Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
12 janvier 2014 7 12 /01 /janvier /2014 21:24

 

Le Maître, s’adressant un jour à son Disciple :
Depuis combien de temps me suis-tu ?

Le Disciple : Depuis 33 ans

Le Maître : Qu’est ce que tu as appris durant toutes ces années ?

Le Disciple : Je n’ai appris et retenu que huit leçons !

Le Maître : Dieu m’en soit témoin ! J’ai perdu ma vie à t’enseigner, et tu n’as retenu que huit leçons !

Le Disciple : Oui Maître, je ne peux pas vous mentir, j’ai retenu seulement huit leçons.

Le Maître : Hélas ! Mais dis moi quand même en quoi consiste ces huit leçons.

Le Disciple : J’ai observé ce monde et je me suis aperçu que chacun est amoureux de quelqu’un ou de quelque chose, et qu’il s’y accroche sa vie durant ; or, à son enterrement, l’objet aimé le quitte. Je me suis alors efforcé de n’avoir pour amour que celui de faire le Bien, pour qu’à mon enterrement, mon bien aimé soit enterré avec moi.

Le Maître : Excellent, et la deuxième ?

Le Disciple : J’ai longtemps médité sur les paroles de Dieu : " Celui qui craint Dieu, et qui s’empêche de faire le mal, sa récompense est le Paradis " J’ai compris alors que les paroles divines sont la Vérité. Je me suis alors consacré à ne faire que le Bien, jusqu’à ce que je me sente fondu tout entier dans cette vérité.

Le Maître : Et la troisième ?

Le Disciple : J’ai vu que toute personne qui possède un bien ou un objet précieux le cache et le protège avec avidité, alors je me suis souvenu des paroles de Dieu : " Ce que vous possédez finit, mais ce qui est chez Dieu ne finit jamais ". Alors, chaque fois qu’un bien précieux me tombe entre les mains, je l’offre à Dieu, pour qu’il me le garde.

Le Maître : Et la quatrième ?

Le Disciple : J’ai vu que dans ce bas-monde les gens se vantent entre eux, qui de richesse, qui de descendance noble, qui de progéniture ou d’alliance. J’ai médité, et trouvé que tout cela n’est rien, et suis revenu aux paroles de Dieu : " Le meilleur d’entre vous est le plus pieux ". Je me suis efforcé de l’être, pour mériter d’être accepté dans le Royaume de Dieu et être considéré parmi les meilleurs.

Le Maître : Et la cinquième ?

Le Disciple : J’ai vu des gens s’insulter, se maudire, s’entre-déchirer par envie, et je me suis souvenu des paroles de Dieu : " Nous leur avons partagé leurs biens dans ce monde ". Aussi j’ai soustrait toute envie, délaissé les gens et compris que le partage des biens terrestres provient de Dieu, donc je me suis gardé de ne pas me faire d’ennemis.

Le Maître : Et la sixième ?

Le Disciple : J’ai vu que les gens s’attaquent les uns les autres, s’entre-tuent, se déchirent mutuellement par les actes et par la parole, sans aucune raison valable, alors je me suis souvenu des paroles de Dieu : " Satan est votre ennemi, prenez-le pour votre ennemi. De ce fait, je me suis épargné de faire de mes semblables mes ennemis.

Le Maître : Et la septième ?

J’ai vu que les gens utilisent tous les moyens, même vils, pour parvenir à obtenir le pain quotidien, et je me suis souvenu des paroles de Dieu : " Il n’y a pas de créature sur Terre à laquelle je n’aie réservé sa nourriture. " J’ai constaté alors que j’étais l’une de ces créatures !

Le Maître : Et la huitième ?

Le Disciple : J’ai constaté que chaque créature compte sur une autre créature, qui sur une ferme, qui sur un commerce, qui sur un métier, qui sur sa force corporelle, et chacune compte sur l’autre, alors je suis revenu aux paroles divines : " Qui compte sur Dieu, Dieu lui vient en aide " J’ai compté alors sur Dieu, Il est mon seul Appui et mon Seul Soutien !

Le Maître, après avoir médité un long moment : Que Dieu te vienne en aide et éclaire ton chemin, j’ai étudié la Torah (l’Ancien Testament) l’Evangile, le Zabour (les Psaumes de David) et le Fourquan (le Coran), j’ai trouvé que la vie du mystique s’articule autour de ces huit clefs aussi bien sur la terre que dans le ciel, et tous ceux qui parviennent à les trouver et à en déchiffrer les mystères, sont les élus de Dieu pour accomplir Son œuvre, et tous les biens de ce monde et ceux de l’au-delà tournent autour de ces huit leçons. Quant à celui qui les applique, c’est comme s’il avait suivi les préceptes des Quatre Livres. Et ceux qui parviennent à comprendre le sens profond et mystique de ces clefs sont les sages qui se sont adonnés à l’étude des mystères de l’au-delà, mais point ceux qui gaspillent leur vie à la recherche des biens éphémères de la vie terrestre !


 

 

 

Source: Anonyme...www.lespasseurs.com

Repost 0
Published by AMOUR ET BENEDICTION - dans TEXTES
commenter cet article
18 mars 2012 7 18 /03 /mars /2012 00:12

Arrêtez de
Chercher
" DIEU "
....

Vous Êtes
Dedans

Repost 0
Published by AMOUR ET BENEDICTION - dans TEXTES
commenter cet article
15 mars 2012 4 15 /03 /mars /2012 21:12

Avez-vous remarqué combien notre esprit titille

le négatif de manière récurrente?

Et si nous pivotions cette attitude

et cultivions les moments heureux...

.

Offrez-vous un joli carnet et consignez à l'intérieur

tous les moments heureux,

tous les moments amour,

tous les moments beauté,

 

tous les moments émotions,

tous les moments plaisir...

Lorsque vous éprouverez du vague à l'âme,

vous pourrez vous ressourcer dans votre carnet des moments heureux,

éprouver de la gratitude de les voir vécus.

"Que chacun puisse avoir la chance de trouver justement la conception

de la vie qui lui permet de réaliser son maximum de bonheur."

Frédéric Nietzsche

Repost 0
Published by AMOUR ET BENEDICTION - dans TEXTES
commenter cet article
19 juillet 2011 2 19 /07 /juillet /2011 16:05

 

 

Croyance

Nous ne devons pas croire une chose simplement par ce qu'elle nous est dite,

Ni souscrire aux traditions uniquement par ce qu'elles descendent de l'antiquité,

Ni les écrits des sages par ce qu'ils furent écrits par des sages,

Nous ne devons accepter que ce qui reçoit l'approbation de notre conscience ;

C 'est pourquoi je vous ai appris à croire seulement lorsque vous aurez senti ce qu'on vous propose dans votre propre conscience intérieure.

Après quoi, servez-vous en largement.

Bouddha

 

Repost 0
Published by AMOUR ET BENEDICTION - dans TEXTES
commenter cet article
6 juillet 2011 3 06 /07 /juillet /2011 10:53

 

comprenez les ...


Suite a la demande de mes Guides de vous faire part de la manière avec laquelle j'ai aidé une plante a repoussé ... je vous fais parvenir leur message :
Comprenez et apprenez des plantes elles vous parlent de la même manière que toute espèce vivante sur Terre s'expriment... Un jour, elles vous répondront, un Jour elles vous parleront aussi simplement que vous parler entre vous, Une plante vie, sent, et VOIT (sourire hé oui... pourquoi faudrait il avoir des yeux pour voir ? des membres tels que vous en détenez pour sentir ? ) Elles ont leur manière de voir sentir le monde qui les entoure et elles le font à merveille. Mais malheureusement la réciproque n'est pas présente.... Vous les ignorés, vous les malmenés et enfin vous les laisser périr ....sans écouter leur appel a l'aide ... Cette plante que nous avons demandée à notre Jeune Canal d'aidé dépérissé dans un endroit sans aucun sentiment vos centres commerciaux sont comme les abattoirs pour les animaux que vous consommé sans aucun scrupule ni remord face à la souffrance endurée non seulement lors de la mise à mort... mais aussi lors de leur engraissement, mais passons... un jour viendra ou vous apprendrez à vous nourrir sans faire souffrir une espèce ou sans consommé toutes les réserves de votre Mère la Terre... Vous apprendrez a respecté ce qu'elle vous offre à le partager d'égale à égale avec toutes les populations peuplant votre Terre Sans exception de race ni de statut social. Pour en revenir aux plantes dans cet endroit ou elles étaient entreposé sans aucune aide aucune eau, juste le profit de les vendres, sans aucune connaissance, d'ailleurs notre jeune canal l'a vue d'elle même les personnes qui se disent les vendres ignorent ce qu'ils vendent, ne sachant parfois même pas le nom et les besoin de ses magnifiques plantes qui pourrez vous apportez tellement ....si vous les écoutiez... La plante que notre jeune canal chercher était la dernière et ce trouver dans un état si grave que son appel fut fort pour notre chère cœur qui la prise malgré les remarques de cette vendeuse ignorant jusqu'a la base meme de son travail. Quand elle fut sortie de cet endroit la Plante ce mit à émettre son parfum ! Si fort que notre cher cœur fut étonné, mais la plante lui montré sa reconnaissance... Notre cher cœur a caressé la plante lui demandant de ne plus s'inquiétez de ne plus avoir peur qu'elle aller lui donner tout le confort pour qu'elle renaisse convenablement... ( Une fois arrivée a mon domicile je lui ai donné de l'eau et l'ai mise à l'abri avec un peu d'air pour reprendre son souffle puis avant d'aller nous coucher je suis allée la voir et là : elle avait ouvert ses feuilles ! ne pencher plus la tête ...) OUI cela vous étonne et cela sera de plus en plus que vous devrez comprendre que vous devez respecter et aider toute être vivant comme étant votre égale... Se croire supérieur, car vous êtes d'une espèce différente est inadmissible... Alors nous finirons par ceci : prenez soin de ce qui vous entoure comme de vous même soyez pleinement conscient envoyer de l Amour et vous en recevrez bien plus que vous ne l'imaginez,
mais si vous n essayez jamais vous réfugiant derrière le faite que cela parait "Fou" le jour venu de vous ouvrir... vous vous sentirez coupable... coupable d'avoir attendu un temps si long pour le faire. Allez y il est encore temps....

Soyez béni...

Namasté

 

 

Repost 0
Published by AMOUR ET BENEDICTION - dans TEXTES
commenter cet article
23 mai 2011 1 23 /05 /mai /2011 09:26

Voici un texte très intéressant et très riche sur le lâcher-prise, à méditer !

Il donne, à mon avis, de nombreuses pistes quant à la réussite de cette "technique" fondamentale dans le développement personnel.

 

Lâcher prise, c'est comprendre que rien n'est permanent ou solide et que tout est en perpétuel changement.

Lâcher prise, c'est accepter le processus naturel et inévitable du changement.

Lâcher prise, c'est accepter tout ce qui se présente, sans rejeter le négatif et sans trop s'attacher au positif.

Lâcher prise, c'est prendre chaque jour comme il vient sans trop essayer d'adapter les choses à ses propres désirs.

Lâcher prise, c'est considérer toute difficulté et tout ennemi comme notre meilleur ami qui nous aide à progresser et à grandir.

Lâcher prise, c'est avoir du recul face à tout ce que l'on expérimente.

Lâcher prise, c'est rester serein, détendu et d'humeur égale, quelles que soient les circonstances, agréables, désagréables ou neutres.

Lâcher prise, c'est utiliser le moyen de l'humour pour dédramatiser une situation.

Lâcher prise c'est comprendre que les choses ont l'importance qu'on leur donne.

Lâcher prise, c'est ne pas regretter le passé, mais vivre et grandir pour l'avenir.

Lâcher prise, c'est ne pas être passif, mais au contraire tirer une leçon des conséquences inhérentes à un événement.

Lâcher prise, c'est vivre dans le présent.

Lâcher prise, c'est ne pas s'attacher au résultat de nos efforts.

Lâcher prise, c'est s'efforcer de faire de son mieux sans vouloir tout contrôler en comprenant que le résultat final n'est pas entre nos mains.

Lâcher prise, c'est ne pas couper les liens, mais prendre conscience que l'on ne peut contrôler autrui.

Lâcher prise, c'est ne pas se montrer indifférent, mais simplement admettre que l'on ne peut agir à la place de quelqu'un.

Lâcher prise, c'est ne pas s'occuper de tout ce qui arrive, mais laisser les autres gérer leur propre destin.

Lâcher prise, c'est ne pas materner les autres, mais leur permettre d'affronter la réalité.

Lâcher prise, c'est ne pas assister, mais encourager.

Lâcher prise, c'est ne pas critiquer ou vouloir changer autrui, mais tenter de déceler ses propres défauts.

Lâcher prise, c'est ne pas juger, mais accorder à autrui le droit d'être humain.

Lâcher prise, c'est se mettre à la place de l'autre en essayant de comprendre ses motivations.

Lâcher prise c'est donner le meilleur de soi-même et devenir ce que l'on rêve de devenir.

Lâcher prise c'est craindre moins et aimer davantage.

 

Voici le lien dont le texte est extrait :

http://www.outre-vie.com/edito/lacher%20prise.htm

 

Repost 0
Published by AMOUR ET BENEDICTION - dans TEXTES
commenter cet article
14 mai 2011 6 14 /05 /mai /2011 11:38

thumb Flamme violette de transmutation sur l Etre Christiqu

« LA BOUTIQUE DE DIEU, VOS SOUHAITS EXAUCÉS »

Intrigué, il entre dans la boutique, lumineuse, très joliment décorée, et voit un ange immaculé derrière le comptoir.

Il s’approche du comptoir, et l’ange lui adresse la parole :

- Bonjour, je peux répondre à tous vos souhaits. Que désirez-vous ? lui demande l’ange.

- Eh bien, je voudrais faire une belle carrière…

L’ange note son souhait avec une plume d’oie dans un joli carnet en cuir fauve, et dit :

- Et avec ça ?

- Heu… une femme charmante, et aussi une grande maison avec un jardin…

L’ange prend scrupuleusement note.

L’homme continue :

- Et puis j’aimerais aussi savoir jouer du piano…

…et avoir la main verte.

Face à l’ange, il exprime tous ses souhaits, ce qu’il n’avait jamais fait aussi ouvertement jusqu’alors.

L’ange note toujours avec beaucoup de patience et, à la fin, dit :

- Parfait. Je vais vous chercher tout cela. Je n’en ai pas pour longtemps.

Le jeune homme attend un moment.

Enfin, l’ange revient et lui remet un tout petit sac en satin blanc, fermé par un ruban.

L’homme s’étonne :

- Tout ce que j’ai demandé est là-dedans ?

 

- Oui, bien sûr, dit l’ange, mais Dieu ne donne que les graines.

Maintenant, c’est à vous de les cultiver.

 

D’après François Delivré

Et vous, qu’en pensez-vous ? Qu'etes vous en train de semer présentement ?

Repost 0
Published by AMOUR ET BENEDICTION - dans TEXTES
commenter cet article
7 avril 2011 4 07 /04 /avril /2011 21:59

UNE CANALISATION DE MON AMI SYLVAIN DIDELOT

 

 

Esprit :" Merci mon ami,

Drôle d' expression que d' employer mon ami pour celui que je suis aussi mais celà nous convient.

Nous avons aborder ensemble la notion de pensée "pensante", la notion de proposition.

Aujourd'hui, nous t'avons fait voir et vivre que vous n' arrivez pas à vous séparer de la pensée.

Ainsi, ce qui est pensé et cru devient votre choix et se manifeste.

Malgré vos voeux de dissociation de la pensée, malgré votre volonté et connaissance "intellectuel" de ce processus, vous semblez ne pas vous en dépêtrer.

Alors vous vous illusionner même en disant "celà n' est que ma pensée, je ne m'y associe pas".

"

 

Sylvain: Oui, je comprends bien ce que tu exprime et c' est vrai que même si je sais que "mes" pensées sont des propositions, j'y adhère par défaut dans 90% des cas en n'ayant l' impression que c'est ma nature qui veut celà mais, que faire ?

 

Esprit :"La vie coule en toi mon ami comme un fleuve sans voix .."

 

Sylvain : .......

 

Esprit : "Ce que je veux dire par là c'est que tu t' accroche à tes pensées,

tu t'y accroche comme étant des éléments que tu maîtrise car tu pense les générer.

Le processus de la pensée est complexe mais, laisse moi nourrir ton intellect d' images :

Vos croyances créées votre monde, ainsi, il se manifeste car vous emmettez sans cesse des pensées et des émotions dans ce monde interagissant avec vous.

Mais, vous ne voulez pas que cette aventure s' arrête, alors, vous avez "besoin" de dérouler un scénario. De présent en présent, la scène se déroule selon votre acceptation et création des futurs présents.

C'est là, que les pensées interviennent, elles sont votre source de scénario.

Alors, souvent , nous vous entendons dire que vous aimeriez des scénario "divins" de notre part et pas vos pensées "réduites".

Que dire, qu'il faut remonter à la source de ces pensées.

Les pensées que nous émettons avec vous sont des scénarios possibles selon vos croyances !

Votre éducation, les expériences que vous vous êtes données forge la base du personnage que vous croyez être et alors les scénarios de votre vie vous sont donnés selon ces bases parce que vous y adhérer à un très fort pourcentage.

Alors, je sens que ta pensée d'indignité te dit que tes croyances ne se démonte pas aussi rapidement que tu le souhaiterais.

A celà , je dirais qu'elles se démontent aussi vite que tu veux bien le croire !

 

La mise en place du "oui" au divin, notre invitation a écouter vos pensées et à prendre un minimum de recul pour placer la un nouveau programme et une nouvelle croyance qui s'appelle "mes pensées sont des propositions, des programmes qui peuvent m'aider selon que je les acceptes ou non". Celà est une base, nous utilisons ce "sous-programme" pour reprogrammer la base . Donc, en clair, nous utilisons une croyance pour dissoudre d'autres croyances. Ce nouveau "virus" divin, va faire son chemin et vous menez à la connaissance que "vous n'êtes pas vos pensées".

 

Si vous n'êtes pas vos pensées, alors, il sera plus juste de les prendre comme des propositions mais, l'ego résiste à cela en disant "c' est là tout ce que je crois être, tout ce que je pense exprimer et puis, dans mes pensées, il y as des prières vers toi !"

J'entends celà mais, en vérité, vous pourriez vivre dans la paix sans penser comme le fleuve suivant son chemin sans voie."

 

Sylvain : Ok, je comprends la aussi mais, je ne vois pas le bout du tunnel là dedans

 

Esprit:" Le bout du tunnel , c'est de comprendre que tu ne peux pas faire celà seul !

Arretez de vouloir maîtriser le processus, soyez sur l'eau en suivant son courant.

Vous voulez travaillez avec nous mais en nous disant ou aller , vers la destination qui vous semble, à vous qui n'avez pas de recul, la plus séduisante et, le tout, en nous indiquant le chemin !

 

Stop, votre action, de votre "coté" est de prendre ce recul envers vos pensées pour les voir, pour les observer, pour les pardonner même, très souvent !

Puis, ces pensées se modifierons quant vous integrerer le programme "je suis aussi la divinité !". Car, alors, ce programme sera à même par un autre processus de pensées, que vous appelleriez plutôt "intuitions", de vous menez plus vite vers le lieu ou l'objectif que vous vous êtes fixé puis, au fil de l'eau , de vous conduire vers votre réel destination en rencontrant sur votre chemin encore plus de situation, de scénarios merveilleux ,que vous n'êtes capable d'en imaginer !"

 

 
 
Repost 0
Published by AMOUR ET BENEDICTION - dans TEXTES
commenter cet article
29 mars 2011 2 29 /03 /mars /2011 21:19


Pépé était ce type de personne que tout le monde aimerait être.

Toujours de bonne humeur, il avait toujours quelque chose de positif à dire.

Quand quelqu'un lui demandait comment il allait, il répondait toujours : « - Impossible d'aller mieux! »
Il avait changé plusieurs fois de travail et plusieurs de ses collaborateurs l'avaient suivi.
La raison pour laquelle ils le suivaient était son attitude :C'était un leader né !!!
Si un de ses employés était dans un mauvais jour, Pépé était là pour lui faire voir le côté positif de la situation.
Un jour, je suis allé voir Pépé et je lui ai demandé :« - Je ne comprends pas… ce n'est pas possible d'être positif tout le temps Comment fais-tu ? »
Pépé me répondit :« - Chaque matin, je me réveille et je me dis : "Pépé, tu as deux options aujourd'hui : tu peux choisir d'être de bonne ou de mauvaise humeur. Je choisis d'être de bonne humeur. Chaque fois que quelque chose de désagréable m'arrive, je peux choisir de me comporter en victime ou d'apprendre de l'expérience. Je choisis d'apprendre!!!Chaque fois que quelqu'un vient se plaindre, je peux accepter sa remarque ou lui montrer le côté positif de la vie. Je choisis de lui montrer le côté positif de la vie."

- Oui, bien sûr, mais ce n'est pas si facile, lui ai-je répondu.
- Sí, ce l'est, répondit Pépé. Tout, dans la vie, est une question de choix. Si tu simplifies, toute situation se résume à un choix. Tu choisis comment réagir devant chaque situation, tu choisis la façon dont les autres influencent tes états d'âme, tu choisis d'être de bonne ou de mauvaise humeur.
En résumé : TU CHOISIS COMMENT VIVRE TA VIE !!!
J'ai longuement réfléchi à ce que Pépé m'avait dit...
Pour des questions de résidence, nous avions perdu le contact, mais je pensais souvent à Pépé quand je devais faire un choix.
Plusieurs années plus tard, j'appris que Pépé avait fait une chose qu'il ne faut jamais faire.
Il avait laissé une porte ouverte et un matin, trois voleurs armés vinrent cambrioler sa société. Quand Pépé, tremblant de peur, essayait d'ouvrir le coffre fort, sa main glissa. Les voleurs pris de panique, lui tirèrent dessus.
On trouva Pépé relativement vite, on l'emmena d'urgence à l'hôpital.
Après huit longues heures d'opération et des semaines de réhabilitation intensive, Pépé sortit se l'hôpital avec encore quelques fragments de balle dans le corps.
Six mois plus tard, je retrouvais Pépé et quand je lui demandais comment il allait.
Devinez ce qu'il m'a répondu…« - Impossible d'aller mieux »
Quand je lui ai demandé ce qui lui était passé par la tête le jour du cambriolage, il m'a répondu « - Quand j'étais blessé, allongé par terre, je me suis souvenu que j'avais deux options, je pouvais vivre ou mourir. J'AI CHOISI DE VIVRE."
- "Tu n'as pas eu peur?" lui ai-je demandé »

Pépé poursuivit :« - Les médecins ont été fantastiques, ils ne se lassaient pas de me dire que tout allait bien se passer. Pourtant, quand ils m'ont emmené au bloc opératoire, quand j'ai vu l'expression sur leurs visages, j'ai vraiment pris peur. Je pouvais lire dans leur regard "Cet homme est un homme mort…". J'ai alors su que je devais prendre une décision."
- Qu'as-tu fait? lui ai-je demandé. »
Pépé me répondit:« - Quand un des médecins m'a demandé si j'étais allergique à quelque chose, prenant une profonde respiration, j'ai crié : - "Si, aux balles!" – Pendant qu'ils riaient et je leur ai dit : " je choisis de vivre, opérez-moi comme si j'étais vivant, pas comme si j'étais mort". »
Pépé a survécut grâce aux médecins mais surtout grâce à sa SURPRENANTE ATTITUDE.
Il avait appris que CHAQUE JOUR, NOUS AVONS LE CHOIX de vivre pleinement ou non.
En fin de compte, L'ATTITUDE, c'est tout ce qui importe.
Finalement, dans tout ce que tu es comment tu te sens, comment les autres te voient, comment tu vis :
TOI SEUL PREND LA DÉCISION CEUX QUI SE FRUSTRENT SONT CEUX QUI N'ONT PAS SU VOIR LE CÔTÉ POSITIF DE LEURS RÉSULTATS ET DE LEUR VIE…

Repost 0
Published by AMOUR ET BENEDICTION - dans TEXTES
commenter cet article
21 mars 2011 1 21 /03 /mars /2011 10:36

Un jour, une mère accablée de douleur était effondrée dans le couloir d'un hôpital.
Pour elle, le monde avait cessé d'exister.

Elle pleurait sans cesse. Des torrents de larmes s'échappaient de ses yeux.
Elle avait élevée seule sa fille et maintenant sa petite, son unique enfant, venait de mourir.
L'infirmière de garde et le prêtre essayaient de la réconforter mais son esprit et son coeur étaient à des années-lumière de là.

Dans le corridor jouxtant la chambre de sa fille, se tenait un petit garçon de cinq ans à l'air triste.
La tête inclinée et les yeux clos, il restait là, tout seul.

L'infirmière leva les yeux et le vit :
« Vous voyez ce petit garçon debout dans le corridor ? » dit-elle.

À travers ses larmes, la mère regarda dans le corridor du côté de la chambre de sa fille.

« Voici son histoire », continua l'infirmière.

«La mère de ce petit garçon est une jeune Serbe qui a été transportée ici la semaine dernière.
Ils ont perdu toute leur famille durant la guerre, et ils sont venus dans ce pays il y a quatre mois avec, pour tout bagage, les vêtements qu'ils portaient.
Ils ont vécu d'un refuge à l'autre tout ce temps.
Ils ne connaissent personne ici.
Ils étaient seuls tous les deux.

Ce petit garçon est venu là tous les jours ; il restait là, debout ou assis, du matin au soir, espérant en vain que sa mère se rétablisse.
Elle est morte il y a une heure environ.

Maintenant il n'a personne et pas même une maison où s'en retourner »

La mère affligée écoutait à présent. L'infirmière poursuivit:

« Bientôt, je vais devoir sortir et parler à ce petit garçon, lui dire que maintenant il est seul au monde, qu'il n'a plus de famille. »
L'infirmière fit une pause et jeta un regard suppliant à la femme qui était auprès d'elle.
Elle dit en hésitant : « Pourriez-vous y aller et le faire à ma place ? »

Tous ceux qui assistèrent à cette scène en garderont à jamais le souvenir.
La femme se leva, chassa les larmes de ses yeux, retrouva son aplomb, sortit dans le corridor et prit le petit garçon dans ses bras.
Elle emmena cet enfant sans maison dans sa maison sans enfant.

Plongés dans l'obscurité, ils devinrent Lumière l'un pour l'autre.

Source inconnue.

Repost 0
Published by AMOUR ET BENEDICTION - dans TEXTES
commenter cet article

Présentation

  • : AMOUR ET BENEDICTION
  • AMOUR ET BENEDICTION
  • : REIKI AIDE AU DEVELOPPEMENT PERSONNEL, POUR ATTEINDRE SON BUT, AIDE POUR AMELIORER SA VIE BIEN ËTRE PROSPERITE
  • Contact

Rechercher

Pages