dont vous devez vous débarrasser le plus vite possible. Ce n'est pas une coïncidence que ce soit entré dans votre vie maintenant.
Si vous ignorez le langage de votre corps et que vous continuez à résister à la maladie, il est très difficile d'accéder à son essence spirituelle et à sa signification. Trop de colère et de peur l'entourent. Ce n'est que dans un face-à-face avec votre maladie, votre douleur et votre inconfort ainsi qu'avec votre peur et votre dégoût que vous parviendrez à une véritable liberté intérieure. Accueillez-les et demandez-leur calmement et dans un esprit d'ouverture : Que voulez-vous me dire ?
Dans votre société, il n'est pas évident d'être intime avec son corps. Parler à son corps comme à un être qui mérite l'amour et le respect n'est pas considéré comme naturel. Vous êtes conditionnés par de nombreuses images idéalisées de ce à quoi doit ressembler votre corps, ce que sont la forme et la santé, ce que vous êtes censés boire et manger. Il y a toutes sortes de règles et de critères sur ce qu'est supposée être une vie longue et saine.
Mais toutes ces images idéalisées n'ont aucune relation avec le chemin de l'âme. C'est un chemin très individuel. Par conséquent, si vous voulez trouver la vérité en ce qui concerne toute maladie, indisposition ou souffrance dans votre corps, vous avez besoin de trouver un accord très intime avec vous-mêmes, en laissant de côté tous ces critères et toutes ces règles souvent artificiels. Il vous est demandé de renoncer à tous ces critères extérieurs et de rechercher ce qui est vrai pour vous.
C'est pour vous un grand défi, car la peur et la panique qui vous saisissent en cas de maladie vous font recourir trop vite à des autorités en-dehors de vous. Vous attendez des conseils et du réconfort d'autorités extérieures. Que ce soit d'un médecin ou d'un spécialiste en traitements alternatifs ; au fond, cela ne fait aucune différence. En fait, c'est la peur qui vous pousse à vous dégager de votre responsabilité et à la remettre en partie à quelqu'un d'autre.
Il n'y a bien sûr aucun mal à écouter l'avis d'un spécialiste et bien souvent, c'est une chose très sensée à faire. Mais examinez toujours cette information avec votre coeur. Ressentez si ce conseil est oui ou non en résonance avec vous. Vous êtes l'unique créateur de votre vie, le maître de votre corps. Dans le sens le plus profond de ce mot, vous êtes le créateur de votre corps.
Puisque la maladie représente une émotion enfouie, qui est située en partie hors de votre champ conscient, ce n'est pas toujours facile de comprendre ce que la maladie ou le symptôme représentent. Parfois, il semble très difficile de découvrir ce que l'âme essaie de vous dire par un dérangement spécifique. A ce point, il est nécessaire d'aller en vous et de vous examiner en profondeur, dans le sens de comprendre peu à peu quel est le genre d'énergie qui se manifeste dans cette maladie et ce qu'elle essaie de vous dire.
Cela requiert de la pratique pour être intimes avec votre corps ; ce n'est pas si évident. N'y renoncez pas trop vite. Lorsque vous avez affaire à des affections persistantes, essayez de les réexaminer. Prenez un moment pour vous détendre puis voyagez en portant une attention neutre sur les zones de votre corps où s'exprime la maladie. Demandez à la douleur ou à la maladie de prendre la forme d'un être vivant afin de pouvoir dialoguer avec elle. Demandez-lui de se présenter sous la forme d'un animal, d'un enfant ou d'un être humain  ou encore, d'un guide, quelle que soit sa forme. Utilisez votre imagination ! C'est un instrument précieux pour découvrir les mouvements profonds de votre âme.
Si vous le faites et que votre corps répond, en images ou en sensations, ce sera une joie. Vous serez heureux de cette intimité retrouvée. Le corps vous parle et son rôle de communicateur est rétabli ! C'est un progrès. Sitôt que vous prenez conscience que vous êtes capables de connaître votre corps de l'intérieur et que vous seuls pouvez le faire pour vous, vous serez plus confiants. Cette confiance en vous facilite la compréhension de ce que la maladie essaie de vous dire. Cela vous évite d'écarter les réponses que vous recevez de votre être intérieur sous prétexte qu'elles ne rentrent pas dans les idées communes du monde extérieur. L'intimité avec votre corps est très précieuse en toutes circonstances, mais en particulier quand le corps est malade ou en difficulté.
Ce qui fait parler votre corps, c'est l'amour. Vous n'encouragerez pas la communication avec votre corps si vous essayez d'enlever la maladie en vous répétant des affirmations de guérison ou de visualisation. C'est encore une forme de lutte ou de résistance. La clé est d'arriver à comprendre la signification de cette partie malade de votre corps. Si vous comprenez cela, les choses vont se transformer et les blocages émotionnels pourront être levés. C'est ainsi que fonctionne le processus de guérison, sans lutter contre la maladie, d'une façon ou d'une autre, mais en l'acceptant comme une amie qui veut vous montrer la bonne direction. C'est difficile à comprendre, car la maladie vous effraie et vous dérange. Mais accepter et comprendre votre maladie sont les seuls moyens de guérir vraiment. La maladie veut vous ramener chez vous.
Maladie chronique et phase terminale  
Le but de la maladie est d'obtenir une meilleure compréhension de soi-même. Quand vous accompagnez ainsi le processus de guérison,  il en résulte souvent un rétablissement physique. Mais ce n'est pas toujours le cas. Certaines maladies ne disparaissent pas, même si vous avez l'impression d'être parvenus à la racine du blocage émotionnel sous-jacent. C'est le cas des maladies chroniques.
Il y a alors des problèmes physiques persistants qui se présentent de façon récurrente. Spécialement au cours de périodes où vous êtes vulnérables, quand vous perdez plus ou moins contact avec votre être intérieur, les symptômes se présentent de façon récurrente, parfois même en s'accentuant. Ce peut être très démoralisant.  Par conséquent, il est important de considérer la maladie sous une perspective plus globale.
Les gens qui ont une maladie chronique se chargent d'une tâche très ardue. Sur le plan de l'âme, ils ont donné leur accord pour se confronter aux peurs qui surgissent dans le contexte de leur maladie ainsi qu'aux stéréotypes de comportement idéal. Relever ce défi témoigne d'un grand courage.
Il arrive souvent qu'une âme choisisse une maladie chronique pour mener à bien un travail spécifique de façon très focalisée. La maladie vous ramène chaque fois à des émotions particulières. Il y a un schéma émotionnel qui accompagne la maladie. Gérer ces émotions de façon répétée est une tâche très lourde, mais fructueuse pour l'âme.
Bien souvent, ces vies ont une grande profondeur et une richesse intérieure que les autres ne remarquent pas toujours. Par conséquent, il n'est pas souhaitable de s'efforcer constamment ou d'espérer une amélioration des conditions médicales. Le fait est que la maladie évolue souvent en suivant un mouvement de spirale, et qu'elle vous aide à grandir intérieurement en mouvements circulaires ascendants, même si apparemment vous retombez toujours dans les mêmes symptômes physiques. Au niveau spirituel, vous ne régressez pas, vous touchez en fait des niveaux toujours plus profonds en ayant affaire à des émotions que vous avez pu passer sous silence dans le passé, voire dans des vies passées.
Cela s'applique aussi aux déficiences héréditaires ou congénitales. A cet égard, vous parlez parfois de karma, mais je suis très prudent avec ce concept, car vous avez tendance à associer le karma avec le crime et la punition. Ce n'est pas ainsi que cela fonctionne. L'âme a le désir sincère de se connaître pleinement et d'être libre. Tel est son désir le plus intime. Partant de ce désir ardent, l'âme se charge parfois d'affections, de maladies ou de déficiences physiques qui l'aident à atteindre son but. Il ne s'agit certainement pas de payer des dettes. Cela vient d'une intention profonde de se libérer et parfois, la meilleure façon d'y arriver est de vivre des circonstances extrêmement difficiles dans votre corps. Nous ne pouvons avoir que le plus grand respect pour cette intention, spécialement dans votre société où des images idéales et inhumaines sont chéries comme modèles fonctionnels, utiles, beaux et réussis. Ces stéréotypes idéalistes rendent encore plus difficile le fait de vivre avec un handicap et que ce soit une expérience pleine de sens et de joie.
Pour finir, j'aimerais dire quelques mots sur les maladies incurables en phase terminale. Parfois, il s'avère évident qu'une personne ne survive pas à la maladie. Le corps succombe graduellement. L'enveloppe terrestre ne persiste pas. A ce moment-là, que fait l'âme qui se trouve dans le corps ? Aussi longtemps que vous continuerez à résister à la maladie, vous ne pourrez pas entrer en contact avec votre âme et avec votre sagesse intérieure qui vous dit qu'il est temps de dire au revoir. Parfois, vous pressentez qu'il vous faut partir, mais cette idée vous horrifie et vous fait tant de peine que vous continuez à lutter. Vous êtes impatients d'essayer de nouveaux traitements ou vous attendez ce nouveau médicament qui va sortir.
C'est tout à fait compréhensible et je ne veux certainement pas condamner cette attitude, mais vous vous blessez terriblement. Si vous lâchez prise et que vous permettez à la mort de s'approcher, vous remarquerez que la mort n'est pas une ennemie mais une amie. La mort vous délivre du combat.
Si vous adhérez à ce que la mort veut vous dire, vous passerez par plusieurs étapes avant que le processus de la mort proprement dite ne prenne place. Ces étapes sont liées à un détachement graduel de toutes les choses terrestres, de vos proches, de votre environnement terrestre, des sens par lesquels vous observez tout ce qu'il y a autour de vous. C'est un beau processus naturel. Ce serait dommage d'assombrir ce processus par une attitude combattive, une tentative désespérée de vous accrocher à la vie. Bien souvent, le corps est devenu si fragile que la vie ne vaut plus la peine d'être vécue. Lâchez prise. La mort est une libératrice qui est là pour vous servir. Elle n'est pas votre ennemie. Elle vous apporte une nouvelle vie.
Lorsque vous êtes en compagnie de quelqu'un d'incurable et que vous avez le sentiment que cette personne sait qu'elle va mourir, essayez de lui en parler avec délicatesse. C'est un soulagement pour la personne qui trépasse. La meilleure chose que vous puissiez faire pour une personne mourante, c'est de vous asseoir à côté d'elle et de lui tenir la main. Il n'y a rien d'autre à connaître ou à savoir faire pour accompagner une personne mourante.
Les soins palliatifs sont très importants dans votre société. Un jour, vous y serez tous confrontés dans votre famille ou votre cercle d'amis. Soyez simplement présents auprès d'une personne mourante et ressentez le voyage qui se prépare. Ressentez ce moment puissant où l'âme quitte le corps et retourne à d'autres sphères, chez elle.
Ne considérez pas une maladie mortelle comme une ennemie contre qui vous allez perdre à la fin. Ce n'est pas une bataille. Très souvent, la mort vient vous délivrer de plus de douleur et de misère. Vous n'êtes certainement pas des perdants. Vous allez simplement continuer votre chemin d'une autre façon.
Il y a parfois des expériences particulières que vous auriez aimé vivre ou dépasser pendant cette vie et qui ne peuvent être achevées. Vous en serez peut-être affligés, vous ainsi que ceux qui restent. Malgré tout, je vous demande de laisser cela en paix, car il y a une sagesse plus profonde à l'oeuvre, qui vous guide et vous réunira, vous et vos proches, dans des circonstances nouvelles et plus favorables. Un jour, vous serez à nouveau réunis et vous célébrerez la vie.
Aujourd'hui, la meilleure réaction face à la maladie est de l'accueillir réellement. Entourez-la d'amour et d'attention et laissez-la vous guider vers une meilleure compréhension de vous-mêmes. Faites-lui confiance et donnez-vous la permission d'entrer dans une communication plus intime avec vous-mêmes. S'abandonner ne signifie pas être passifs ou amers à propos de la maladie mais coopérer avec elle de façon active, en amis.
Je vous embrasse tous dans mon amour et je vous demande de ressentir ma présence aujourd'hui, la présence de l'énergie du Christ. Ressentez l'amour disponible pour tous dans la maladie et dans la santé. Il y a tant d'amour présent partout autour de vous et vous pouvez le ressentir dès que vous lâchez prise de vos jugements. Vous avez tellement de jugements à propos de ce que vous méritez et ne méritez pas, à propos de ce que vous faites de bien ou de mal, à propos de toutes les choses que vous avez encore à faire et à accomplir. Lâchez prise. L'amour est présent ici et maintenant pour vous tous.     

© Pamela Kribbe
www.jeshua.net/fr
Repost 0
Published by AMOUR ET BENEDICTION - dans CREATION
commenter cet article
21 juin 2010 1 21 /06 /juin /2010 10:30

Cette transmission a été présentée lors d’une session publique le 5 Juin 2005 à Haaren, aux Pays-Bas. Les paroles ont été légèrement modifiées, afin d’en faciliter la lecture.

Traduit de l’anglais au français par Christelle Schoettel.

Chers amis, c'est avec joie et affection que je suis parmi vous aujourd'hui. Je vous connais si bien et j'ai l'impression que nous nous sommes vus hier. Dans les sphères où je demeure, le temps n'est pas si important. Je vous reconnais très bien, même si votre apparence physique est différente de celle que vous aviez lorsque je vous ai connus.

Je suis Jeshua, j'ai vécu sur terre dans un corps humain, en tant que Jésus. J'ai été un être humain parmi d'autres, tout comme vous. Rien d'humain ne m'est étranger. C'est à partir de cette expérience d'existence humaine que je viens vous apporter mon soutien dans votre développement, dans votre naissance à cette ère nouvelle. Une ère nouvelle se prépare. Une transformation a lieu en ce moment, avec laquelle vous ressentez un lien très fort.

Je veux vous dire quelque chose de plus à mon sujet. Sur terre, j'ai été un être humain de chair et de sang et j'étais en communion avec l'énergie du Christ. L'énergie du Christ passait à travers moi et telle a été ma contribution essentielle pour la terre en ce temps-là. Mais l'énergie du Christ n'est pas uniquement la mienne, elle appartient à tous. Chacun de vous plante une graine et apporte une parcelle de cette énergie ici sur terre aujourd'hui. C'est en cela que réside votre plus grand accomplissement.

Toutefois, cette transformation de l'ère ancienne en ère nouvelle déracine et ébranle beaucoup de choses. Notamment dans le secteur du travail et de l'argent, car c'est précisément le secteur où les énergies anciennes sont particulièrement actives, on pourrait les identifier comme étant les énergies du pouvoir et de l'ego.

Les énergies anciennes ont été si actives que vous avez peut-être des difficultés à adopter une attitude équilibrée envers les questions de travail et d'argent. Dans votre travail, dans l'organisme ou la compagnie où vous travaillez, en vos collègues, c'est à la société que vous êtes confrontés. Vous vous demandez souvent : « comment puis-je me débrouiller avec des énergies avec lesquelles je n'ai aucune affinité et qui pourtant m'entourent quotidiennement ? » Dans ce face-à-face entre l'ancien et le nouveau, vous aimeriez savoir comment gérer cette friction.

Sur la base des centres d'énergie de votre corps, j'aimerais clarifier un peu cette question. L'aura qui appartient à chaque être humain contient sept chakras ou centres d'énergie. Dans le plexus solaire, le troisième chakra (près du diaphragme ou de l'estomac), se situe la volonté. C'est dans ce centre de la volonté personnelle que se situent le pouvoir et l'ambition. Dans l'ère de l'énergie ancienne, de l'humanité ancienne, les gens ont vécu à l'excès à partir de ce centre. L'acharnement à gagner, à placer ses intérêts personnels en avant et à se battre aux dépens des autres est une attitude qui en fait partie. Ce genre d'attitude naît souvent de la peur et du sentiment d'être perdu. Ce n'est pas mon propos de juger ces énergies. Je veux juste mentionner qu'elles sont souvent actives à partir du plexus solaire, du troisième chakra.

Un chakra plus haut se trouve le centre du coeur. Le coeur vous met en relation avec votre origine supérieure, avec les sphères d'énergie où vous avez résidé autrefois et d'où vous ramenez des idéaux qui contrastent violemment avec les énergies du pouvoir et de l'ego.

Ce qu'il se passe dans la transformation actuelle de la conscience, c'est un déplacement du gouvernail depuis le plexus solaire vers le coeur. Cela ne signifie pas que vous deviez vous débarrasser de l'ego. C'est plus une question de déplacer le gouvernail vers un autre niveau d'existence et, ce faisant, de faire reposer votre vie sur l'énergie du coeur. C'est ce que chacun d'entre vous cherche à accomplir d'une façon ou d'une autre, dans sa vie personnelle ou professionnelle. Chacun de vous a le sentiment d'être en affinité avec ce passage vers l'énergie du coeur. Vous avez tous le sentiment qu'ainsi, vous pouvez vivre votre vie avec beaucoup plus de joie et de tranquillité.

En ce qui concerne la façon de gérer les énergies fondées sur l'ego, chez vous ou chez les autres, l'étape essentielle qu'il vous est demandé de franchir est de vous mettre en relation avec les énergies du plexus solaire (la volonté et l'ego) à partir du coeur et de les guider de façon aimante et sincère. C'est la connexion entre le coeur et le plexus solaire et, de manière générale, entre les chakras supérieurs et inférieurs, qui vous procure l'abondance dans les domaines du travail, de l'argent et de la créativité.

Or, comment pouvez-vous savoir si vous agissez à partir de votre coeur ou à partir de la peur et de l'ego ?  J'aimerais vous donner quelques clés pour vous permettre de la reconnaître dans votre vie quotidienne. Sa première caractéristique est l'absence de lutte et la présence de la facilité et de la simplicité. Je l'appellerai simplement le courant de l'aisance. 

Le courant de l'aisance 

Vous avez l'habitude de vous battre et de lutter pour obtenir les choses que vous voulez. Spécialement dans le domaine du travail, il y a beaucoup de compétition et de batailles d'ego. Souvent, vous devez agir comme quelqu'un que vous n'êtes pas pour obtenir une reconnaissance et une confirmation, alors que votre coeur dit que cela ne devrait pas être ainsi. Cela s'oppose aux aspirations de votre coeur. Il rêve d'une autre sorte de présence, bien plus naturelle. Cette aspiration est très forte en chacun de vous. L'énergie du coeur n'exerce pas de pression, elle est de nature douce et paisible. Elle s'exprime par l'intuition. Le coeur vous donne de légères impulsions, des suggestions. Il ne vous dira jamais rien qui soit chargé émotionnellement par la peur ou la contrainte.

Dans votre vie quotidienne, vous pouvez remarquer si les choses se passent facilement et trouvent leur chemin naturel ou si vous rencontrez des résistances de façon récurrente dans ce que vous essayez d'accomplir. Dans ce dernier cas, cela signifie que vous n'êtes pas ou pas complètement en harmonie avec l'énergie de votre coeur. Le secret de l'énergie du coeur est qu'elle accomplit des miracles, pas avec force mais avec douceur et tendresse.

Oser suivre votre intuition est l'une des meilleures façons d'entrer en harmonie avec le courant énergétique du coeur que j'appelle le courant de l'aisance. Suivre votre intuition dans le contexte du travail et de la créativité, même si cela va à l'encontre de votre environnement culturel, crée des possibilités et des opportunités que vous ne soupçonnez pas. Cela vous rapprochera de votre Soi divin et vous affermira au niveau du coeur. Vous attirerez ainsi les gens et les évènements qui combleront vos désirs sincères.

Lorsqu'il y a des problèmes au travail et que vous avez le sentiment de ne pas être à la bonne place dans cet environnement, passez un moment seul, en silence. Retirez-vous entièrement, prenez contact avec votre coeur, la source de votre créativité la plus élevée et demandez à votre intuition de vous dire ce qu'il est juste de faire à cet instant. Trouvez un moment de calme où vous lâchez prise de toutes les pensées et idées que vous avez absorbées de votre entourage socio-professionnel et de tous les soucis et les peurs qui les accompagnent. Essayez de regarder ces pensées et ces émotions à partir d'un espace profond et tranquille au centre de votre coeur. Voyez-les pour ce qu'elles sont : des nuages qui passent devant le soleil ; mais elles ne sont pas vous. Allez au centre de ce soleil dans votre coeur et demandez à votre Soi ce qu'il est sage que vous fassiez à cet instant. Connectez-vous à votre coeur ancien et sage, la source de votre créativité la plus haute et demandez à votre intuition de vous dire quelle est la chose juste à faire à cet instant. N'essayez pas de faire reposer vos actions sur des opinions extérieures ou des normes de comportement social qui, spécialement dans le monde du travail, peuvent être écrasantes. La conscience sociale ou collective dans ce secteur est fortement basée sur la peur : la peur de perdre votre travail, la peur de l'échec social et la peur de la pauvreté. Toutes ces peurs peuvent obscurcir votre intuition mais il y a une voix intérieure qui vous dit quoi faire à cet instant. La clé est d'oser écouter cette voix et vous verrez qu'elle vous apportera des réponses authentiques.

Lorsque vous essayez d'aller vers ce centre intérieur, des doutes peuvent vous bloquer et vous faire rejeter vos intuitions sincères et vos penchants naturels comme s'ils étaient irréalistes et erronés. Douter de vous peut vous empêcher de faire confiance au chemin spirituel tracé pour vous. Par chemin spirituel, j'entends le chemin d'expériences qui vous met en contact avec votre source de créativité la plus haute, les énergies créatrices qui veulent se manifester à travers vous. Ces énergies sont déjà présentes. Mais vous ne pouvez les reconnaître et les manifester dans le monde extérieur qu'en écoutant vos sentiments et en leur faisant confiance. Votre âme vous parle par vos sentiments. Il n'y a pas de garants extérieurs ni de sécurités. La confiance est essentielle. Accepter la direction où vous mènent vos sentiments et agir selon votre intuition, c'est vous ouvrir à la conduite de votre coeur et faire vraiment le passage d'une conscience fondée sur l'ego à une conscience fondée sur le coeur.

Vous avez atteint la fin du stade de la domination par le plexus solaire. Votre âme est entrée dans cette incarnation avec l'intention de se libérer de cette façon d'être et vous êtes tous très motivés pour exprimer votre créativité à partir du coeur. Je vous demande de vous faire confiance à ce stade et de continuer votre chemin, car vous apportez déjà en ce monde une énergie nouvelle de grande valeur. Cette énergie effectue souvent des changements à votre insu. Vous faites plus de bien que vous ne le pensez. Vous aidez à la naissance de l'ère nouvelle en faisant confiance au courant de votre coeur et en osant suivre le courant de l'aisance. N'ayez donc pas de doutes et continuez votre chemin.

L'énergie du coeur est bien plus calme et douce que les énergies rudes et compétitives qui régissent souvent l'arène du travail. Pour cette raison, cela demande du courage et de la force pour rester centrés dans le coeur, lorsque vous êtes entourés de ces énergies fondées sur l'ego. Mais je vous dis ceci : suivre le courant de votre coeur vous mènera finalement à des possibilités créatrices tout à fait réelles et pratiques et cela vous apportera l'abondance matérielle. C'est un acte de foi et de courage de vous confier à ce courant.

J'ai dit que je mentionnerai deux caractéristiques importantes de l'énergie du coeur. J'ai commencé par le courant de l'aisance. J'aimerais parler à présent du courant de l'abondance que je nommerai le courant de la suffisance.

Le courant de la suffisance   

L'énergie du coeur est la source de la véritable abondance dans votre vie. L'abondance concerne tous les aspects de votre vie : physique, matériel, émotionnel, social et spirituel. Vous êtes faits pour être heureux et rassasiés à tous ces niveaux. A ce point, je souhaite parler de l'abondance matérielle en particulier, car cela s'applique surtout aux âmes d'artisans de Lumière.

Les artisans de Lumière ainsi que les gens spirituels et idéalistes ont tendance à condamner l'argent. Ils considèrent l'argent comme un péché, une énergie inférieure. La raison de cette condamnation est qu'ils ont fini par associer l'argent avec le pouvoir et la richesse acquise aux dépens des autres. Il est pratiquement devenu synonyme de pouvoir. Cette association est l'une des raisons pour laquelle le courant d'abondance matérielle a été bloqué chez beaucoup de ceux qui lisent ceci.

De même, les artisans de Lumière qui ont un grand intérêt pour le spirituel, associent l'argent avec ce qui est bas, trivial et qui doit être transcendé. De nombreuses convictions qui remontent à des vies d'austérité et de retrait du monde matériel sont encore actives. Ces vies ont souvent été vécues dans la solitude avec pour seul but la libération spirituelle. L'énergie de ces vies résonne encore dans tout votre champ d'énergie. Il en résulte une sorte de sévérité qui vous rétrécit.

Or l'argent est innocent. C'est un courant énergétique qui représente en fait une potentialité pure. L'argent offre des opportunités, c'est une potentialité et il n'y a rien de mauvais là-dedans. Ce n'est pas vrai non plus qu'en recevant de l'argent, vous agissez aux dépens des autres. Avec de l'argent, il est possible de créer de belles et bonnes choses dont les autres bénéficient. En le recevant avec joie, vous accroissez le courant d'abondance pour vous et pour les autres. La spirale créatrice génère toujours un courant de réception, ainsi donner et recevoir s'équilibrent. Telle est la voie du coeur. N'ayez donc pas peur de recevoir de l'argent.

Il est triste de voir à quel point vous avez encore des réticences à demander et à recevoir du monde ce que vous voulez pour vous selon vos besoins, alors que vous partagez vraiment vos talents et vos dons les plus précieux avec ce monde. De nombreux jugements anciens vous empêchent de vous affirmer vraiment et d'apprécier le fait de recevoir. Mais le secret de l'univers est l'équilibre. L'univers sait que vous avez besoin d'être soutenus à tous les niveaux pour exprimer votre potentiel le plus élevé dans cette vie. Ce n'est pas un péché. Lorsque vous êtes vraiment créatifs à partir du coeur, vous recevrez aussi un courant de réception et ce n'est qu'en l'accueillant que vous maintiendrez vivant et vibrant le courant de créativité.

Peut-être n'êtes-vous pas conscients du fait que vous bloquez le courant de l'argent dans votre vie ou que vous avez une aversion tacite pour l'argent. Prenez le temps d'examiner vos pensées et vos émotions intimes à son sujet et vous verrez facilement comment elles bloquent le courant de l'abondance dans votre vie. S'il vous plaît, comprenez bien que vous êtes faits pour jouir de la vie sur terre ! Aimer la terre et tout ce qu'elle vous offre est naturel. C'est une chose naturelle d'éprouver de la joie avec de belles choses qui caressent vos sens et emplissent le coeur d'inspiration. C'est votre foyer, votre demeure pour quelque temps, donc permettez-vous de créer votre environnement matériel comme vous souhaitez qu'il soit. Aimer simplement la terre et la réalité matérielle créera un courant d'abondance. La terre va vous écouter car elle veut vous procurer tout ce dont vous avez besoin, pas seulement pour croître et évoluer en tant qu'êtres spirituels mais aussi simplement pour jouir de la vie en tant qu'êtres humains.

Veuillez donc considérer votre attitude envers l'abondance matérielle au niveau le plus profond et ressentir à quel point ce courant vous apporte des possibilités de bâtir une terre nouvelle, de réaliser vos rêves sur le plan le plus dense de la réalité. Ce n'est pas le moment de vous retirer de la société, de méditer seul au sommet d'une montagne. C'est le moment de participer. C'est le moment de laisser votre énergie circuler dans ce monde et de recevoir librement en retour tout ce qui vous revient. N'ayez pas peur de recevoir l'abondance. Honorer votre créativité, recevoir suffisamment en échange de vos efforts, font partie de la vie d'un être humain équilibré.

J'aimerais vous parler un peu plus de ce mot « suffisance ». Je vous ai dit que l'énergie du coeur se caractérise en premier par le courant de l'aisance. Lorsque les choses réussissent facilement et que tout apparaît spontanément sur votre chemin, c'est le signe que vous suivez le courant de votre coeur. Le second courant que j'ai mentionné est celui de la suffisance. La suffisance signifie que tout ce dont j'ai besoin maintenant pour être un ange humain comblé m'est disponible. Vivre dans le courant de la suffisance signifie que vous êtes satisfaits et reconnaissants de ce que vous avez. Vous êtes rassasiés de ce qui vous entoure aux niveaux matériel, émotionnel, mental et spirituel. C'est cela, l'abondance. C'est cela avoir en suffisance.

Vivre le courant de la suffisance signifie que vous appréciez ce que vous avez dans le Présent. Vous savez tous que l'expérience de l'abondance est un état d'esprit subjectif. Cela dépend des circonstances. La quantité d'abondance matérielle que vous avez n'est pas nécessairement liée à la quantité de plaisir que vous avez. Vivre l'abondance n'a rien à voir avec le fait d'être riche ; c'est vivre la richesse dans tout ce qui vous entoure. Il vous faut découvrir le genre d'abondance matérielle qui vous satisfait et vous comble. Pour certains, ce serait de vivre en solitaire dans une cabane où ils peuvent jouir pleinement de la nature. Pour d'autres, cela implique un appartement luxueux en ville, où ils peuvent jouir du tohu-bohu de la cité. Il n'y a aucun jugement de notre part, de la part de Dieu ou de l'Esprit.

Vous avez besoin de trouver ce que signifie pour vous la suffisance. La clé est de trouver ce qui vous rend heureux, ce qui vous donne le sentiment de vivre pleinement votre vie. C'est cela, le courant de la suffisance. Vous le reconnaîtrez non pas à la quantité de biens matériels dont vous disposez mais au sentiment de joie et de plénitude dans votre vie quotidienne. La suffisance est un sentiment, pas un objet.

Vous pouvez être en dysharmonie avec ce courant de deux manières : vouloir « plus qu'assez » ou « moins qu'assez ». Si vous voulez « plus qu'assez » vous mourez d'envie d'avoir des richesses matérielles dont vous n'avez pas vraiment besoin ou n'êtes capables de jouir vraiment. Trop de possessions complique la vie et vous enlève en fait de la joie. La joie prospère dans une vie simple et bonne. Lorsque vous cherchez à obtenir plus qu'assez, c'est souvent pour vous garantir une sécurité dans l'avenir. Vous pouvez devenir dépendant du sentiment d'avoir de l'argent juste pour la sécurité qu'il procure. Mais ce n'est pas cela vivre l'abondance dans le Présent. C'est vivre le manque parmi la richesse matérielle ! Pour être réellement dans le courant de la suffisance, il vous faut lâcher prise de la peur et oser vous réjouir de ce qu'il y a. C'est ce plaisir même qui va attirer dans votre vie ce qu'il y a de semblable ; cela maintiendra le courant de la suffisance. Mais si vous commencez à penser que vous avez besoin de plus de sécurité matérielle, vous entrez dans la peur alors que ce dont vous avez besoin, c'est de plus de confiance et de moins de peur.

Si vous penchez pour « moins qu'assez », vous êtes aussi coincés par la peur mais cette fois, c'est la peur de vous ouvrir vraiment au monde, de vous exprimer et de recevoir aussi en retour. Vous avez peur de vivre la vie dans sa plénitude. Peut-être pensez-vous que vous n'en êtes pas dignes, pas capables ou que c'est un péché d'être tout ce que vous êtes et d'en recevoir une pleine reconnaissance. Vous avez besoin de ressentir votre beauté naturelle et votre innocence. Vous êtes faits pour vous exprimer et être aimés pour ce que vous êtes. Le monde devient un endroit plus beau et plus rayonnant si vous partagez avec lui le don de votre âme et en retour vous recevrez ce qui est suffisant. L'univers est axé sur l'abondance et vous pouvez faire partie de ce courant si vous vous ouvrez à votre vraie nature qui est amour pur et inconditionnel.

« Assez » est l'état naturel de l'être. Vous êtes tous ici pour vivre cela ; le courant de la suffisance est disponible pour tous. C'est tout à fait insensé de vous satisfaire de moins. Ce n'est pas vrai que vous allez vous améliorer spirituellement par l'abstinence ou la pauvreté que vous vous imposez. Plus vraisemblablement, vous allez développer des sentiments d'amertume ou d'hostilité à cause de cela. S'il vous plaît, ne cherchez pas une sorte de justification spirituelle à votre manque d'abondance. Vous êtes tous ici pour jouir pleinement de la vie, pour laisser s'écouler dans le monde votre courant d'énergie créatrice et recevoir la joie, la satisfaction et l'abondance matérielle en retour.

Créer le courant de la suffisance

Quand vous avez l'impression d'être en-dehors de ce courant, jetez un coup d'oeil à vos circonstances de vie actuelles et interprétez-les comme un message d'énergie à vous-même. « C'est ainsi que je crée ma réalité maintenant ». Ne vous jugez pas et ne jugez personne pour cela. Notez-les simplement.

Puis ressentez l'énergie de votre environnement actuel, que ce soit votre maison, votre vie sociale ou votre travail, et comparez-la avec ce que vous désirez vraiment dans votre coeur. Prenez un peu de temps pour ressentir vraiment ce que vous voulez. Ne vous contentez pas d'un vague sentiment d'insatisfaction ou d'inquiétude mais définissez clairement ce que vous voulez dans votre vie.

En faisant cela, vous prenez conscience du manque de ce qui n'est pas là. Notez la douleur qui est en vous à cause de cela mais ne restez pas sur ce sentiment de manque ou d'insatisfaction. Ce n'est pas un exercice pour vous mettre mal à l'aise. Focalisez-vous plutôt sur les envies que vous avez et comprenez bien que c'est ce que votre âme veut pour vous. Soyez convaincus que ces désirs vous indiquent la direction de ce que votre âme a planifié pour vous dans cette vie. Vous serez soutenus par l'univers pour que cela puisse se réaliser.

Votre attention focalisée, silencieuse et ouverte sur ces désirs sincères est suffisante pour faire survenir les changements. Réaliser qui vous êtes est l'aimant le plus puissant pour transformer votre vie quotidienne. Il n'est pas nécessaire ni même souhaitable de pousser au changement au niveau matériel. La clé est de ressentir en profondeur (mais pas émotionnellement) ce que vous désirez puis de le laisser entre les mains de votre coeur. Lâchez prise et faites confiance.

Les choses vont commencer à changer dans votre vie. Peut-être commencerez-vous d'abord à regarder de près certaines de vos habitudes profondément enracinées concernant vos pensées, vos sentiments et vos réactions envers les gens. Puis les relations ou les emplois qui ne servent pas vos vrais buts cesseront et disparaîtront.Vous pouvez avoir confiance que vous entrerez dans un courant qui vous amènera lentement mais sûrement à votre but. Prêtez attention aux évènements de votre vie. Ce que vous disent ou font les gens contient souvent un message sous-jacent qui vous dit où vous en êtes par rapport à votre but.

Tout ce dont vous avez besoin au niveau matériel pour réaliser vos désirs sincères se manifestera dans votre vie sans effort, comme « tombé du ciel ». Cela entrera dans votre vie avec aisance et élégance. Cela peut sembler miraculeux et en même temps, parfaitement pertinent. Vous ne l'obtiendrez pas en vous accrochant, en essayant de pousser ou de forcer mais en portant votre attention silencieuse sur vos besoins les plus vrais, ainsi que par votre honnêteté à leur faire face et votre courage à leur faire confiance et à lâcher prise.

C'est en honorant les désirs de votre coeur avec une telle attention soutenue et un tel abandon que la suffisance sera une réalité pour vous.

Repost 0
Published by AMOUR ET BENEDICTION - dans CREATION
commenter cet article
13 juin 2010 7 13 /06 /juin /2010 21:42

Journée de prospérité active

Il n'y a rien de mieux que de stimuler l'abondance pour la voir se manifester dans sa vie.

Faites et organisez autour de vous une journée spéciale prospérité :

Centrez -vous dans votre coeur, et réjouissez-vous de l'abondance qui coule dans votre vie (même si vous avez très peu) pendant quelques minutes. Souriez à la vie.
Imaginez la vie que vous aimeriez vivre. Voyez-vous en train de vivre différemment et ressentez la joie de pouvoir le faire.

Agissez avec générosité dans tous les aspects de votre vie :

Regardez ans tous les vêtements que vous avez et votre linge de maison, ceux que vous n'avez pas mis ou ne vous êtes servis depuis deux ans et donnez-les à un service d'entraide avec la joie que vous avez du surplus. Même si c'est un seul vêtement, donnez avec légèreté et détachement.
Lâchez cette peur du manque... Dieu énergie vous donne toujours !
Bénissez la vie de vous avoir donné ce surplus.

Ouvrez vos placards de réserve ou de cuisine, votre réfrigérateur et donnez des aliments à une banque alimentaire ou une famille dans le besoin, au représentant religieux de votre secteur qui le distribuera.
Honorez toute la nourriture que vous avez déjà mangé depuis votre naissance, cette abondance quotidienne et réjouissez-vous de pouvoir la partager avec les autres.
Bénissez toujours vos repas et honorez la terre pour ce qu'elle vous offre avec générosité.
Soyez assuré que vous aurez toujours à manger quelles que soient les circonstances.

Faites un don pécuniaire à une oeuvre de votre choix qui fait du bien aux autres. Aider ceux qui aident est une bonne manière d'entrer dans la chaine de prospérité. Réjouissez-vous pour tout l'argent qui a déjà circulé pour vous et par vous depuis votre naissance ! Honorez ce moyen d'échange et de bien-être. Donnez avez générosité et oubliez vite... n'en parlez pas autour de vous. Simplement, soyez conscients que vous avez la possibilité de donner avec joie et que cela s'amplifiera dans les semaines à venir.

Achetez-vous quelque chose qui vous donne un moment de plaisir et savourez le fait de pouvoir vous offrir cette joie - même si c'est un savon qui sent bon, une fleur, un petit gâteau, un vêtement... - quelque chose qui n'était pas prévu, une surprise ! Réjouissez-vous de pouvoir vous offrir du surplus. Libérez vos idées de manque ou de culpabilité.
Vous avez le droit d'avoir !

Offrez en conscience quelque chose qui vienne du coeur : un sourire à une personne inconnue, un geste d'entraide, un soutien, une visite à une personne malade, soyez courtois en conduisant... et honorez cette gentillesse et l'abondance de sentiments que vous avez émis depuis votre naissance et que les autres ont émis pour vous... quels qu'ils soient.
Honorez vos vertus et rendez-grâce pour toutes les possibilités d'expressions que vous avez.

Prenez un temps de paix et méditez sur la grandeur de l'univers, sur votre incroyable composition divine humaine, sur votre santé.
Les milliards de cellules qui vous composent, les milliards de neurones qui vous font réfléchir et agir, tout votre corps et l'immensité de l'univers...
Lisez ou relisez 'le plus grand miracle du monde' de Og Mandino, une merveille de reconnaissance de notre composition humaine et de l'amour de Dieu. Honorez toutes les parties de votre corps, même si vous souffrez. Rendez grâce pour tous les mouvements, et actions que vous avez pu menez depuis votre naissance grâce à lui.

Faites un don en conscience à la nature. Honorez-la, remerciez-la, semez des graines, plantez une fleur, un arbuste, arrosez un endroit qui a soif, donnez à manger à des oiseaux ou des poissons (qui ne vous appartiennent pas), ramassez des détritus, organisez une journée nettoyage...

Soyez vraiment heureux de cette immensité d'abondance qui se présente à vous chaque jour.
Honorez l'énergie qui vous comble de bienfaits.
Prenez conscience des multiples voies d'abondance que vous avez chaque jour et réjouissez-vous en !

Cette journée peut être un grand déclencheur de la prospérité dans votre vie, si vous la faites avec joie, légèreté, conscience et honneur du divin en vous.
Si à chaque fois que vous donnez, vous entendez votre égo lancer des peurs de manque, des culpabilités, des envies, des regrets, de la colère...
rassurez-le ! Montrez-lui combien c'est réjouissant de faire circuler l'énergie.
Si c'est trop dur de faire cette journée, commencez exercice par exercice et toujours avec la conscience de nourrir votre abondance et le détachement du don généreux.

Joéliah
Vous pouvez diffuser sans couper et en gardant la source : prospérité amourdelumiere.fr y compris cette ligne. Merci


Repost 0
Published by AMOUR ET BENEDICTION - dans CREATION
commenter cet article

Présentation

  • : AMOUR ET BENEDICTION
  • AMOUR ET BENEDICTION
  • : REIKI AIDE AU DEVELOPPEMENT PERSONNEL, POUR ATTEINDRE SON BUT, AIDE POUR AMELIORER SA VIE BIEN ËTRE PROSPERITE
  • Contact

Rechercher

Pages